Suspension de la grève : les conditions ne sont pas remplies selon le Front des syndicats de l’éducation

Suspension de la grève : les conditions ne sont pas remplies selon le Front des syndicats de l’éducation

Le front d’action des syndicats de l’éducation a tenu ce matin une Assemblée Générale (AG) dans la ville de Lokossa.

Bénin: Les enseignants de Ouaké boycottent la rentrée

Pour le porte-parole du front, il s’agit d’une AG d’informations parce qu’il y a plusieurs rumeurs qui circulent à propos de la levée des motions de grève par différents syndicats. De l’avis de l’intéressé, il est important de notifier que le Front d’action des syndicats de l’éducation maintient sa motion de grève.

Les conditions de suspension de cette motion de grève ne sont pas encore remplies a-t-il fait savoir avant de condamner les humiliations et menaces de radiation dont sont victimes les enseignants grévistes.

Pendant que le Front d’action des syndicats de l’éducation appelle à la poursuite de la grève, certains mouvements de défense des droits des travailleurs comme l’intersyndicale des enseignants des universités nationales du Bénin, ont suspendu leurs motions de grève.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    le soit disant Front pense qu’il fait grève contre Talon; Non c’est contre le peuple béninois. Vous n’avez pas encore compris. Talon ne vous recevra plus , il a déjà fini avec vous. C’est l’autorité de dernier recours et en vous recevant il vous a déjà tout dit mais malheureusement vous ne l’avez pas écoute; après tout c’est le chef de l’Etat ; Qui d’autre parlera pour que vous écoutez. Continuer votre grève; c’est au peuple que vous faites mal.

  • Avatar commentaire
    HOUNGBO Émile Il y a 8 mois

    Nous avons un gouvernement qui fait la sourd d’oreilles à tout. C’est dommage pour les différentes attentes du peuple qui ont favorisées son élection. C’est un grand regret par rapport à plusieurs dossiers brûlants dans le pays en occurrence la crise sociale dans l’éducation. Ici ce sont les enfants des pauvres qui sont sacrifiés. Le front d’action des ordres de l’enseignement ferait mieux de lever la motion de greve pour montrer sa bonne foi et mettre l’opinion publique à témoins.