Bénin : Ulrich Gbaguidi fait œuvre utile dans les Collines

Bénin : Ulrich Gbaguidi fait œuvre utile dans les Collines

Le département des Collines est l’un des rares du pays où foisonnent des hommes politiques de tout acabit.

Installation de la commission du Ravip: Une mort en douce du Cos-Lepi au Bénin

C’est pourtant au milieu de ses vieux routiers qu’éclos une nouvelle coqueluche. Il s’agit de Ulrich Gbaguidi. Lentement mais sûrement, il fait bouger les lignes et ses nombreuses actions caritatives le hissent désormais au rang de leader politique d’avenir.

On peut désormais compter sur lui dans la 9e circonscription électorale et même au-delà. Ulrich P. Gbaguidi incarne une nouvelle génération de leaders politiques, qui joignent l’acte à la parole. Il se distingue de loin par son pragmatisme et son attachement au développement.

Après avoir contribué à l’avènement du président Patrice Talon au pouvoir, le jeune acteur politique s’emploie tous les jours à accompagner du mieux qu’il peut le pouvoir dans sa mission à la tête du pays. Ainsi, il multiplie les actions à la base, notamment dans les localités de Dassa, Savalou et Bantè. Très attentif aux cris de détresse des populations, il ne ménage aucun effort pour leur porter assistance.

Après la réparation des pompes et la réfection de certaines sources d’approvisionnement en eau potable, les campagnes de salubrité, des séances de sensibilisation sur le Ravip et plein d’autres actions de développement, Ulrich Gbaguidi était encore le week-end écoulé au chevet des populations.

Le président de Jeunesse et République, a notamment procédé à la remise officielle de matériels roulants à des autorités locales, pour contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. C’est au chef quartier de Zongo qu’est revenu l’honneur de recevoir en premier une moto flambant neuve des mains et sur fonds propres du président Ulrich Gbaguidi.

En ouvrant ainsi le bal des donations, il entend faciliter le déplacement aux élus communaux, afin qu’ils s’occupent mieux des populations. Dans la journée d’hier, il a également procédé après des échanges sur des questions de développement avec des associations et groupes socioprofessionnels organisés, à la remise d’un module comportant des latrines.

C’est donc des latrines de type moderne que reçoivent les chauffeurs et usagers de la gare routière de la commune de Savalou. Autant d’actions qui forcent l’admiration et suscitent l’adhésion des populations à sa lutte pour un mieux-être de tous.

Qui est Ulrich Gbaguidi ?

Son patronyme résonne fort dans le microcosme politique béninois. Fils du docteur Alphonse Gbaguidi, député de la deuxième législature qui fut son premier modèle politique, le jeune Ulrich fit un parcours scolaire brillant. Une fois ses études supérieures achevées au Canada, il décide retourner au pays. Son cursus scolaire marqué par la responsabilité de Délégué des élèves du Collège Catholique Père Aupiais, (le plus grand cours secondaire en terme d’excellence et d’effectif à Cotonou), lui conféra ses premières armes en tant que Leader.

Son attachement aux valeurs républicaines et sa vocation politique ayant repris le dessus, il fonda de concert avec d’autres jeunes leaders politiques le mouvement *”Jeunesse & République”*, qui porta haut la voix de la Jeunesse béninoise aux présidentielles de 2016.

Marié et père de deux enfants, cette étoile montante de la vie socio-politique béninoise est un patriote convaincu et résolument engagé pour la cause du Développement de sa Patrie, le Bénin.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 1 mois

    Voila encore un jeune venu de la planète des cons et persadé qu’il fera fortune en devenant député et en monneyant son soutien au milieu du panier à crabes formé par les politiciens de mon pauvre pays. Pauvre de toi !

  • Avatar commentaire
    on verra Il y a 1 mois

    Il est temps qu’on commence par faire la part des choses en discernant ceux qui font vraiment des œuvres sociales et ceux qui offrent aujourd’hui des pacotilles avec à l’appui des articles comme celui-ci et se présentent aux élections le lendemain.Ceux de la deuxième catégorie sont à mon avis des gens de mauvais foi et sont disqualifiés pour une gestion de la chose publique.

    • Avatar commentaire
      Analyste senior Il y a 1 mois

      À mon humble avis, la meilleure façon de régler le problème est d’éduquer la population. Plus elle sera éduquée, mieux elle discernera qui est vendeur de pacotilles et qui est vraiment là pour rendre service au peuple.

  • Avatar commentaire
    K Thomas Il y a 1 mois

    Publireportage!!!