A travers plusieurs médias français, Patrice Talon a demandé au groupe Bolloré et à son concurrent Petrolin de se retirer du projet boucle ferroviaire. Le groupe français n’est pas resté de marbre face à cette invite du président béninois.Interrogé par l’Agence France Presse (AFP), le directeur général de Bolloré transports et logistiques ne cache pas sa déception.

Loading...

« Il semble aujourd’hui que la présence même du groupe (Bolloré) dans le projet en gêne la réalisation. On est un peu déçu de ne pas le réaliser. Mais in fine, si cette boucle se réalise, ce sera aussi une bonne nouvelle pour la région  » a déclaré Philippe Labonne qui participait à l’Africa CEO-forum à Abidjan .

Le Dg de Bolloré transports et logistiques souhaite par ailleurs que son groupe soit indemnisé puisqu’il a déjà construit 140 kilomètres de ligne dans le cadre de ce projet. Le président Patrice Talon avait évoqué la question du dédommagement des deux groupes lors de l’entretien qu’il a accordé au site d’informations Challenges. Pour lui, Bolloré et Pétrolin seront « indemnisés de façon équitable » s’ils se retiraient du projet.

Voir les commentaires

22 Commentaires

  1. Encore une fois, c’est le Bénin – les générations futures par la dette – qui va payer pour les erreurs des uns et des autres cumulées. Enfin, puisque tout le monde semble d’accord…

  2. Democrate ou remocrate , paye défalcations et salaires aux magistrats et autres travailleurs , avant de me demander des comptes 

  3. Qui est à la base de cette situation qui plombe aujourd´hui les avancées de ce projet?
    La réponse est simple le fondateur de la république Yinwêland, le docteur Boni Yayi et curieusement Olla Oumar n´en parle pas.
    Comment a t-il pu attribuer un tel marché au groupe Bolloré qui n´était pas adjudicataire officiel?
    Chercher à comprendre ce qui s´était passé pour qu´on en arrive là, sera encore une chasse à la sorcière?
    Ma question s´adresse à Olla Oumar.
    Je demande au gouvernement de prendre ses responsabilités dans ce dossier car Bolloré ne peut pas réclamer réparation sans demander des comptes à Boni Yayi.

    • Tu t’etonnes aujourd’hui que yayi ait attribué le marche à Bolloré qui n’était pas adjudicataire? Mais les chinois à qui Talon veut donner aujourd’hui sont-ils adjudicataire ? Soiyons cohérent dans nos avis.

      • Souf@,
        Toi tu fais irruption dans un débat que tu ne maìtrises pas.
        Petrolin avait gagné un appel d´offre international lancé par le gouvernement béninois (Boni Yayi) et subitement Bolloré avait commencé á exécuter les travaux. C´est un.
        La Chine est entrain d´être retenue de commun accord avec les parties (Niger, Bénin, Petrolin et Bolloré) puisque les protagonistes de la crise ont reconnu que financièrement ils peuvent pas faire face seuls aux obligation (Crédit commercial) Confère déclaration faite par Patrice Talon sur les ondes de RFI.
        Ce sont deux situations très diffèrentes et il faut cesser de faire de l`amalgame sur les dosiers. Je sais que vous béninois, c´est dans ce domaine que vous excellez.

        • Myopie intellectuelle ! Qui vous a dit que Bolloré et Aworet se sont entendus avec Talon. La déclaration de Talon! Je suis désolé

  4. Les gens ici ne lisent même pas les articles et commencent par poster des commentaires à dormir debout.
    Le DG du groupe Bolloré dans cet article a bien précisé que le Président Talon lui-même a déjà fait une promesse aux deux groupes Bolloré et Pétrolin sur leur indemnisation qui serait d’ailleurs équitable.

    Pourquoi vous nous dites ici que c’est le repreneur qui va s’occuper de cette indemnisation?

    Sachez seulement que c’est bien l’Etat béninois qui s’occupera de cette indemnisation et c’est d’ailleurs promis par le Chef de l’Etat lui-même.

    Si Macron n’avait pas accepté cette solution, la chine ne pourra absolument pas bénéficier de ce projet.

    Pour Bolloré et Macron, ce projet doit aussi échapper à Samuel Dossou afin de laver la honte de la France. C’est juste un jeu politique et si Talon n’accepte pas ce deal il n’aura rien de la part du colon.

    • Toi tu es vraiment fort hein!
      Pourquoi mêler Macron à cette histoire.
      En tout cas on voit là que tu as beaucoup d’imagination pour raconter des histoires.

  5. Helian a bien et l’autre ne voit même pas que helian fait de l’humour 
    Hé oui ! Comme d’habitude ” talon rail ” va surgir , agir et bingo , l’exploitation et recette et plus-values pour lui et sa famille 

  6. Ridicule olla . Le Bénin n’a rein a payer parce que Bolloré n’a pas gagner l’appel d’offre. Vous avez vraiment un cerveau reptilien

    • “freegomas”, tout les être humains ont un cerveau reptilien. Même toi j’espère. Sinon, il y a un gros problème.

  7. Quand les chinois vont le construire, Talon Rails International va en prendre la gestion. Les chinois n’ont pas vocation de gérer.

  8. Avec la Chine nous sommes sûr d’avoir des rails et des trains de génération récentes. C’est très bien que Bolloré quitte ce projet là. Et nous aurions voulu que notre compatriote réalise le projet, mais comme l’a dis notre président il n’en a pas le moyens..! Alors vivement que la Chine s’en occupe. Ils ont déjà fait leur preuve en Afrique, comme en Éthiopie par exemple..! 

  9. Ça se trouve que l’indemnisation va coûter aux deux pays aussi chère, sinon plus chère que le coût chinois du projet ; c’est ça aussi l’Afrique .
    Sait-on demander quelle juridiction va statuer sur les montants d’ indemnisation ? 

  10. Indemniser quoi? Les rails de basse gamme posée? Je rêve quoi, Bolloré était déjà hors jeu. Il était averti que les rails à écartement métrique ne cadrent pas avec le projet, il l’a fait il les ramasse, de toute façon c’est un travail à reprendre alors de quel dommage parle t il ? Au contraire il doit présenter ou dédommager les peuples du Bénin et du Niger pour avoir retardé ce projet futuriste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom