Bénin – Noël Chadaré à propos des communiqués des ministres de l’éducation : « Ils sont paniqués »

Bénin – Noël Chadaré à propos des communiqués des ministres de l’éducation : « Ils sont paniqués »

Le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin) réagit par rapport aux communiqués des ministres de l’enseignement maternel et primaire et de l’enseignement secondaire.

Bénin : La Cstb, la Cosi-Bénin et l’Unstb, invitent les travailleurs à poursuivre la grève

Contacté par Frisson radio ce matin, il a estimé que les autorités sont paniquées. « C’est un signe évident de panique… », a répondu le secrétaire général de Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin), Noël Chadaré au sujet des communiqués signés des ministres de l’enseignement maternel et primaire et de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle et technique.

Les deux communiqués demandent impérativement aux enseignants de reprendre les classes à partir de ce lundi 5 mars 2018, au risque d’être considérés comme avoir abandonné les postes. Pour Noël Chadaré, cette posture des membres du gouvernement est un acharnement des autorités contre les enseignants  alors que ces derniers sont en grève à partir de mardi 06 mars.

« C’est des signes évident de panique… », a fait remarqué Noël Chadaré.

Les enseignants sont sûrs d’une chose, a affirmé le syndicaliste : « ils ne cèderont pas à la panique ». Il a rappelé que les négociations se poursuivent et que  s’il y a des assemblées générales, les travailleurs iront en assemblée générale comme cela se fait dans plusieurs secteurs qui observent les mouvements de grève à savoir la justice, la santé

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    plusieurs commentent parce qu’il faut commenter. en l’État actuel de la situation est-ce qu’il faut tenir des propos discourtois envers ceux qui mènent une lutte légitime. vous qui êtes sans emploi et veulent être promus à la place des autres serez “très bien traités” merci.

  • Avatar commentaire
    Elhadj Diop Il y a 8 mois

    Pas de commentaires j’attends agbonon à la gare

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Égide , ton talon qui avance en cassant , pillant , rusant , rendant miséreux les gens ,  les privant de leur liberté élémentaire , on en fait  quoi ? 
    Le combattre pieds à pieds 

  • Avatar commentaire

    Nous, enseignants sommes trop déterminés à aller jusqu’au bout.

    Vous avez dit agbonnon non ? Vous devez avaler

    • Avatar commentaire

      D’accord je parie que le gouvernement aussi est déterminé. Et là vous dépassez la limite de la raison. Voulez restez à la maison et recevoir vos salaires. Je me demande même éducation vous donniez aux enfants. On peut travailler et réclamer. Vous pouvez faire ça dans le privé..? Vous abusez du gouvernement. Mais là ce n’est pas Yayi hein. Et sachez que bcp de chômeurs vous envies et prendront vos places avec joie si vous abandonnez. Honte à vous..! Vous avez des enfants..? 

    • Avatar commentaire

      Et tu verras ton pain partir sous tes yeux!!

    • Avatar commentaire

      Ayez honte!!
      Tu travailles pas et t’as le courage de pleurnicher ton salaire réduit.

  • Avatar commentaire

    Olla Omar. Tu renconte que des bêtises. Tu n’es pas obliger de toujours commenter. On dit souvent: « quand vous ne pouvez pas aider une personne à avancer alors n’essayez de le freiner ». Boucle là et évite nous de ta bassesse d’esprit..! 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Est-ce parce qu’il panique , qu’il a trés chaud  aux fesses que talon est parti se les rafraîchir dans la neige à Paris