Angola : Isabel dos Santos se défend des accusations de détournement

Angola : Isabel dos Santos se défend des accusations de détournement

Isabel dos Santos, se défend des récentes accusations de détournement dont elle est la victime.

Angola : Après son limogeage, la justice enquête sur Isabel dos Santos

Visée par une enquête, ouverte par le parquet de Luanda après la découverte d’une transaction de 38 millions de dollars effectuée par la compagnie pétrolière publique, Sonangol, dont elle était la dirigeante à l’époque, Isabel dos Santos se retrouve au cœur d’un nouveau scandale.

En effet, le nouveau PDG de Sonangol, Carlos Saturino, a laissé entendre il y a quelques semaines qu’une transaction douteuse a été émise à l’encontre d’une entreprise basée à Dubaï. Faux répond la principale intéressée, qui estime d’ailleurs que monsieur Saturino tente d’induire l’opinion en erreur en donnant de fausses informations, en venant même à parler de « croisade dans le but de salir son nom ».

Assurant n’avoir rien à se reprocher, celle-ci a accueilli l’ouverture d’une enquête par le parquet de « bienvenue », la qualifiant même de « normale ». Enfin, Isabel dos Santos a annoncé vouloir poursuivre en justice l’actuel PDG de la Sonangol, en réponse à des allégations « diffamatoires ». 

Fille du président dos Santos, qui a dirigé l’Angola durant trente-huit ans, celle qui se fait surnommer « la princesse », est souvent pointée du doigt, étant notamment comparée à son père, pour son népotisme.

Commentaires

Commentaires du site 0