Soulèvement contre Ebomaf au Bénin : L’accalmie après les pourparlers

Soulèvement contre Ebomaf au Bénin : L’accalmie après les pourparlers

La tension est retombée d'un cran dans les rues de Lokossa, après la boude des populations contre les travaux de l'entreprise Ebomaf en charge de la construction de la route Comé-Lokossa-Dogbo.

Bénin : Lionel Zinsou visé par une plainte pour « escroquerie aggravée »

Le dégel du mécontentement populaire est survenu après d’âpres négociations entre les manifestants et les autorités de la ville. Informé du soulèvement de la population de Lokossa qui exige la reprise des travaux sur le carrefour de Glo-Gbonou, le préfet du Mono Komlan Zinsou entouré du directeur départemental de la police républicaine et du maire de Lokossa, s’est porté vers les manifestants afin de s’enquérir du mobile de leurs protestations et leurs attentes.

De chaudes empoignades verbales ont accueilli la délégation venue écouter les frondeurs. « Nous exigeons la reprise des travaux au carrefour Glo-Gbonou et des caniveaux en discontinus dans la ville », scandent les manifestants à l’endroit du préfet Zinsou et de sa suite. Tour à tour, le maire de Lokossa et le préfet Zinsou ont pris langue avec les meneurs de la contestation. Plus d’une heure après, rien n’a bougé. Sur instruction de la haute autorité de la police républicaine, l’ordre de disperser les manifestants est donné. Les éléments de cette force s’attellent à intervenir pendant que les négociations se poursuivent.

La tension monte d’un cran de part et d’autre. Manifestants et policiers se regardent en chien de faïence. Dans la foulée, le deuxième secrétaire parlementaire Dakpè Sossou, député natif de la localité, entre dans la danse des négociations. Il va visiter à l’instar du préfet Zinsou et du maire Awadji, les travaux objets de mécontentement. Les trois autorités vont en fin de compte convaincre la population de baisser la garde. Madriers, blocs de béton seront levés. En contrepartie, les manifestants obtiennent la poursuite de négociations élargies.

Les protagonistes sont conviés à une table ronde autour du préfet Zinsou en fin de journée, et aux dernières nouvelles, les travaux ont repris sur l’axe routier bloqué en début de matinée

Aristide F. HOUNKPEVI
Correspondant Mono/ Couffo

Commentaires

Commentaires du site 0