Bénin – Commercialisation de Cajou : Les acteurs s’insurgent contre le prix du gouvernement

Bénin – Commercialisation de Cajou : Les acteurs s’insurgent contre le prix du gouvernement

La campagne de commercialisation de la noix d’Acajou a été lancée le jeudi 14 mars 2018 à Djougou. Pour cette campagne, le gouvernement a fixé le prix du kilogramme à 650f, mais ce prix crée déjà des mécontents dans le rang des commerçants à Kandi.

Bénin : Le gouvernement confie aux privés les prestations sociales aux étudiants

« Moi je n’apprécie pas trop le prix du gouvernement », a affirmé un commerçant dans un reportage de la radio Océan Fm ce lundi 19 mars 2018. Selon ses propos, la campagne n’a pas encore commencé mais le prix auquel certains producteurs cèdent leurs produits est au-dessus du prix fixé par le gouvernement.

Il a indiqué que la graine d’Acajou est vendue à sept cent cinquante francs et s’étonne que le gouvernement ait fixé le prix du kilogramme à six cent cinquante. « Franchement ils n’ont qu’à essayer de revoir le prix, parce que dans la brousse c’est trop cher… sinon ça ne va pas, ça ne nous arrange pas… », s’insurgent les commerçants qui invitent le gouvernement à faire quelque chose.

Il faut dire que le gouvernement a annoncé le prix du kilogramme d’Acajou au cours du conseil des ministres du mercredi 13 mars 2018. Puis le lendemain, le top de la campagne a été donné. Avec cette réaction des commerçants de Kandi sur le prix d’achat d’Acajou, quel sera le sort de cette filière au cours de la campagne ?

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire

    Moi je sur un acheteur sais ne mar facile d’avoir les noix donc le gouvernement doit revoir le prix 

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 3 mois

    Il se plaint du prix plancher? Qu’il aille créer son propre verger… Parasite va!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Tiens si par extraordinaire , talon fait la même chose que pour le coton ; prix plancher , et surenchère  comme dans certains pays de l’Afrique de l’Est 

  • Avatar commentaire

    c’est du non sens ce que ce commerçant dit. Le gouvernement arrange les producteurs . Avant ce sont les producteurs qui sont gruges . Aujourd’hui le gouvernement a decide de faire la promotion de la filière. Le prix de 650f est chez le producteur. c’est un prix minima. Un producteur doit bénéficier du fruit de ses efforts. Indirectement le gouvernement encourage la production a la base.