Crise sociale au Bénin : Les mises aux points de Bertin Koovi

Crise sociale au Bénin : Les mises aux points de Bertin Koovi

Le candidat malheureux aux dernières élections présidentielles, Bertin Koovi fait des mises au point sur la crise sociale qui secoue le Bénin.

Visite de chantiers dans les Collines : Jacques Ayadji en partie satisfait des travaux

Beaucoup de difficultés, à en croire le président Bertin Koovi, qui pourrait faire réagir les béninois. Ces difficultés qu’il lie à la mauvaise gouvernance pourraient conduire au soulèvement général et donc les acteurs politiques doivent en prendre garde.

 « Ce sera trop tard, au moment de s’en rendre compte,  ils seront à la fuite », a fait savoir Bertin Koovi. Selon lui, quand le peuple est debout, il n y a plus de Constitution encore moins de loi, c’est sa volonté du moment qui fait Loi.

Il ne doute pas que face à la situation de crise actuelle, seul des actions musclées des populations feraient entendre raison le chef de l’État qui jusque-là n’est pas à l’écoute de ses populations. Il pense que construire le Bénin c’est œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire

    Lui Koovi Bertin veut dire quoi???? Nous l’avons insulte Lionel ZINSOU et était contre le FCFA et nous avons tous aussi a son revirement spectaculaire en soutenant ce denier au second tour des elections présidentielles. Rien que des opportunistes.

  • Avatar commentaire

    TOUX CEUX LA NE PERDEBT RIEN POUR ATTEINDRE’ LE PEUPLE EST SOUVERAIN

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 2 mois

    Koovi Bertin, conseiller spécial porteur de valises…remplies de obiang, sur les pas de dah-député avec le diamant de rca?

  • Avatar commentaire

    Développement et amélioration ne veut pas dire de ne pas travailler. Ceux qui travaillent au Bénin , gagnent leur salaire. Qu’est-ce ce vieux veut nous apprendre. Les salaires ne sont t’ils pas payés ?

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 2 mois

      Qu’est-ce qui justifie que les ministres et collaborateurs de Talon soient payés à 12, 16 millions de nos Sous par mois et que les travailleurs soient aumoniés à 30.000 FCFA, 40.000 FCFA par mois. Vous appelez cela salaires payés?