Ce que Talon, président du Bénin, ne devrait pas dire à Macron !

Ce que Talon, président du Bénin, ne devrait pas dire à Macron !

Demain mardi 6mars 2018, Patrice Talon sera reçu en audience par son homologue français, Emmanuel Macron. On imagine les séides de la rupture pousser un ouf de soulagement, après les couacs qui ont entouré la précédente annonce suivie du ...

Affaire Benalla en France : une députée du parti présidentiel critique Macron

limogeage spectaculaire en conseil des ministres, du secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Maec. Le pauvre était le parfait bouc émissaire des maladresses commises ailleurs. Cette fois-ci, tout semble avoir été réglé comme du papier à musique, avec la récente visite d’un secrétaire d’Etat français venu en éclaireur à Cotonou. Tant mieux !

Vraisemblablement, le menu de cette audience sera essentiellement consacré, à en croire les premières indiscrétions, à la demande de retour des biens culturels du Bénin, formulée par Patrice Talon et qui avait essuyé un refus poli du gouvernement François Hollande. Depuis, Emmanuel Macron s’est montré plutôt favorable à la demande de son homologue béninois, dans une interview précédant sa visite à Ouagadougou.

Vue sous cet angle, la visite de Paris elle-même n’est plus d’un grand intérêt pour nous, d’autant que les détails de la rétrocession ou non des biens peuvent être gérés au niveau ministériel, sans que les deux présidents aient besoin de bousculer leur emploi du temps du moment. Pour la France, Cotonou n’est pas Abidjan ni Dakar. Et Dieu sait que notre président a du pain sur la planche en ces jours de débrayage généralisé ! Mais visiblement, Patrice Talon tient à cette visite, d’abord pour briser le mur de béton qu’il a érigé lui-même depuis son avènement au pouvoir et qui fait qu’aucun président, hormis celle de la confédération suisse, ne nous a rendu visite. Et surtout pour la caution que son homologue français pourrait lui donner pour sa politique de réformes qui fait grincer des dents à juste titre par ici.

Les prémices de cette posture du président Talon, ont été clairement énoncées par ce secrétaire d’Etat au cours d’une interview accordée à nos confrères de la Nation lors de sa brève visite. Il aurait été essentiellement question de la proximité de deux politiques de réformes conduites ici et en France, comme si nos deux pays étaient au même stade de développement. Il y a lieu de craindre cette tournure des évènements, quand on sait que le président de la République a consacré ces deux dernières semaines à recevoir certaines couches de la population. Tout le monde a pu voir notre président élu depuis deux ans, trôner royalement devant ses différents auditoires et débiter un discours redondant sur sa vision du développement, comme dans un cours magistral avec des détails qui ne laissent aucune place aux échanges ni à la contradiction. Talon pourrait être tenté de faire le même exercice devant Macron pour « frimer » comme d’habitude. Le président qui s’est révélé à nous ces derniers jours est une sorte de démiurge, à la fois grand timonier à la manière de feu Gnassingbé, ou grand messie qui pense et agit à nos lieux et places, sans que nous ayons besoin de donner nos avis. Macron surnommé Jupiter dans l’hexagone, ne peut s’amuser à prendre cette posture monarchique.

Notre président de la République, devrait donc éviter d’évoquer avec son homologue français son sujet favori de réformes, qui n’apporterait rien aux problèmes d’embauche en France, ni à ceux du fonctionnement de la SNCF. La France est un pays post industriel, qui cherche un équilibre toujours difficile entre le besoin de maintenir les acquis sociaux et les services publics (les transports, la retraite, le Smig et autres Rmi), que tous les pays développés lui envient ; et la nécessité de promouvoir la compétitivité de son économie tout en abaissant la courbe du chômage. Tandis que notre pays le Bénin, est un pays arriéré, sans ressources minières connues, maintenu par les multinationales et la haute bourgeoisie au pouvoir dans la monoculture du coton, ruineuse pour nos sols. Les problèmes d’embauche dans les rares entreprises existantes ne peuvent pas être réglés de la même manière qu’en France. Ni ceux du secret défense et du recueil de renseignement, comme dans une république bananière. Cependant, Le Bénin pays industriellement arriéré n’est pas, comme l’a clamé Patrice Talon lors de sa toute première visite à Paris, un désert de compétences, loin s’en faut ! Un président ne devrait jamais dire ça de son pays en terre étrangère, surtout devant un interlocuteur si admiratif des élites dahoméennes qui servent admirablement dans les hôpitaux français entre autres !

