Bénin : Inquiétudes sur la détention du fiscaliste Eric Hounguè

Bénin : Inquiétudes sur la détention du fiscaliste Eric Hounguè

Par voie de correspondance adressée au Président de la République, initiateur de l’opération de lutte contre la corruption dont notre rédaction a obte

Après sa suspension de l’Abt : Affo Obo Tidjani parle de manipulation et clarifie

Par voie de correspondance adressée au Président de la République, initiateur de l’opération de lutte contre la corruption dont notre rédaction a obtenu copie, les Conseils du fiscaliste Eric Hounguè ont exprimé leurs inquiétudes sur les dérapages éventuels de cette campagne d’assainissement des mœurs.

En citant le cas de leur client, ils ont mis en évidence un certain nombre de faits qui méritent de retenir l’attention dans le climat délétère de cette opération dite de salubrité morale.

Les dossiers d’affaires de lutte contre la corruption font des vagues. Sur les réseaux sociaux, les médias classiques comme dans les chaumières, les commentaires vont bon train. A chaque fois, c’est la qualité des personnalités arrêtées qui défraie la chronique. C’est le cas de l’affaire de détournement des deniers publics au Cncb. Le cabinet d’avocats qui défend Eric Hounguè est inquiet de la détention de son client dans le cadre de l’affaire de détournement de fonds au Conseil national des chargeurs du Bénin, Cncb. Plusieurs faits fondent leurs inquiétudes en commençant par la forme de son interpellation. Selon, le conseil d’Eric Hounguè, ce dernier a été arrêté le mardi 20 février 2018 sans convocation et conduit manu militari à la Brigade économique et financière. Les avocats rappellent que c’est en fin de journée qu’il lui a été notifié les faits qui lui sont reprochés. Déjà cette manière d’interpeler un citoyen sans convocation suscite des interrogations sur l’objectivité de cette arrestation surtout qu’elle intervient selon les avocats d’Eric Hounguè, au lendemain de sa séance de travail que le fiscaliste a eue avec l’équipe de Sébastien Ajavon que toute l’opinion publique sait en conflit avec la direction des impôts.

Des accusations sans fondements

La correspondance du conseil fait remarquer que le sieur Hounguè, docteur en fiscalité, expert en contentieux fiscal, et auteur d’ouvrages de référence dans son domaine, mettait seulement son expertise au service d’un client. Et les conseils veulent espérer que son arrestation brutale et irrégulière n’est pas une espèce de sanction punitive à son endroit. Ces inquiétudes des conseils se trouvent aussi renforcées par le comportement des institutions chargées de conduire la phase préliminaire de l’enquête. Et parlent du caractère spécieux des faits qui lui sont reprochés: 1) avoir signé un contrat avec le Cncb sans appel d’offres, 2) n’avoir pas fourni de prestations, 3) avoir perçu des honoraires allant jusqu’à 600 millions Fcfa, 4) N’avoir pas produit de factures.

Sur le premier grief, les conseils expliquent qu’il ne revient pas à un prestataire de lancer un appel d’offre ni de vérifier si cela a été fait au préalable. Il signe simplement le contrat qui lui est proposé. Sur le deuxième grief, les conseils rapportent, preuves à l’appui, l’ensemble des documents d’un millier de pages que notre rédaction a pu consulter, qui attestent des prestations fournies par Fisconsult qui est le cabinet de fiscalité dont EricHoungue est le directeur général. Sur le montant perçu de 600 millions Fcfa, le conseil explique que non seulement le cabinet Fisconsult n’a pas touché cette somme en une seule prestation, mais que cela découle du contrat paiement des honoraires signé entre le Cncb et Fisconsult qui en dehors des honoraires fixés à 4.750.000F par trimestre, mais il y avait aussi la clause que Fisconsult perçoive 12% des économies sur les impôts faits par le Cncb.

Sur le grief qui porte sur la non production des factures, les conseils expliquent que depuis la brigade économique et financière jusqu’au juge des Libertés et de la détention en passant par le juge d’instruction, la totalité des pièces requises a été fournie. Mais les conseils s’étonnent que malgré la production de toutes ces pièces à conviction, le juge des libertés et de la détention Madame Dassoundo-Gnacadja a jugé utile de placer le présumé mis en cause sous mandat de dépôt. Toute chose qui amène la défense à se demander si cette conduite du dossier obéit

toujours aux lois ou si le fiscaliste ne payait pas là, le prix de son assistance à une personne fichée, c’est-à-dire le groupe Ajavon à qui il a voulu simplement apporter son expertise sur le contentieux fiscal qui l’oppose au service des impôts.

