Bénin – Conseil des ministres : Le gouvernement suspend l’ordre national des pharmaciens

Bénin – Conseil des ministres : Le gouvernement suspend l’ordre national des pharmaciens

Le conseil des ministres de la journée de ce mercredi 14 mars 2018 est riche de décision. Le gouvernement a pris une décision de suspension de l'Ordre national des pharmaciens.

Bénin – Nouveau siège du parlement : Les auteurs des malversations bientôt poursuivis par la justice

L’Ordre national des pharmaciens du Bénin est suspendu pour six mois. C’est l’une des décisions prises par le conseil des ministres de ce mercredi 14 mars 2018.

Le garde des sceaux ministre de la justice a fait le compte rendu du verdict du tribunal correctionnel du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou à l’égard des inculpés de l’affaire des faux médicaments. Prenant acte du verdict, le gouvernement a décidé de suspendre l’Ordre national des pharmaciens. Selon le ministre Joseph Djogbenou, l’ordre est suspendu et non dissous.

Le gouvernement a également décidé de l’annulation de l’autorisation de mise sur le marché des produits du laboratoire New Cesamex, celui incriminé et dont le représentant est condamné à six mois d’emprisonnement et d’une amende au tribunal ce mardi, pour exercice illégal de la distribution de produits pharmaceutiques… Mieux, le gouvernement a ordonné le retrait de tous les produits du laboratoire New Cesamex des rayons des officines pharmaceutiques du Bénin.

La question est de savoir si le gouvernement est habilité à suspendre un Ordre des pharmaciens dont le mandat est en cours.

Commentaires

Commentaires du site 19
  • Avatar commentaire

    toi tu ne connais que yayi

  • Avatar commentaire

    Je pense que le peuple à besoin d être suffisamment informé et que certains doivent rechercher les informations et les vraies. Qu’ est ce qui est réellement reproché à ces grossistes? Avez vous suivi les débats aux audiences?
    Moi j y étais.

  • Avatar commentaire

    Je pense que le peuple à besoin d être suffisamment informé et que certains doivent rechercher les informations et les vraies. Qu’ est ce qui est réellement reproché à ces grossistes? Avez vous suivi les débats aux audiences?

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

      Je suis parfaitement d’accord avec toi! Le gouvernement fait du Show,et sème le flou montrant à tout le monde que tout ce que nous prenons est du faux médicament, que bientôt nous allons tous nous retrouver dans les unités de dialyse… bref sème la peur et la confusion, pour prendre en main la filière des médicaments pour se sucrer encore à ce niveau.
      Aucune preuve n’est apportée que les médicaments sont faux! A la rigueur, on peut accuser les grossistes de manquement à la procédure, mais c’est différent de trafic de faux médicaments. Le tribunal n’a pas prouvé que les médicaments sont faux! Si la firme incriminée porte plainte, le Bénin va s’en sortir avec des milliards de dommage et intérêt

      • Avatar commentaire
        président 2031 Il y a 3 mois

        Merci mon frère car le gouvernement actuel agit sur coup de tête et ne pense pas.

  • Avatar commentaire
    Gustave Tchadie Il y a 3 mois

    Merci

  • Avatar commentaire
    Fracasse Il y a 3 mois

    C’est sous Yayi que les faux médicaments ont pris de l’essor dans ce pays.

  • Avatar commentaire
    Valentin Il y a 3 mois

    Est ce que le montant infligé aux coupable peut régler les victimes de cet acte ou le gouvernement a til recensé les victimes et pense  que
    le montant suffit pour cet fait

  • Avatar commentaire

    @ Yes

    C’est vraiment léger comme argument.
    Vous n’apportez pas la preuve que ce produit est à l’origine du mal de votre petite.
    Dites tout simplement que le circuit emprunté par les produits pharmaceutiques ne sont pas réglementaires et mieux les conditions de conservation laisse à désirer. En Afrique en général et à Cotonou en particulier les gens prennent plus que ça (médicaments de la rue fabriquer chez le géant voisin.
    Il faut juste saluer la décision de retirer les produits des pharmacies et pas que ceux de New Cesamex, mais aussi les autres produits qui n’auront pas respecté la législation en vigueur au Bénin.