Commentaires

Commentaires du site 22
  • Avatar commentaire
    DAGA Kelvin Il y a 8 mois

    salut j ai vu et lu vos nombreux commentaires je ne suis qu un jeune élève en classe de tle et je me permets de donner mon avis c est triste pour qu un président se mette sur son 31 et aille dire en France que, le Bénin est un désert de connaissance . j ai encore plus mal de voir certains aînées le défendre faut savoir de quoi on parle 1er en scrabble dans le monde fondateur de rosa sans oublier les nombreux béninois qui sont a l extérieur et dont les pays comme la France ne pourraient se passer . je le comprends quand il dit que le pays est un désert de connaissance vu que c est a cause des dirigeants comme lui que nous sommes obligés d aller a l extérieur a la recherche d endroit ou on pourra développer nos potentialités . un président qui compare les enseignants de son pays a des zem que peut il savoir de nous . sait il les efforts que nous fournissons combien nous sommes dans notre génération a lutter pour un avenir meilleur . Le péché Béninois est juste d avoir des dirigeants avides et ignorants des déserts intellectuels donnant une mauvaise image au pays . Le bénin emmerde son social il veut juste qu il fasse son travail on a quand mème le droit de crier quand ça ne va pas bref je risque de passer une mauvaise soirée a me rappeler ses souvenirs insipides sur ce agréable soirée

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 8 mois

    Des élucubrations pour amuser la galerie… Quand Vincent Foly sera président de la république, il saura quoi ne pas dire à Macron

  • Avatar commentaire

    Un peu…de hauteur…mes potes..!!!!

    Dés lors…que notre petit pays…est à l’épreuve.diplomatique.en dehors….nous avons le devoir..d’etre unis…afin que le succés soit au rendez.vous

    Qui peut dignement se réjouir..d’un échec…et s’appeler beninois

    Au delà..de nos ressentiements…talon..n’est il pas..l’expression..de ce que nous sommes…nous les beninois..

    Et c’est pourquoi…le bon sens…la responsabilité…nous impose…de voir en chacun…de tous…une part de talon….

    Si talon..est mauvais…c’est que nous tous nous sommes mauvais…

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 8 mois

      Aziz , je vais t’envoyer ta pauvre mère te botter le cul en Allemagne tu vois voir 😂😂😂

      • Avatar commentaire

        ainsi donc…les 60000..de western union par mois..et la villa que je lui ai construite…à parakou…ce sera fini pour elle..n’est ce pas…!!!

  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI Il y a 8 mois

    Hum, qu’est-ce que le peuple béninois peut-il encore espérer de ce vilain Président, qui ne pense qu’à lui-même et un groupuscule d’hommes proches à lui. Il voyage en France pour ses propres intérêts, et il ne va pas tarder à vendre le peu du coton qui nous reste au colon. Son PAG souffre à décoller parce qu’il l’avait établi en tenant compte de certaines réalités qui n’ont forcément trait avec la vie du béninois. Il continue de courir à l’assaut des investisseurs français qui exigeront de l’impossible à lui au détriment des locaux. On le sait déjà tous que la France n’a pas d’ami, mais elle privilégie ses intérêts, alors qu’attendons-nous encore de Talon qui ira là -bas demain présenter Olivier B. au patronat français comme son homme de main par qui les grosses affaires privées peuvent passer?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Et agadjavi de nous répondre , que talon n’a nullement besoin d’avoir à son talon , un adjavon patron des patrons beninois , pour rencontrer le patronat français 😡😡😡
    Talon n’a-t-il pas une double casquettes ” president par defaut ” et ” patron par famille interposée ” 😂😂😂
    Et pour agadjavi , il n’existe pas au benin et sous la gouvernance talon ” les conflits d’intérêt ” 🖕🏽🖕🏽🖕🏽💪🏽💪🏽💪🏽

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Oh ! Agadjavi , talon a-t-il pris le soin de se faire accompagner par le patronat beninois dont le chef adjavon ? 😜😜
    Je vois d’ici ta tête de mongol 😂😂😂

  • Avatar commentaire

    Oui ce papier est très bien écrit.
    L’auteur de cet article peut se permettre de donner des conseils à Talon. Où est le problème ?
    En tous les cas s’il lui prend envie de frimer devant Macron, il va se voir renvoyer dans ces 22 vite fait et bien fait.
    A bon entendeur!!!

