Bénin : « Le report de l’audience de Mètongnon viole les droits de l’homme », selon Me Baparapé

Bénin : « Le report de l’audience de Mètongnon viole les droits de l’homme », selon Me Baparapé

L’avocat de Laurent Mètongnon, Me Baparapé n’a pas apprécié la suspension de l’audience de son client accusé de placement hasardeux de fonds avec une rétro commission à la Bibe.

Affaire CNSS : L’He Dakpè Sossou appelle ses mandants à ne pas céder à l’agitation

Au tribunal ce mardi, il a exprimé son mécontentement, tout en soulignant que c’est de la prérogative de l’Unamab de rappeler ses militants à l’ordre. L’audience des mis en cause dans l’affaire placement de fonds à la Banque internationale du Bénin n’a pas pu se tenir.

La suspension de la procédure au motif de la grève des magistrats n’est pas du goût de l’avocat de Laurent Mètongnon. Il souligne que l’Unamab est dans ses prérogatives en rappelant ses militants qui brisent la grève à l’ordre. Mais pourquoi avoir attendu que l’audience prenne pour la suspendre ? s’est-il demandé.

« En tant que militant des droits de l’homme et en tant qu’avocat, je déplore cela. Cette suspension viole les droits de l’homme », a affirmé Aboubakar Baparapé.

Il estime que l’Union nationale des magistrats du Bénin devrait laisser poursuivre l’audience, pour qu’il sollicite tout au moins la mise en liberté provisoire de son client, qui est, selon ses propos, un détenu politique. Au regard de ce qu’il appelle piétinement de la constitution, des libertés de manifestation, Me Baparapé a martelé qu’un militant ne se fatigue pas.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    C’est la preuve que nos amis PCB ne sont pas honnêtes! ils veulent une chose et son contraire en meme temps.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 5 mois

    Le Béninois adore les mots Clés 
    Qu’est ce qu’un report d’audience judiciaire a  à avoir avec les droits de l’homme ?

    Cet avocat regarde trop YouTube 

  • Avatar commentaire
    Democrate Il y a 5 mois

    C´est l´histoire du serpet qui se mort la queue.
    Aujourd´hui qu´il s´agit d´un PCB (FSP) on veut que l´UNAMAB en grève laisse l´audience se dérouler. Au même moment on encourage les syndicats à poursuivre les grèves dans le pays.
    Pauvre Bénin, tu souffres de tes fils.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 5 mois

      @Démocrate,

      Votre mauvaise foi est abjecte. Le pouvoir utilise ce qu’il a à sa portée pour faire mal a un opposant, c’est normal même si condamnable. Reconnaissons le tout simplement, ainsi va la vie politique. Pourquoi l’UNAMAB n’a-t-il pas perturbé le procès dit des faux médicaments ? Chercher l’entourloupe.