Bénin – Nikki : Une soixantaine de cabinets de soins illégaux fermés

Bénin – Nikki : Une soixantaine de cabinets de soins illégaux fermés

Le conseil communal de Nikki s’est employé à la fermeture des cabinets de soins illégaux. Après un état des lieux de la situation d’après le maire de la commune, une soixantaine de cabinets de soins sont fermés.

Bénin : Emmanuel Zossou se conforme aux textes

Le maire de la commune de Nikki, Oumarou Lafia a  fait constater que les cabinets de soins dans sa commune sont devenus des mouroirs. Intervenu sur dans l’édition de journal parlé de Frisson radio, le maire de Nikki a expliqué que le taux de mortalité de plus en plus élevé a suscité la décision du conseil communal de Nikki.

Ainsi, des cabinets de soin illégaux qui opèrent dans les localités de Nikki, une soixantaine environ, selon les explications du maire sont fermés. Oumarou Lafia  indiqué que la plupart des cabinets incriminés  ne disposent que des aides-soignants.

« Quand on a fait le point, on s’est rendu compte que la plupart des agents étaient des aides-soignants formés pendant deux ou trois mois », se désole le maire. Des dispositions sont prisent pour satisfaire les populations.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 4 mois

    A quand la fermeture de ces mouroirs à cotonou? Toboula met trop de temps à sauver les paisibles populations de cotonou des mains des pseudo médecins à la tête de ces machins de mort

  • Avatar commentaire

    Les cabinets privés…dans le domaine de la santé..

    Les écoles privées…

    Et autres…trucs…privés…

    Dis je…sont quelqu’unes des raisons…pour lesquelles…les fonctainnaires…narguent l’état,le gouvernement et les citoyens..parcequ’ils se tapent des salaires…ailleurs

    Les salauds…!!!

  • Avatar commentaire
    Le patriote Il y a 4 mois

    Fermer ces cabinets ne suffit pas. Il faut des poursuites judiciaires contre leurs propriétaires.