Affaire Atao Hinnouho au Bénin : Le tribunal condamne Adebo et autres à 48 mois de prison

Affaire Atao Hinnouho au Bénin : Le tribunal condamne Adebo et autres à 48 mois de prison

Le tribunal correctionnel des flagrants délits a rendu sa décision dans l'affaire des faux médicaments ce mardi 13 mars 2018.

Bénin : L’He Ahossi soulève les incohérences de la plainte déposée par la douane contre Atao

Falilou Adebo et autres grossistes répartiteurs sont condamnés à quarante huit mois d’emprisonnement plus une amende de cent millions. Le Directeur de la pharmacie des médicaments et de l’exploitation diagnostique (DPMED) le professeur Fernand A. Gbaguidi est relaxé pour infraction non constituée.

Il faut dire que le tribunal avait mis en délibéré son verdict après la comparution des mis en cause il y quelques jours. Aujourd’hui les choses sont allées plus vite, avec la condamnation pour les uns et la relaxation pour d’autres. Plus d’informations dans les prochaines heures

Commentaires

Commentaires du site 46
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Sydney , ne t’en déplaise , je maintiens mes arguments , cette lutte  cache des choses , surtout avec ce régime de ruses et de rage .
    Et je pense que ceux qui sont privés de leur liberté dans cette affaire ,  ne doivent pas l’être , ayant de sérieuses références professionnelles, étant  de bonne moralité, ayant œuvré dans leur vie pour la santé de la population, preuves scientifiques de faux médicaments n’étant pas fournies par la justice 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Paysan , dans ses élucubrations , rêveries de paysan . , lui qui veut déjà tresser des lauriers à cette fausse lutte de soit disant faux médicaments, dont on ne nous a jamais donné la preuve scientifique, provenant de laboratoires serieux d’analyse .
    Et puis ce paysan s’est il demandé si cette éradication sera effective , et efficace avec le géant Nigeria avec lequel nous avons une longue  frontière commune et poreuse ? 

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      Parfois je me demande si cela vaut la peine de répondre à certains commentaires surtout quand je lis cet écrit de @Olla:
      “”Et puis ce paysan s’est il demandé si cette éradication sera effective , et efficace avec le géant Nigeria avec lequel nous avons une longue frontière commune et poreuse ? “”
      Donc selon vous, le fait d’avoir une longue et poreuse frontière avec le géant Nigéria doit nous faire croiser les bras et dormir, et ne plus entreprendre des actions de lutte contre le faux médicament? Relisez vous de grâce et épargnez nous des idées du genre et que le ciel nous préserve de dirigeants de votre aura

  • Avatar commentaire

    On dira que c’est une lutte ciblée. Peut être. Que Talon fonce et sévisse contre ce qui est frauduleux. Certains qui lui sont proches ne sont pas incriminés dans les affaires pour le moment. Je demande aux béninois de voter pour l’opposition aux prochaines élections législatives et de voter pour un autre que Talon à la fin de son mandat. Et que le nouveau Président cherche aussi des poux dans les cheveux de ceux là qui sont au pouvoir actuellement….. au cas où la lutte contre la corruption actuelle serait sélective. Ainsi au bout de 10 ans chaque camp aura nettoyé l’autre camp

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 5 mois

      Avec cette lutte contre les faux médicaments, le Benin devient encore un autre cas d’école qui servira d’exemple en Afrique, n’en déplaise à ceux qui crient a la chasse aux sorciers.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 5 mois

    Félicitations à @Agadjavidjidji et @Sydney qui poursuivent avec opiniâtreté le combat contre les forces de l’inertie qui veulent maintenir notre pauvre pays dans l’ignorance et la misère.
    Quant à moi, j’ai été tellement blacklisté que j’ai décidé d’observer une petite pause.Merci les Jambars !!!!!

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 5 mois

    Sous d’autres cieux, lorsqu’on arrive à constater de faux produit dans le ciruit on entreprend de les soustraire du circuit pour couper court à tous dégâts. Mais au Bénin c’est le contraire. Les faux médicaments continuent à être vendus dans les pharmacies et être dans le stock de nos hôpitaux.