  • Avatar commentaire
    Azeto yeton Il y a 8 mois

    Ce Mr est trop têtu il ne fait pas social

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 8 mois

      Vous devriez mettre une fois pour de bon dans votre petite cervelle de pie que l’ère de la distribution de billets à la salle des peuples de la Presidence est revolue pour de bon. Comme c’est ce que les incultes applaudisseurs mettent generalement dans le vocable “social”, eh ben il n’y aura pas de social jusqu’en 2021.

      • Avatar commentaire
        Agbako Il y a 8 mois

        Hum! ” petite cervelle de pie!” De grâce, échangez sans proférer d’injures.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    – tundé  , bouffonnerie , indignité, humiliation , sont ce que votre talon a fait ressentir aux beninoises et beninois ,  lors la 1ère tentative loupée de talon en France . 
    – agadjavi , oui VF par ses observations si judicieuses , a plus de mérite que agbenonci ton ministre Facebook et les conseillers lampistes dont tu parles . 
    Et c’est chez vous les klébés de talon que le ridicule ne tue pas 

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 8 mois

    Surtout qu’il ne frime pas comme il le fait. Il ne sait pas écouter et le Benin est proche de l’implosion. Coincé il va chercher le soutien de Macron.

  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 8 mois

    Quelle bouffonnerie !! Quelle indignité dirait Sarko……

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 8 mois

    Lol! Ne me fais pas rire… Depuis quand V.F est-il devenu conseiller en communication présidentielle??? Et puis notre chancellerie est rempli de specialistes de ces questions là. Que chacun se contente de ce qu’il a appris.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 8 mois

      @Agadjavi,

      Notre chancellerie est remplie de spécialistes de ces questions ? Ils étaient où quand Pata est allé raconter que notre pays est un désert de compétences ? Ce sont ces genres de réactions qui font que Pata ne fait que bourdes sur bourdes dans ces interventions improvisées.

      • Avatar commentaire

        Ou il..y a bourde..dans ce que talon a dit…en disant que le benin…est un désert de compétences..

        Toi amaury…qui conteste..ce postulat…en quoi la compétence..des beninois…que nous sommes…a permis de créer..une société..ou il fait bon vivre pour chacun…

        Dis moi..cette invention..cette révolution technologique..et autres…qui font de nous..un peuple d’élites….

        je te lance..de defi..de nous dire…les preuves…de la compétences des beninois…dans n’importe quel domaine

        Un peuple…dont 99 sont des illétrés,des analpabetes…et dont 1% des élites sont devenus…des révendicateurs..pathologiques…..en quoi il est compétent

        Le malheur de talon..c’est de mettre…le doigt dans nos anus…et nous le faire sentir..

        ça fait mal…toujours aux beninois..celui..qui leur montre leurs tares

        • Avatar commentaire
          Amaury Il y a 8 mois

          @Aziz,

          Tu crois que tous les pays du monde ont créé forcément des choses avant de se développer ? Savoir prendre pour soi et chez soi ce que l’autre crée est aussi de la compétence.

          Par ailleurs, instaures la justice et l’équité dans le pays et tu verras s’exprimer cette compétence que vous ne voyez pas. Chacun agit en fonction de son environnement. La preuve, rare sont les béninois qui font piètre figure à l’extérieur.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Ce talon têtu comme un mule , peut-il faire siens ces judicieux conseil de Vincent  Foly ? J’en doute .
    Et nous envoyons agadjavi dans la délégation beninoises afin de jouer au pompier , talon et macron ayant des braises aux fesses en ce moment dans leur pays respectif , pour fait de grèves en cours pour l’un , et annoncées pour l’autre