Fitheb 2018 : L’édition du repositionnement s’ouvre le 16 novembre

Fitheb 2018 : L’édition du repositionnement s’ouvre le 16 novembre

Le ministre de la culture Oswald Homéky, et le directeur du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) Eric Hector Hounkpè, ont tenu un point de presse conjoint ce mardi

« Tous au Fitheb » : Douze spectacles pour le mois de mai

27 mars 2018, à la salle de conférence du ministère du Tourisme, de la culture et des sports, pour annoncer la nouvelle dynamique autour du Fitheb. La 14e édition du festival se tient du 16 au 24 novembre 2018, avec beaucoup de nouveautés.

Le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), constitue le plus grand rendez-vous théâtral du pays. Et le gouvernement semble engagé à en faire une plaque tournante du théâtre africain. Cela va commencer avec la 14e édition du festival, voulue comme celle du repositionnement du Fitheb dans les évènements importants de l’agenda culturel Africain. C’est pourquoi lors de son point de presse résumant ce qui est fait dans cette optique, le ministre de la culture Homéky a précisé que «le Fitheb va devenir l’évènement qu’il était hier, et va aller au-delà».

Selon lui, la qualité du Fitheb à venir, allant de la programmation à l’organisation, va totalement rompre avec les carences du passé. Dès que l’ensemble des productions sera retenu, les conditions d’organisations pratique et logistique vont être définies et prises en main par un comité d’organisation locale. Cette 14e édition va se dérouler du 16 au 24 novembre 2018.

Les nouveautés annoncées

Pour cette édition dite du nouveau départ, un groupe de personnes sera dédié à chaque délégation nationale ou étrangère. 10 productions béninoises et 10 productions étrangères sont prévues en spectacle, dans six villes du Bénin. Ces six villes retenues sont les anciens chefs-lieux des six anciens départements. Il s’agit de Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Parakou, Natitingou et Lokossa.

Chaque ville aura son village du Fitheb, qui sera animé par des groupes de chant, de danse, de musique… Les 10 productions béninoises seront composées de cinq productions particulières dédiées au Fitheb. Celles étrangères seront sélectionnées dans la panoplie de productions reçues.

«La particularité est que cette année, nous n’allons plus faire venir de troupes qui ne sont pas de grande valeur », a expliqué le ministre du Tourisme, de la culture et des sports Oswald Homéky.

Il a laissé entendre qu’un conseil consultatif sera mis en place, composé de grands noms du théâtre béninois, et finalisera avec le directeur la programmation du Fitheb 2018.

Eric Hector Hounkpè, directeur du Fitheb, a informé que l’édition 2018 du festival veut promouvoir le théâtre de développement. C’est donc à juste titre que le thème retenu est «Théâtre et engagement civique et social pour le développement durable». Il y est prévu trois représentations au minimum par spectacle, deux formations dont un atelier régional sur le journalisme culturel et un café littéraire. Il y aura aussi une rencontre des directeurs et programmateurs de festival de théâtre d’Afrique. Le but de cette rencontre selon Hector Hounkpè est de mettre en place au Bénin un marché du théâtre africain.

Au total, le Fitheb 2018 c’est un budget de 300 millions de FCFA, 300 festivaliers attendus, un million de spectateurs espérés et 20 productions

Commentaires

Commentaires du site 0