Réputation ternie

Les conseils d’Eric Hounguè ne trouvent pas d’inconvénient que les prévaricateurs de deniers publics rendent gorge. Cependant, ils estiment que ce combat noble ne devrait non plus se transformer pas en occasion de règlement de compte et de blâme à l’endroit de ceux qui entendent percevoir leurs revenus à la mesure de leurs prestations. Au-delà de ce qui apparaît comme une arrestation triviale, il y a les nombreuses conséquences pour Monsieur Eric Hounguè. Depuis sa mise sous mandat de dépôt toutes les sociétés pour lesquelles ils travaillaient, ont pour la plupart résilié les contrats de prestation fiscale qui les lient à sa société Fisconsult.L’un des meilleurs fiscalistes du Bénin, sinon le meilleur selon ses Conseils est devenu le prévaricateur, le détourneur de fonds et autres.

Afin de préserver leur bonne côte auprès du gouvernement, les sociétés d’hier qui le sollicitaient dès qu’ils avaient des redressements fiscaux, ont vite fait de le lâcher. Selon ses Conseils, si vous n’avez pas l’esprit tranquille, si vous êtes en prison privé de liberté, vous ne serez d’aucune utilité pour personne. Comme si quelqu’un avait décidé qu’un groupe aussi important que le Groupe Ajavon ne devrait pas bénéficier des meilleurs fiscalistes pour démêler l’écheveau de la ténébreuse affaire de redressement fiscal. Les Conseils espèrent qu’il se trouvera au moins un Juge pour arrêter ce qu’ils considèrent comme une atteinte à la libre circulation d’un individu. La Justice Oui, la lutte contre la corruption Oui, Mais pas de chasse aux sorcières ni de règlement de comptes

Commentaires

Commentaires du site 19
  • Avatar commentaire
    ATOLOU Jean marc Il y a 3 mois

    Il nous faut le recours du Sieur houngue eric pour apprecier. Et pourquoi la Cour ne publie pas le tout carrement et chacun se fera une idee claire. SVP trouver nous le recours de Houngue. Important de tout lire. Pour information Eric Lecoq de Fidal Paris a facturé aussi 12% dans un pareil dossier et c’est écrit danq le livre Fisc les secrets reveles mais au Benin facturer 12% vaut arrestation par un ministre qui devenu Pr dz la Cour qui confirme l’arrestation faite sous son controle

  • Avatar commentaire

    Un ignare de toboula se fait 60 millions par a ne rien foutre ca choque pas aziz!
    Des ministres bras casses se tapent 200 millions par ans ca choque pas aziz!
    Si Deloitte se tapait 600 millions ( et je suis sur que les audits commandes a l’employeur de wadagni coutent autant si on plus ca je connais les tarifs horaires… plus frais de deplacement…) ca choqueerait pas aziz…
    Mais qu’un. Cabinet de fiscalistes beninois se tape 600 millions on crie au scandale !
    Je ne connais pas le contrat de ce cabinet avec la cncb, mais avoir un pourcentage sur les economies d’impots est une pratique courant chez tous les cabinets qui font du conseil fiscal…
    Mais je spuconne que le crime de ce cabinet est de conseiller ajavon…

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Aziz dans la peau de zorro , pas étonnant qu’il trouve des accointances avec toboula

    • Avatar commentaire

      je ne suis pas zorro..ni justicier….ollah..!!

      Nous contribuons…efficacement à la prise de conscience..de notre peuple…chacun …avec ses sensibiltés et ses postures

      Les coups de fils..que je reçois..quotidiennement attestent..que nous sommes suivis

      Des appels..de mes amis députés..anciens ministres..pour me demander..”d’aller doucement”…prouvent que nous sommes suivis….

  • Avatar commentaire

    sacré aziz !!!!!!!!

  • Avatar commentaire

    mon cher AZIZ je suis d’accord avec toi sur toute la ligne. Je veux bien te rencontrer personnellement pour débattre d’un projet;. je ne sais pas comment on pourra se voir.

    • Avatar commentaire

      présentement…je suis au sénégal…dans 2 jours en guinée bisao..et dans une samaine..en guinée konakry

      dans 2 semaines..à dakar..histoire de renconter mon ami adja…allomann…à condition qu’il ne soit pas avec christelle

      Apres je rentre en france

      me rencontrer..sera plus facile…à strasbourg…ou à frankfort

      Dans un mois…contactes moi…je te filerai mes cordonnées

      il te suffira de tapper…le peulh zinzin…le fou….et c’est bon.hihihihi kikiki

  • Avatar commentaire

    A madampol..

    Un jour..le gardien…que j’ai pris…dans mon chantier…à abomez calavi agori…a piqué mes tuiles..pour aller le vendre..à un gendarme..à la brigade de recherche..

    Ce gendarme était un receleur…donc

    Pris…j’ai pris le gardien…attaché..et foutu dans ma voiture..pour le livrer..à la police…

    informé le gendarme..a eu le culot de me menacer…de poursuite

    croyant à faire..à un illétré..et ayant le soutien du procureur…j’ai déboulé..dans son bureau…et je lui ai dit..lui et le procureur…s’il n’était pas sauté…avant le soir…donc je suis un enfant batard….

    j’ai eu le no..du procureur…et l’ai appélé en le menançant..de porter l’affaire devant kérékou

    J’ai été…pris au sérieux…et l’affaire..a été traité selon la loi

    Combien de beninois….se font baiser..ainsi..

