Bénin : Les étudiants n’en démordent pas face à la ruse de l’exécutif

Bénin : Les étudiants n’en démordent pas face à la ruse de l’exécutif

A la faveur d’une assemblée générale tenue ce lundi 12 mars 2018, au restaurant universitaire à l’Uac, les organisations estudiantines (Fneb, Uneb et Unseb) ont décidé de répondre à la ruse du gouvernement par la rage, pour avoir gain de cause.

Affaire BIBE au Bénin : Dramane Diatema plonge davantage la Cnss et le gouvernement

Au terme de cette Ag, de commun accord avec les étudiants, ces organisations ont décidé d’intensifier leur mouvement de grève. Fidèles à leurs convictions, les étudiants sont plus que jamais déterminés dans leur lutte. Les intimidations du gouvernement à travers la répression de leur mouvement de grève, n’a pas émoussé leur ardeur. C’est du moins la substance des interventions des responsables des trois organisations estudiantines (Fneb, Uneb, Unseb).

C’est à la faveur d’une assemblée générale tenue ce lundi 12 mars 2018, au restaurant universitaire de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Etant déjà en grève (96 heures) pour exiger du gouvernement la satisfaction de leurs revendications, les étudiants ont décidé de peaufiner leur mouvement de lutte face à la ruse de l’exécutif. Au cours de cette assemblée générale, les responsables des organisations estudiantines ont félicité les étudiants pour leur engagement dans la lutte, en dépit de ce que certains parmi eux ont été arrêtés par la police Républicaine.

Au passage, ces étudiants arrêtés dont le président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), ont été libérés jeudi passé, après avoir été présentés au procureur. Les grévistes n’ont pas manqué de dénoncer l’attitude peu responsable de leur ministre de tutelle, qui selon eux n’est pas de nature à apporter l’accalmie. Après avoir passé en revue toutes les manœuvres du gouvernement visant à non seulement fragiliser leur lutte mais aussi à compromettre l’avenir académique des enfants de pauvres, ils ont d’une seule voix invité les étudiants à observer davantage le mouvement de grève, car selon eux c’est le seul moyen dont ils disposent lorsque les canaux du dialogue social sont fermés.

Plus que jamais déterminés, les responsables des trois organisations estudiantines ont promis une dure bataille pour la satisfaction des différents points de revendication. Etaient présents à cette assemblée générale, en plus des étudiants de l’Uac, ceux du campus de Cotonou (Fss, Eneam et Inmes). Il faut préciser que la grève est reconduite tacitement chaque semaine, jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications. Entre autres revendications : l’abrogation pure et simple des décrets portant critères d’octroi des allocations d’études universitaires, et celui portant réorganisation du mouvement étudiant, la réintégration immédiate des 21 étudiants arbitrairement exclus, le paiement sans délai aucun des arriérés de bourse, secours, frais de mémoire et frais de stage à tous les ayants droits, et l’abandon de la décision du conseil des ministres qui annonce la hausse des prix des frais d’inscription dans les universités publiques du Bénin, pour le compte de l’année académique à venir

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    C’est bien de faire des grèves pour revendiquer mais n’oubliez pas que les perdants c’est encore vous.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    Nos étudiants, l’espoir de la Nation ont le soutien du peuple jusqu’à la satisfaction totale de leur révendication.