    Ce n’est pas en vérité les faux médicaments qui sont le problème du Gouvernement, mais c’est la politique de ôtes-toi pour que je m’y installe qui est en Cour. Anéantir une structure mafiose pour la remplacer par une autre du parrain Talon. Pauvre Bénin.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    On brise la vie , la carrière professionnelle des gens  éminemment diplômés , par un procès pipé , à des fins inavouées que les beninois découvriront bientôt 

    • Avatar commentaire
      Paysan Il y a 5 mois

      @Olla reste tranquille si tu ne te reproches rien.

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      Hummmm!!! @Olla il n’y a pas si longtemps je prenais un vilain plaisir à vous lire mais il semble que vous êtes dépassé par les événements et comme certains, vous vous complaisez dans des affirmations gratuites, des arguties, des rêveries….toute chose qu’on a tendance à qualifier de mauvaise foi. Toutes mes excuses mais …bah je laisse tomber

    • Avatar commentaire
      FOLKLORE Il y a 5 mois

      Il fallait donc les laisser continuer à sévir dans l’impunité totale comme sous YAYI BONI ! Je n’ai pas voté Talon, mais j’applaudis des 2 mains !

  • Avatar commentaire
    Osvald Il y a 5 mois

    Bon je juge a fait son travail

  • Avatar commentaire

    Bon travail au juge..! 

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 5 mois

    @alias…

    Merci pour votre clairvoyance. J’ai aussi trouve la sentence disproportionnée mais je ne suis pas juge. Donc laissons chacun faire son travail.

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      Je suis tout aussi peiné que vous Agadjavidjidji mais je pense qu’ils peuvent faire appel de cette sentence et espérer voir leur peine réduite.

  • Avatar commentaire

    Non arrêtez!il n’y a pas eu retrait
    d’agrément aux grossistes et d’ailleurs ils continuent de livrer les pharmacies.En réalité les médicaments ne sont pas faux et tous sont unanimes là dessus.c’est plutôt le circuit d’acheminement de la société et les conditions de stockage qui font défaut.Et cette histoire sera la même quand l’Etat va s’attaquer au Kpayo.Tout le monde sait que c’est dans les stations au Nigeria que les vendeurs s’approvisionnent mais led conditions de conservation font défaut.il y a un laxisme de l’Etat qu’il faudrait corriger.je trouve la sentence trop sévère vu que l’Etat aussi est fautif.Mais les juges voulaient lancer un signal fort

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      voilà une analyse plus pertinente plutôt que des incantations…élucubrations qui sont servies par les promoteurs de la mort, les vendeurs de faux médicaments

      • Avatar commentaire

        @Sydney

        Est-ce que c’est normal que Talon te paie avec l’argent du contribuable pour palarbrer sur les foras?

        • Avatar commentaire
          Sydney Il y a 5 mois

          1. on écrit “palabrer” donc un R de trop
          2. ce n’est pas digne d’attaquer l’honneur des gens en parlant de payer. Reconnaissez que vous êtes à court d’arguments ou de logique
          3. j’aimerais bien rencontrer Talon un jour pour lui serrer la main et le remercier pour un certain nombre de choses (pas tout évidemment pcq il est un homme et peut se tromper)
          4. je vous recommanderais de choisir les sujets sur lesquels vous pouvez débattre pour ne pas vous laisser dépasser

          • Avatar commentaire

            @ Sydney,

            tu fais du zèle avec ce travail de misère que Talon t’as filé. Il y a un moment où le mensonge, la propagande vaseuse et la désinformation ne passent plus. Nous en sommes déjà là.

    • Avatar commentaire

      Les médicaments ne sont pas faux?!! Et pourquoi dès le départ, l’Etat a parlé d’empoisonneurs s’agissant des prévenus…

      La vérité est que l’efficacité de ces médicaments n’est pas au mieux avérée. Au pire, ils peuvent causer des dommages sur la santé. Donc, oui pour arrêter le système qui alimente ce trafic. Mais de grâce, il faut mener ce combat sans arrières pensées politiques mais uniquement dans l’intérêt du peuple.

      • Avatar commentaire

        Si c’est pour des raisons sanitaires, et que les médicaments sont faux, pourquoi ne pas procéder à leur retrait des pharmacies?