    Dieu seul le sait…..

  • Avatar commentaire

    A mon frere ollah…à amaury,napo et sonagnon..comme à tous mes contradicteurs…de ce forum

    A t on besoin d’aller…à l’école pour savoir les causes..de notre échec en terme de dévelloppement…lorsqu’un cabinet…se tape..600 patates..et en ristournant..combien…que se partage…les cadres

    Celà a toujours ainsi..dans toutes les structures de l’état…depuis plusieurs régimes

    péremptoire..j’ai dit que personne ne se lève..le matin et en se rasant…et dire je vais aller au boulot..faire mon travail..pour lequel…je suis payé par les contribuables…

    Sinon…pourquoi les gens se battent..pour etre nommés…à des postes..

    Aussi…ne dit on pas…que seul le diamant…peut couper le diamant..?

    talon…connait mieux ce pays…et comment celà fonctionne…et il est le meiux placé..pour démanteler…le systeme…avec une arrière pensée cynique..que personne puisse s’en richir…à par lui et les siens

    aprés analyse…et parce que j’aime ce pays…le mien…je supporte talon

    Et j’assumes

    • Avatar commentaire

      Poste de aziz

    • Avatar commentaire

      Aussi…je me sens triste…devant la capitulation…des rupturiens…face aux syndicalistes..

      L’avenir..des générations futures…exige…que talon tienne bon

      S’il capitule aujourdhui..personne…je dis aucun gouvernement ne pourra réformer ce pays…pour encore des décennies..

      le laxisme…a instauré…la dictature des fonctionnaires…

      Oui nous avons connu…la dictature des militaires…depuis 1960…

      Aujourdhui..la dictature du pouvoir de l’argent(talon yayi)

      Aujourdhui..nous subissons la dictature des corporatistes…de tous poils…

      Et juste..là la dictature du peuple…ne s’exprime pas…puisque analphete,illétré..tenu en lesse par par l’argent,la fain et l’indigence

      la dialectique..des choses…me dit…que l’armée…prendra un jour les choses…en main..rendant caduque la const,et les libertés fondamentale….en donnant..un gros coup aux fesses de tous les conservateurs…mafieux..fainéants et paresseux…mais jouisseurs

  • Avatar commentaire
    K Thomas Il y a 8 mois

    Les choses sortent hein! Le benin est vraiment juteux! Il n’y a pas encore garçon ds le pays pr nous produire un dossier avec des détails croustillants sur le chef des b. lui-même! Pourt

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    J’ai mal à mon BENIN
    Un cabinet extérieur à la CNCB qui facture 600 millions en conseil fiscal , la CNCB n’est elle pas une structure d’état , avec des services financiers , juridiques et autres services ! Un machin pour ” les Mamadous ” et bineta . 
    Imaginez ce qui se passe , avec les agences et nombreuses études que ce régime a créé 😡😡😡pour saigner les finances publiques 

    • Avatar commentaire

      C’est sur que lorsque l’on fera les comptes on verra qu’on a beaucoup depenses en etudes , en conseil et en audits avec les loius berger, les deloitte, les bureaux d’etude de la caisse des depots et consignation, de l’assistance publique/ hopitaux de paris etc… (le tarif est d’environ 1/2 milliard cfa pour une equipe de pendat 2 ou 3 mois)….
      Cet argent n’est pas perdupour tout le monde avec les marche de gre a gre sans appel d’offres…

  • Avatar commentaire
    Sossou Il y a 8 mois

    C’est dommage tout simplement

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 8 mois

    Voilà le problème avec notre police et notre justice. Même sur des dossiers juridiquement solides, je n’ai qu’un son de cloche sur celui-ci donc je ne me prononce pas, leur amateurisme fait qu’on finit par douter du sérieux de ces 2 institutions. En tenant compte des faits exposés dans l’article, il est ridicule de reprocher à un prestataire d’avoir signé un contrat sans appels d’offre. Où sommes nous ?

    • Avatar commentaire

      Madampol…

      Je ne sais pas dans quel pays étranger vous habité…mais sachez que dans ce pays…jamais …au grand jamais…la police,dans toute sa structure,la justice…ne fonctionne pas selon le model républicain..

      D’abord tout ce qu’ils font..c’est la politique de tous ceux qui sont au pouvoir…parce qu’ils tirent tous leurs avantages..du systeme en place

      Aussi parce…ils font leurs petites combines…pour arrondire leurs fins du mois…

      Hélas le benin..n’est pas singulier et particulier…c’est toute l’afrique

      Dans le cas d’espèce de notre pays…il vaut mieux…en tant que citoyen ne pas avoir à faire..à un membre..de la famille policière ou judiciaire

      On te créera tous problemes inimaginables..parce que tu es citoyens lamda…