Bénin : Plaidoyer de Stéphane Éboué et du Mjbp à Patrice Talon

Bénin : Plaidoyer de Stéphane Éboué et du Mjbp à Patrice Talon

L'éclairage public n'est plus un luxe mais une nécessité pour le genre humain, tout autant que l'énergie constitue un vecteur de développement et d'épanouissement social des communautés.

Bénin : Patrice Talon reprécise les projets du gouvernement

Mais, les populations de Gbakpodji, Badazouin, Yègodoé et Agbodji dans la commune de Bopa, continuent d’aspirer à ce besoin d’électrification. En dépit des installations de matériels solaires à Gbakpodji et Yègodoé, la population locale caresse toujours le rêve de nuits illuminées. Le Mouvement des jeunes pour un Bénin prospère (MJBP) et son président Stéphane Éboué, préoccupés du mal-être de cette partie des béninois, lancent un appel au chef de l’État, Patrice Talon.

Gbakpodji, Badazouin, Yègodoé et Agbodjii, quatre arrondissements de la commune de Bopa situés à plusieurs dizaines de kilomètres du centre ville, terre noire perdue dans l’obscurité profonde à chaque tombée de la nuit. A Gbakpodji et Yègodoé, plusieurs dizaines de poteaux et lampadaires solaires attendent impatiemment leur mise en service. Pendant ce temps, l’insécurité, la pauvreté et la misère constituent le lot quotidien de ces populations.

Les circonstances d’implantation des lampadaires solaires à Gbakpodji et Yègodoé

Selon Mathieu Houanwléhoun natif de Gbakpodji et responsable d’une association de jeunes, “les installations solaires dans les deux arrondissements datent de la période où l’ex-ministre de la culture, Paul Hounkpè, était aux affaires“. Pour ce fils de la localité, le projet d’éclairage public solaire est un investissement de l’État qui est tombé dans les griffes des politiciens. À en croire M. Houanwléhoun, c’est pendant des périodes de campagne électorale que les deux arrondissements ont bénéficié de ces installations, contre leurs suffrages. Force est de constater aujourd’hui que ces deux localités payent le prix de leur “trahison”, car n’ayant pas voté pour le candidat FCBE, lors des dernières élections présidentielles. Elles ont opté pour le programme de société de l’actuel chef de l’État Patrice Talon, candidat de la rupture d’alors.

C’est justement dans ce contexte de sanction politique que le mouvement des jeunes pour un bénin prospère (MJBP) et son président Stéphane Éboué, demandent au président de réparer le préjudice causé a cette population. C’est en marge d’une séance de travail du mouvement que Stéphane Éboué à saisit la balle au bond, pour supplier le chef de l’État de faire évaluer les installations solaires de Gbakpodji et de Yégodoé, afin récupérer ce qui peut l’être pour le bien être de ces populations.

« Le Mouvement des jeunes pour un bénin prospère remercie le chef de l’État pour sa Politique de développement basée sur des réformes structurantes. Le MJBP par ma voix, le félicite et lui renouvelle sa confiance. Il n’est un secret pour personne qu’à l’arrivée de ce gouvernement, l’une des décisions courageuses qu’il a prise est la nomination de nouveaux membres au sein des conseils d’administration de la société béninoise d’énergie électrique (Sbee), et de l’Aberme, afin de dynamiser ces deux structures sous tutelle du ministère de l’énergie, car moins de 7% de la population rurale à accès à l’énergie. J’invite vivement le gouvernement et son chef à se pencher sur le cas de l’énergie solaire a Gbakpodji et Yègodoé dans la commune de Bopa », fait savoir M. Éboué.

Revenant sur les avantages que confère l’énergie à une localité il a indiqué que la mise en service des panneaux solaires va contribuer à faire reculer l’insécurité et favoriser une condition saine pour l’éducation et la formation des jeunes et des femmes.

Pour finir, le MJBP et son président Stéphane Éboué appellent à la vigilance des populations de Bopa et du Bénin, à la veille des périodes électorales.

Vivement que le gouvernement se tourne vers ces localités fondues dans le noir depuis plusieurs décennies.

Commentaires

Commentaires du site 0