Concours au Bénin : Togbonon dans la peau de l’avocat du gouvernement

Concours au Bénin : Togbonon dans la peau de l’avocat du gouvernement

Affaires Atao Hinnouho : Le procureur Gilbert Togbonon présente les faits

Le Procureur de la République Gilbert Ulrich Togbonon, a échangé avec la presse ce vendredi 09 mars 2018 au sujet des concours à polémique de l’année 2015 sous le régime Yayi. Bien qu’étant dans ses prérogatives, la manière par laquelle le procureur donne des explications sur les affaires amène à penser qu’il se rapproche du rôle d’avocat du gouvernement.

Le point de presse sur la procédure judiciaire entreprise par le procureur, n’a pris en compte que les dénonciations sur les cas de concours de 2015. Mieux, les mis en cause ne bénéficient presque plus de la présomption d’innocence comme le prévoit les dispositions constitutionnelles, puisque le procureur a tiré la conclusion avant leur jugement : « les enquêtes ont révélé des indices graves et concordants de nature à motiver leur inculpation pour abus de fonction, fraude dans les examens et concours publics, et corruption passive d’agent public national aggravé. Toutes des infractions prévues et punies par la loi n°2011-20 du 12 Octobre 2011, portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin », a-t-il affirmé.

C’est qu’en fait bien qu’étant dans ses droits, les points de presse du procureur ressemblent plus à des prononciations de verdict qu’à la présentation de l’avancée de l’enquête. Toute chose qui contraste avec

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 3 mois

    Que la nouvel-le tri-b une cesse de publier des articles trop tendancieux qui révèlent le peu de sérieux dans le traitement de l’information.
    Nous voulons lire mais pas n’importe quoi !!!.
    Je dis non et non.

  • Avatar commentaire
    Comlan Il y a 3 mois

    Un procureur de la république est nommé pour quoi Selon vous?

  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI Il y a 3 mois

    Que son travail commence par les fraudes au concours organisé par le pouvoir dont-il appartient, car la charité bien ordonnée commence par soi-même. Je veux bien parler du concours de la CNSS, il faut que ses auteurs soient d’abord poursuivis et sanctionnés.

  • Avatar commentaire

    C’est qu’en fait bien qu’étant dans ses droits, les points de presse du procureur ressemblent plus à des prononciations de verdict qu’à la présentation de l’avancée de l’enquête. C’est vraiment quand meme bizarre ce journaliste!!!! Que reproche tu au procureur ???? il est dans ses droits non???? Il est nomme pas qui??? Il defend les intérêt de l’Etat. il garant de la puissance publique donc je ne vois pas ce qu’il fait de mal.

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 3 mois

      @bocco le vouvouzela accroché à mon mur ne sert à rien. Je te l’envoie et tu souffles fort dedans pour ce jouraliste et consorts

    • Avatar commentaire

      LE procureur de la republique est cense representer les interets de la societe ( le bien public au sens large) et non celui d’un gouvernement !

      Si dans la pratique, par carrierisme et interets mesquins, les procureurs se sont faits representants du ministre de la justice -qui les nomme et dont il dependant pour leur carriere-, c’est une deviation et un vice du systeme!
      Les grand porcureurs, attaches a l’independance de la justice, prennet leur distances vis a vis des pouvoirs ( qui passent) !
      DAnsle cas d’espece , on pourrait penser qu’il y a un interet du public a voir les responsables des concours frauduleux poursuivis, mais cela aurait u plus de credibilite si cela n’intervenait pas contre les seuls opposants, au moment ou ceux ci font mine de se rassembler.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Dites à ce procureur de se saisir des millions versés par le gouvernement à ce panel de personnalité ayant réfléchi sur le projet de révision recalé, aux aveux des deputés qui ont avoué avoir été soudoyés pour voter ce projet de révision , etc etc 

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 3 mois

      @Olla le procureur parle de concours et toi tu parles d’autres choses. A l’instar de cet article, vous cherchez toujours à décrédibiliser le procureur pour renforcer votre thèse d’instrumentalisation de la justice. On a tous suivi le pic des concours frauduleux avec les garba donc laissez le procureur faire son travail

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR Il y a 3 mois

        Paysan , cher ami , ” ces autres choses ” que j’évoque ici sont gravissimes , et dans un pays normal que n’est plus le benin à l’ère talon , auraient pu le conduire à la destitution pure et simple .
        Les faits ( écoute téléphonique de journalistes) faits mineurs , ayant conduits le puissant president Américain Nixon à la démission .