Affaire Atao Hinnouho au Bénin : Le délibéré renvoyé au 13 mars prochain

Affaire Atao Hinnouho au Bénin : Le délibéré renvoyé au 13 mars prochain

L’affaire dite de faux médicaments, n’a pas encore connu son épilogue. L’audience prévue à cet effet a eu lieu au tribunal hier mardi 6 mars 2018, et a connu la présence effective des mis en cause et leurs avocats.

Escouade de policiers au domicile d’Atao Hinnouho : On a frôlé le pire !

Le tribunal a renvoyé le délibéré au mardi 13 mars 2018, après plusieurs heures d’audition et de plaidoyers de la défense.

A la barre ce matin, les grossistes répartiteurs inculpés dans l’affaire dite de faux médicaments. Dans le lot, on retrouve plusieurs responsables de sociétés spécialisées dans la distribution des médicaments, dont deux proches du député Mohamed Atao Hinnouho, actuellement hors du territoire national. Ces grossistes-répartiteurs détenus depuis deux semaines environ pour trafic de faux médicaments, retournent en prison après l’audience de plusieurs heures au tribunal qui devrait les fixer sur leur sort. Le tribunal n’a pas tranché malgré le désir des avocats de la défense de voir leurs clients mis en liberté.

En effet, le ministère public représenté par le procureur de la République, le magistrat Gilbert Ulrich Togbonon, a requis cinq ans d’emprisonnement ferme contre les grossistes répartiteurs mis en cause dans ce dossier de trafic de faux médicament, et une amende de cinquante millions par tête.

Les avocats de la défense ont plaidé pour la réduction de la peine des prévenus, mais tribunal a renvoyé le délibéré au mardi 13 mars 2018 prochain. Les neuf inculpés dans ce dossier sont reconduits en prison où ils sont gardés depuis le mercredi 21 février 2018. Au lendemain de leur incarcération, le procureur de la République a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a fait des mises aux points. Selon les propos du juge Togbonon, les grossistes répartiteurs fournisseurs principaux des pharmacies en médicaments, s’approvisionnent en médicaments chez le couple Atao, tout en sachant que ce ne sont ni des pharmaciens, ni des grossistes

Commentaires

Commentaires du site 0