Poursuite des députés au Bénin : Quelle chance pour l’aboutissement de ce dossier ?

Poursuite des députés au Bénin : Quelle chance pour l’aboutissement de ce dossier ?

Trois députés de la 7e législature à savoir les honorables Bako Idrissou, Atao Hinnnouho et Valentin Djènontin, font depuis quelques jours objet de persécutions par la justice de notre pays.

Retrait de l’immunité parlementaire : Ce n’est pas une condition pour être écouté selon N. Saka Saley

La levée de leur immunité parlementaire a été soulevée. Mais la question est de savoir quelle chance ces dossiers de poursuite ont d’aboutir. Les honorables députés Mohamed Atao Hinnouho, Valentin Djènontin et Idrissou Bako, seraient respectivement impliqués dans des dossiers de vente illicite de médicaments et de mauvaise gestion des ressources des campagnes cotonnières de 2014 à 2017.

Les menaces qui pèse sur ces députés de la minorité parlementaire est qu’ils pourraient voir leur immunité levée. Mais aujourd’hui, les chances de voir ces différents dossiers aboutir sont très minces. La première raison est que ces trois parlementaires qui sont tous de la présente législature, pourraient bénéficier de la protection de leurs collègues qui ne voudront pas les livrer si facilement, furent-ils députés de la minorité. Puisque, même les députés qui aujourd’hui se prévalent de la majorité parlementaire pourraient se voir un jour de l’autre côté.

Donc, selon certaines indiscrétions, les députés de la 7e législature préfèrent ne pas livrer leurs collègues de l’opposition, surtout compte tenu des relations fraternelles qu’ils ont toujours entretenues au sein du parlement malgré leurs divergences politiques. La seconde raison est relative à la complexité de la procédure parlementaire, et une troisième raison qui n’est pas à négliger, est que l’un des députés mis en cause, en l’occurrence l’honorable Valentin Djènontin, est actuellement juge à la Haute Cour de Justice (HCJ).

Autrement dit, il y a de fortes chances que ces dossiers de poursuite n’aboutissent pas. Mais pour l’heure, les informations recueillies de sources parlementaires font état de ce qu’aucune notification n’a été encore faite à l’institution parlementaire. Et à écouter le garde des sceaux lors de sa sortie médiatique il y a quelques jours, cette notification pourrait prendre un peu de temps tenant compte de la procédure à suivre. Le même ministre a laissé entendre que le dossier ne serait pas encore à l’étape de poursuite des mis en cause, mais que la justice voudrait d’abord les auditionner sur les faits qu’on leur reproche. Dans tous les cas, ces dossiers ne promettent pas des lendemains meilleurs

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire

    Dites au chef du Yinwêland (Boni Yayi) que ces 25 millions pouvaient aider notre frère Lionel Zinsou à éponger la dette de 15 bétons vis à vis du burkinabé.
    Lionel Zinsou est actuellement en colère contre le chef du Yinwêland (Boni Yayi) et ne veut même pas sa silhouette de loin.
    Boni Yayi a détruit le gars avec ruse et rage.

  • Avatar commentaire
    Claude Il y a 2 mois

    Oh ce Olla Oimar je le connais ilbest prêt à vendre le Bénin pour de l’argent. Il a toujours été comme ca depuis son enfant grand escr.c. il a pris 300 000 Fcfa

  • Avatar commentaire

    Laissez ce vole.ur de grands chemins il profite de notre argent

  • Avatar commentaire
    Claude Il y a 2 mois

    Il a pris 25 millions cet *********************** l’argent des contibuables

  • Avatar commentaire

    Tu as pris combien toi Olla Oumar pour être partout

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 2 mois

      Odjé tu es bien stupide  pour poser une question aussi idiote ; 
      Tout le monde n’est pas loth  houenou , Frédéric behanzin , ou Barthélémy kassa 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Que ce régime fiche la paix aux beninoises et beninois à defaut de leur donner , des écoles , emplois et pain et bonne santé 
    Il n’a qu’à se faire peur tout seul , au lieu d’agiter des épouvantails.