Bénin : Journée africaine de l’alimentation scolaire à Akpro-Missérété

Bénin : Journée africaine de l’alimentation scolaire à Akpro-Missérété

Les manifestations officielles entrant dans le cadre de la 3e édition de la journée africaine de l'alimentation scolaire, se dérouleront le 13 mars prochain à Hounli dans la commune d’Akpro-Missérété.

Bénin : L’intersyndicale de la maternelle et du primaire suspend sa grève

C’est ce qu’on peut retenir de la conférence de presse organisée conjointement par le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp) Salimane Karimou, et le Représentant Résident du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin, Guy Adoua, dans la salle de conférence du Memp.

Le thème retenu pour cette troisième édition est : « Tirer pleinement parti du potentiel de l’enfant africain, grâce à une alimentation scolaire à base de produits locaux ». Profitant de cette occasion, le ministre Salimane Karimou a présenté les objectifs de cette journée qui vise à créer un environnement favorable à l’alimentation scolaire, et à fédérer tous les acteurs autour de cette préoccupation. Selon le Memp, il existe quatre (04) programmes de cantines scolaires couvrant 36% des écoles primaires publiques, et 30% des écoliers.

« Sur les 7360 écoles primaires publiques, 2640 bénéficient de cantines scolaires, soit 1579 cantines appuyées par le gouvernement, 297 cantines soutenues par le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme), 620 cantines appuyées par le PAM et 144 cantines appuyées par l’Organisation Catholic Relief Services (CRS) », a laissé entendre Salimane Karimou avant d’expliquer que la mise en place de ce Programme national d’alimentation scolaire intégrée (Pnasi), a pour but d’améliorer le taux de scolarisation et de rétention des enfants à l’école.

Pour le Memp, le gouvernement à travers le Pag a prévu accroître le taux de 29% à 51% d’ici 2021. A son tour, Guy Adoua du PAM a plaidé pour plus d’investissement en faveur de l’alimentation scolaire. Il a même parlé des expériences personnelles en matière de cantine scolaire dans des pays Africain dont le Rwanda, avant d’exhorter le gouvernement à mettre en place un numéro vert pour décourager les cas de fraude.

Commentaires

Commentaires du site 0