  • Avatar commentaire

    Quand les gens veulent avoir une part d’un gâteau ou tout le gâteau, on envoie toute l’équipe dirigeante ou tous ceux qui ont déjà mangé en prison. La technique est redoutablement efficace. Ceux qui n’ont rien compris parleront de lutte contre la corruption. Mais en fait au nom de la lutte officielle contre la corruption on nettoie la place pour s’installer par le biais de structures créés pour la cause. La Ruse…..

  • Avatar commentaire

    Ce procès me laisse sur ma faim. J’ai l’impression qu’on a voulu comdamner les gens pour l’exemple pour leur laxisme dans le respect des lois mais au fond on ne sais pas si les médicaments dits “faux” mais qui continuent d’être vendus dans nos pharmacies (puisqu’il n’y a pas de retrait) sont réellement faux. Le gouvernement a le devoir d’analyser ces médicaments pour nous dire s’ils sont vraiment faux.

    • Avatar commentaire

      La Ruse

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      le gouvernement n’analyse pas les médicaments mais s’occupe de la réglementation. La structure qui s’occupe de l’analyse s’appelle DPMED Direction des pharmacies et du médicaments dont le directeur a été arrêté pour les besoins de l’enquête et relaxé parce qu’il n’est pas fautif

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 5 mois

    Ces condamnations, ces amandements coercitifs passagers ne règleront pas le Probleme. Car il s’agit de reapprendre à notre socièté ce que c’est que la loi et que cela a une valeur incontournable pour la vie en communauté des hommes. Il faut que le respect de la loi, de la vie, de l’étique et du morale s’intègre à nouveau dans nos meurs. Car longtemps nous avons été habitués à banaliser notre propre législation quand cela peut servir un intérêt mesquin du Moment. Quand le président de la république ignore délibérement les décisions de la cour constitutionnelle, quand les députés de l’assemblée nationale ne tiennent pas compte des décisions de la cour constitutionnelle, ils donnent le signal que le béninois lamda peut aussi parfois mettre le respect des lois à côté pour faire ce qui peut lui procurer de l’argent. C’est pourquoi nous assistons à cette pratique et honteuse que des gens commercialisent des produits faux pouvant donner de la mort au su et au vu de nous tous pendant des années et ceux-là ont demeurés des gens fréquentables.

    Et je dis que Talon n’a pas maintenant à se gonfler la poitrine, qu’un jugement a été prononcé dans cette affaire. Il a de tout temps encouragé dans ce pays ce commerce et ces affaires sales. Le député Hinnouho en fuite n’a-t-il pas été son soutient de campagne? De même qu’il continue à couvrir d’autres sales pratiques qui sont en cours, tels que les marchés de gré à gré pourtant interdits par la loi, les corruptions diverses au profit de son clan, il a initié et protégé ces affaires douteuses dans notre pays, autant que cela pouvait le servir.

    Ce n’est pas parce que un vo-leur fait arrêter un autre vo-leur qu’il devient saint.Il doit d’abord se présenter lui-même à son juge et être condamné comme tout le monde pour ce qu’il a fait.

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      je ne lis que des incantations!!! aucun fait probant

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 5 mois

        C’est le docteur es_con.neries du forum. Un véritable moulin à inepties.

    • Avatar commentaire

      “Ce n’est pas parce que un vo-leur fait arrêter un autre vo-leur qu’il devient saint’.
      Vous avez parfaitement raison.
      Mais il faut admettre que cela contribue à assainir notre pays.

  • Avatar commentaire
    Sosthene Il y a 5 mois

    Personne n’est contre la lutte contre la corruption et les mauvaises habitudes.Mais tout ce qu’on demande est que la lutte ne soit pas sélective. c’est compliqué ça ?

    • Avatar commentaire
      Sydney Il y a 5 mois

      Où se trouve la sélectivité dans cette affaire ? Avez-vous connaissance d’une structure grossiste ou d’un quidam qui verse dans les faux médicaments et qui n’ait pas été pris en compte ?
      Dans ce cas ci….nul n’a été épargné à mon sens parce que et les acteurs du secteurs (les grossistes) et le politique (les politiciens ou Atao) et les trafiquants de nos marchés et rues sont traqués et présentés devant les juridictions. De mémoire, c’est la première fois au Bénin. Merci Patrice TALON

  • Avatar commentaire

    Affaire de vente de médicaments : Lutte non achevé.

