Sénégal : Khalifa Sall dénonce un « procès politique»

Sénégal : Khalifa Sall dénonce un « procès politique»

Le maire de Dakar n’est pas allé du dos de la cuillère avant de dénoncer un procès politique dans la matinée de ce lundi 5 février 2018, au moment où le juge Lamotte lui a accordé la parole.

Sénégal : l’ancien maire de Dakar tient tête à la justice

Accusé de détournement de deniers publics dans l’affaire de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar, Khalifa Sall assure qu’il n’a rien détourné et qu’il est devant le juge parce qu’il aurait refusé une offre politique.

Il a également rappelé que la loi de 1996 permet une autonomie dans la gestion des collectivités locales. Pour se défendre et prouver qu’il est en train de subir des coups politiques, le maire de Dakar déclare au juge « Je suis ici monsieur le juge, car j’ai dit non à une proposition politique: non en juin 2012, non en septembre 2012. On m’a proposé un marché, j’ai décliné. On a voulu me le faire payer », regrette Khalifa Sall, qui a demandé qu’on libère ses coaccusés car ils n’en sont pour rien. Il a insisté qu’on le juge lui seul en laissant ces collaborateurs. Une réaction qui a suscité des applaudissements de la part de ses partisans.

Commentaires

Commentaires du site 0