Togo : Les travaux préliminaires au dialogue politique ont démarré jeudi dernier

Togo : Les travaux préliminaires au dialogue politique ont démarré jeudi dernier

Au Togo les discussions préliminaires au dialogue entre les différents acteurs de la crise politique ont démarré ce jeudi à Lomé, sous l’égide de Albert Kan-Dapaah, envoyé spécial du président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Placé en garde à vue pour corruption en Afrique : La face cachée de Vincent Bollore

Tous les principaux acteurs de la vie politique togolaise étaient présents à cette rencontre qui s’est déroulée à l’hôtel du 02 février de Lomé. L’opposition qui demandait depuis août 2014 l’adoption des réformes constitutionnelles avec pour conséquence le départ du président Faure Gnassingbé,  était représentée par Jean Pierre Fabre, Eric Dupuy de l’ANC,  Jean Kissi du CAR et Tchatikpi Ouro-Djikpa du PNP.

La majorité présidentielle était représentée par Kanka-Malik Natchaba, délégué des jeunes de l’unir, le parti au pouvoir, Atcholé Aklesso, secrétaire général du même parti et Yawa Tségan député au Parlement togolais. Une délégation gouvernementale a également participé aux travaux. Elle était composée du ministre de l’Administration territoriale Payadowa Boukpessi et du ministre de la fonction publique Gilbert Bawara.

Plusieurs questions étaient au centre des discussions. Il s’agit notamment de la libération des détenus. En effet, plusieurs personnes ont été incarcérées lors des manifestations de l’opposition. D’autres  ont été privées de leur liberté  à cause de leur rôle présumé dans l’affaire des incendies qui ont touché les marchés de Lomé et de Kara. En dehors de la libération des détenus, la question du retour de la constitution de 1992  a également été discutée.

Des progrès annoncés

A l’issue des travaux hier, des progrès ont été faits selon le groupe des facilitateurs. Le règlement intérieur du dialogue a par exemple été élaboré et d’autres sujets importants ont été discutés.

Notons que ces travaux préparatoires au dialogue politique sont prévus pour s’achever demain samedi.Le dimanche prochain, il sera organisé un forum qui va connaître la participation des médiateurs et des spécialistes de la société togolaise. Le lendemain,c’est-à-dire le lundi 19 février, le dialogue politique va officiellement démarré sous les hospices du président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Commentaires

Commentaires du site 0