    En Europe, lorsqu’on constate une imperfection sur une voiture, on renvoie les voitures vers le fabriquant. Lorsqu’on constate qu’un produit médicamenteux, laitier, est impropre à la consommation, l’État procède à la saisie dans tous les magasins et boutiques desdits produits. Si le gouvernement est convaincu de la nocivité des produits, il mène des opérations d’envergure afin de sauver la population.
    Dans le cadre de la lutte contre la vente des faux médicaments, si l’État est convaincu que les grossistes-repartiteurs de produits pharmaceutiques s’alimentent de faux médicaments pourquoi leurs cargaisons en stock chez eux ne sont pas saisie, pourquoi les produits incriminés sont restés en vente dans nos pharmacies jusqu’à présent et continue d’être encore alimenté par les mêmes sociétés dont les responsables directeurs généraux sont en détention pendant que les pharmacies nous servent toujours leurs produits pour nous guérir ou pour nous tuer davantage.
    On parle qu’un bon médicament devient faux s’il est mal conservé. Je suis d’accord. Mais ma question est la suivante : un faux médicament devient-il bon médicament s’il se retrouve en pharmacie ou dans le climatiseur.
    La lutte doit être complète et totale pour nous sauver. Chers autorités prenez vos responsabilités.
    Oui pour la sentence de la justice, mais ces sociétés mise en cause continuent d’approvisionner les pharmacies.

  • Avatar commentaire
    Patriote 1 Il y a 5 mois

    Talon, le meilleur president de tous les temps au Benin

  • Avatar commentaire

    Vive la rupture.
    Les jaloux diront que c’est la chasse aux sorcières 😂😂😂

  • Avatar commentaire
    Sydney Il y a 5 mois

    C’est le début de la fin de l’impunité. Ceux qui se prennent pour des dieux dans leur domaine, et se pensent à l’abri de tout, se permettent de vendre la mort ou y participer tout en s’enrichissant au détriment des pauvres populations doivent pouvoir se regarder maintenant dans le miroir. Ils doivent pouvoir, dans le secret de leur cachot, de leur conscience, faire leur examen de conscience et se repentir. Ce n’est pas la justice des hommes qui vient de sévir mais la justice divine qui a utilisé des hommes pour agir
    Vivement l’assainissement complet de ce secteur afin que plus jamais les populations ne prennent leur argent pour aller s’acheter la mort en voulant le bien-être§
    Vive les réformes !! Vive Patrice Talon !! Vive la justice !! Vive la démocratie

    • Avatar commentaire

      Je suis désolé mais votre raisonnement est trop léger. Avez vous la preuve que des gens sont morts après avoir consommé des produits achetés en pharmacie? Et si oui quels sont ces produits et pourquoi n’ont-ils pas été retirés des pharmacies? Récemment en France dans l’affaire du lait Lactalis, contaminé à la salmonelle tous les laits ont été retirés du marché y compris ceux vendus au benin.Pourquoi le gouvernement continue t-il de laisser les gens acheter des médicaments qu’il juge faux ?

    • Avatar commentaire

      Sincèrement, il y a quelque chose qui ne va pas. 1- De faux médicaments depuis des années !!!??? Combien de victimes en a-t-on compté? 2- Comment ces médicaments sont rentrés dans ce pays? 3- Admettons que ces médicaments soient vraiment faux. Pourquoi ne les retire-t-on pas du circuit? pour les brûler peut-être. 4- Un bon médicament mal conservé devient toxique. Un faux médicament sous CNTP devient-il vrai médicament? Je ne fais pas la politique mais j’ai un peu de bon sens. Sincèrement cette affaire n’a rien de clair. Je vous en prie. Surtout Mr Sydney. Je voudrais vous faire analyser un mon point de vue. Mais, sincèrement c’est malheureux. Et, ensuite nous irons devant le seigneur pour adorer, prier, communier,….ah!!!…On ne connait ni la loi de Dieu, ni la loi des hommes.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Parodie de justice , ils vont le payer , tous le payer