Bénin : La Fondation Conrad Gbaguidi dote Savalou d’un Centre numérique

Bénin : La Fondation Conrad Gbaguidi dote Savalou d’un Centre numérique

La Commune de Savalou entre de plein pieds dans l'ère du numérique, grâce à la Fondation Conrad Gbaguidi qui vient de mettre gracieusement à la disposition de la jeunesse de Savalou un centre numérique et d'entrepreneuriat.

Drame du Lac Toho: La présence l’oxytétracycline dans la chair des poissons prélevés

La cérémonie d’inauguration de ce centre dénommé “Centre Numérique Fondation Conrad Gbaguidi”, a eu lieu ce samedi 10 mars 2018.

Fruit du partenariat entre la Fondation Conrad Gbaguidi, la Mairie de Savalou et leur partenaire stratégique français Audiens, la cérémonie d’inauguration du Centre Numérique Fondation Conrad Gbaguidi” a eu lieu ce Samedi 10 Mars 2018, en présence de l’édile de la ville, d’un parterre de personnalités politico-administratives dont le Maire de la ville Prosper Yao Iroukora, et l’ancien ministre de la communication Désiré Adadja ; de l’ex directeur des services techniques de la Mairie de Cotonou Basile Gbaguidi, des représentants de la cour royale de Savalou et de la jeunesse bénéficiaire qui n’entend pas se faire raconter l’évènement.

Dans ses mots de bienvenue, Conrad Gbaguidi l’initiateur du projet estime que ce centre numérique mis à la disposition de la jeunesse savaloise contribuera à faire de la ville de l’igname pillée et du peuple “Mahi”, un hub numérique dans le département des Collines. S’inspirant de l’essayiste américain Jeremy Rifkin qui affirmait que: “L’Afrique est sur le point d’accéder à une nouvelle ère économique prometteuse. Alors que les enjeux et les obstacles à franchir sont nombreux, les bénéfices liés à la création d’une « Afrique digitale » constituent un potentiel de transformation réel et considérable ». Conrad Gbaguidi par cette initiative, entend rattraper le retard accusé par la jeunesse de Savalou dans l’appropriation de l’outil informatique afin de sortir de l’analphabétisme du troisième millénaire.

Son souhait est de voir ce projet innovant se démultiplier dans les autres Communes du département, et pourquoi pas dans tout le pays grâce aux soutiens de ses partenaires et à l’appui du gouvernement.

A sa suite, l’ancien ministre de la communication Désiré Adadja a loué cette initiative de la Fondation Conrad Gbaguidi, qui selon ses propos est une graine dont l’impact sur la Commune de Savalou ne saurait être évalué car elle contribue à accompagner la Commune dans la marche du siècle. “Le numérique aujourd’hui n’est pas un luxe ni une option, car opter pour le numérique c’est opter pour la survie ; ne pas opter pour le numérique, c’est faire l’option de la mort”, a indiqué le ministre Adadja. Il invite donc la jeunesse de Savalou à saisir l’opportunité qui leur est offerte par la Fondation Conrad Gbaguidi pour développer des applications dans tous les domaines car le numérique constitue une mine de possibilités et un vivier d’emplois dont les jeunes doivent s’approprier. Selon le ministre Désiré Adadja, grâce au numérique on peut développer par exemple des applications qui vont permettre d’améliorer davantage la qualité du “Gari” de Savalou en veillant sur la qualité des tubercules de manioc depuis le champ.

Des idées bien partagées par la première personnalité de la ville, le Maire Prosper Yao Iroukoura, qui a retracé les conditions dans lesquelles il a connu le promoteur de la Fondation Conrad Gbaguidi qui lui a fait part de son projet et du souhait d’avoir l’appui de la municipalité de Savalou pour la concrétisation de cette idée. Le maire a par ailleurs émis le vœu que des mécanismes soient trouvés pour que le centre qui est une grande opportunité pour les jeunes ne devienne un repère de cyber criminels et d’arnaqueurs de tout genre.

Revenant sur l’objectif du projet, Conrad Gbaguidi précise que le centre numérique Fondation Conrad Gbaguidi permettra d’une part aux jeunes de Savalou de s’initier à l’outil informatique, de réaliser leur curriculum vitae et lettres de motivation, de créer des boîtes électroniques et d’échanger des courriers. D’autre part, « ce centre constitue un lieu d’immersion en entrepreneuriat où les jeunes seront formés toutes les deux semaines dans des thématiques liées à l’entrepreneuriat » a précisé le promoteur. Il souhaite par ailleurs reproduire ce modèle innovant dans les autres Communes. A ce titre, il lance un appel au jeune ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou, afin qu’il s’intéresse à cette initiative innovante qui est une alternative crédible au problème du chômage des jeunes.

Très enthousiasmé par l’initiative de la fondation Conrad Gbaguidi, les bénéficiaires ont manifesté leur gratitude à l’endroit du promoteur et ont souhaité que d’autres personnalités lui emboîtent le pas.

Les deux partenaires stratégiques de la fondation ont clôturé la série des discours, qui a été suivie de la cérémonie de coupure de ruban et d’une visite guidée de la salle numérique du somptueux centre, dotée de plusieurs ordinateurs portatifs et équipée de dispositifs de connexion internet haut débit.

La cérémonie a pris fin par des prises de photos pour immortaliser l’événement et par un cocktail.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA Il y a 8 mois

    Seulement 2 lignes en fin d’article pour decrire le centre lui meme! Un article creux rempli de noms “d’autorites”, de leurs observations, voeux, etc
    …Bon sang! Alllez a l’essentiel!

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 8 mois

    Très belle initiative,mais où sont les photos pour appuyer l’article. “Une photo vaut mille mots” dit on.