  • Avatar commentaire

    Je compatis sincèrement pour la vie de votre petite. C’est très désolant. Et je suis d’accord avec vous sur le fait que le verdict est moins rigoureux comparé aux dérivés néfastes qu’ont causés ses faux médicaments. La saisie des biens des coupables ne serait pas honnête puisqu’il n’est pas assuré que tous leurs biens tirent leur source de ce trafic. Bref encore une fois la justice ne rend pas justice. C’est lamentable et domage. J’ajourerais qu’il aurait été préférable qu’en plus des 4 ans et 6 mois pour d’autres d’emprisonnement, on met en place, un comité de suivi qui recensera toutes les personnes ayant des problèmes apres avoir pris ces faux medicaments comme votre petite. L’argent qui servira à leurs soins et autres depenses qu’elle occasionnera, seront defalqués sur les biens de tous les coupables et même ceux qui savaient que ces medicaments là etaient faux mais qui les vendaient:les pharmaciens. La santé c’est la vie !

  • Avatar commentaire
    Apatride Il y a 3 mois

    Dans un pays ou les choses se font correctement et de façon juste et impartiale, c’est le ministère de la Santé qui doit veiller à la circulation des produits phramaceutiques et s’assurer que tout se fasse dans les règles et NON les pharmaciens ou distributeurs.

  • Avatar commentaire
    Donald Dossou Il y a 3 mois

    Je sais qu’à côté du chef de l’État il y a un grand homme ” Joseph djogbenou” donc je suis certain que c’est traiter avant d’être sortir

    • Avatar commentaire

      Comme les autres décisions prises par ce gouvernement avec l’onction du garde des sceaux et déclarées anticonstitutionnelles. Il a prouvé à suffisance ces tares. arrêtez de penser qu’il détient la science infuse. Sinon il ne serait pas là à faire des interprétations sur des textes de lois aussi claire que l’eau de roche.

    • Avatar commentaire
      Apatride Il y a 3 mois

      La justice au Bénin devrait être repensée

  • Avatar commentaire

    Le verdict est trop clément selon moi. Les mis en cause devraient être davantage punis. J’ai une petite qui après avoir terminé son BTS en comptabilité et un stage s’apprêtait à démarrer un boulot lorsqu’elle a eu le paludisme. Après avoir pris le fansidar, on découvre que sa tension était trop élevée pour une fille qui tombe rarement malade. Après trois jours de tension élevée, le verdict est tombé et est sans appel. Elle est devenue une insuffisante rénale et cela depuis dix ans. N’eut été le Gouvernement qui a pris en charge ses dialyses, elle serait déjà passée de vie à trépas. Néanmoins, elle est un condamné en sursis. Toute sa vie est réduite aux va et vient entre la maison et les centres de dialyse. Et pourtant, ce fameux comprimé avait été acheté en pharmacie sur ordonnance. Voilà un cas typique de ce qu’ont fait la clique des Atao, grossistes, les douaniers qui laissaient passer ces médicaments aux frontières et la horde des cadres du Ministère de la Santé qui signaient les autorisations. Remerciements infinis au Président Talon pour son courage de nettoyer cette écurie d’Ogias. Quatre ans d’emprisonnement est peu. Tous les biens du député Attao doivent être saisis et réalisés. Les fonds devraient servir à soutenir les dialyses qui sont encore en vie.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Hé yes , ” ta petite ” veut dire quoi ? Tu fais ” travaillement ” sur elle ? 
      Quelle preuve médicale as-tu que son insuffisance rénale provient du fait de phansidar, qui m’a sauvé  moi longtemps de la crise de Palu , avant son retrait du marché.
      Et puis pour la gratuité des dialyses, j’espère que tes remerciements sont adressés au president yayi boni 

      • Avatar commentaire

        NB POUR CEUX QUI SONT MORT EN BUVANT ses médicaments est ce que cette structure peut les réveiller de la mort ? Normalement l’état doit leur attribué la peine capital ou bien 400Ans de prison ferme

      • Avatar commentaire

        Décidément monsieur OUMAR, vous n’avez aucun respect pour le malheur des gens. Si le Phansidar vous a sauvé, pensez au moins qu’il peut aussi avoir de faut phansidar qui au lieu de sauver pauvent tuer. Il est donc dans tous les cas important de filtrer les produits pharmaceutiques qui entrent au sein de notre territoire. Respecté donc un minimum la vie et le témoignage des autres.

        • Avatar commentaire
          Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

          Vous n’avez aucune preuve que ces médicaments sont faux et vous rendront malades. On nous raconte que ces médicaments sont la cause des insuffisances rénales qui remplissent les salles de dialyse. En france où les médicaments sont contrôlés, vous savez quelle est le nombre de personnes souffrant de la même maladie? Talon est en train de susciter l’émoi de la population par cette affaire pour prendre le contrôle de la filière des médicaments, parce qu’il sait que c’est une affaire de gros sous, et il veut en profiter!