Fespie : Un festival pour promouvoir la sapologie au Bénin

Fespie : Un festival pour promouvoir la sapologie au Bénin

L’association « Oba One », a organisé ce vendredi 23 mars 2018 au restaurant The Meet’s Story à Cotonou, une conférence de presse pour annoncer la tenue du Festival des personnes importantes et élégantes (Fespie), les 02, 03 et 04 août 2018

Nonvitcha – Bénin : Grand-Popo dans la liesse populaire

Un festival qui vise à promouvoir la culture de la sapologie au Bénin. La 1ère édition du Festival des personnes importantes et élégantes (Fespie), aura lieu les 02, 03 et 04 août prochains. Ainsi en a décidé l’association « Oba One », ce vendredi 23 mars 2018, au restaurant The Meet’s Story à Cotonou, à la faveur d’une conférence de presse.

Initié par un artiste chanteur béninois vivant en Europe, ce festival vise à promouvoir la culture de la sapologie au Bénin. Thème retenu pour cette édition : « La jeunesse africaine et la sapologie ». Les organisateurs, lors cette conférence de presse, n’ont pas tari de mots pour montrer l’importance que revêt ce festival pour le Bénin.

« Cet évènement culturel possède une vocation solidaire. Nous envisageons chaque année, verser les bénéfices réalisés à un orphelinat situé dans le sud, à Ouidah », a déclaré Abass Héro, le directeur du Fespie et initiateur de l’idée.

A l’en croire, le choix de Ouidah s’explique par le fait que la ville héberge une soixantaine d’enfants âgés de 2 à 16 ans, dont certains sont orphelins de père et de mère. Expliquant d’où est partie cette idée du festival, il a laissé entendre que sa passion pour la sape lui a permis de constater que les gens aiment soigner leur look en Afrique. Alors s’est-il interrogé, pourquoi ne pas initier le public à ce monde des vêtements qui parlent ? « D’où la naissance du projet Fespie » a-t-il ajouté.

Selon ses explications, un sapologue est non seulement une personne consciente, propre, qui n’aime pas la facilité, mais et surtout qui sait rimer les couleurs. Invité pour la circonstance, l’ambassadeur de la sape en République de Côte d’Ivoire a abondé dans le même sens que son prédécesseur. « Nous voulons donner cette éducation vestimentaire à nos jeunes frères », a précisé Isac Avy, avant de conclure que la sapologie est un outil de paix.

Selon son argumentaire, un sapologue doit donner une bonne impression, incarner l’unité et la paix et être conscient. Au cours de ce festival, il y aura plusieurs activités dont notamment des conférences débats liés à l’histoire de la sape, des formations sur la sapologie, des défilés de sapologues, des concerts et le lancement du magazine ‘’Sapero’’ (première revue de la sape au Bénin)

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Oh non ! Pas ça au benin 
    Talon , ça aussi figure dans ton PAG  ? 😂😂😂

  • Avatar commentaire
    La Foudre Il y a 5 mois

    Voilà tout ce que celui-là trouve à nous ramener au pays…c’est quoi au fait le métier d’un chanteur beninois vivant en Europe ? Ce MAÎTRE C.HIEN n’a rien trouvé de mieux comme modèle de développement là bas que l’idiotie des “congolaids”.
    Et bien sûr, cela mérite un article…
    Ce “revenu de l’Europe” a déjà vu comment cette sapologie contribue efficacement à la culture du pays où il réside ou connaît ses impacts positifs sur le niveau de vie de ces frères mono-neuronaux du Zaïre et du Congo.

    • Avatar commentaire

      Je crois…que tous les psy…du monde…doivent nous dire..le fondement mental..de la sapologie….

      Ce phénomène..eh bien…je l’ai constaté dés mon arrivée en france…année 80

      J’avais beaucoup d’amis congolais…mais j’ai pas pu obtenir une explication…qui tenait la route

      Je peux dire…que c’est une manière…de se faire voir…parce qu’on est
      complexé…on ne se sent pas dans sa peau….

      Ce comportement va d’ailleurs de paire…avec le niveau..des qi…des habitants..des deux congo

      La dépygmentation de la peau…en fait partie