Bénin – Grève : Les propositions des forces politiques aux Magistrats

Bénin – Grève : Les propositions des forces politiques aux Magistrats

La grève dans l’administration ne laisse pas indifférent les forces politiques. Certains députés dont Louis Vlavonou propose aux grévistes de recourir au juge administratif.

Bénin : Talon n’a plus le souci de sa réélection, selon l’He Louis Vlavonou

Plusieurs interventions d’acteurs politiques sont allées dans le sens de la pacification de la crise sociale, source des grèves perlées dans l’administration, même si les actes du gouvernement ne témoignent pas encore de sa volonté à adoucir les grévistes. De l’honorable Louis Vlavonou à son collègue Gérard Gbénonchi en passant par bien d’autres, le discours est au retour au calme afin que l’administration publique reprenne vie.

Louis Vlavonou propose aux magistrats et autres agents dont le salaire a été défalqué de saisir le juge administratif plutôt que de procéder par la grève pour revendiquer leur droit. Les arguments du député initiateur du projet de loi sur le retrait du droit de grève portent sur la saisine du juge administratif qui pourra trancher et situer les deux parties. Par contre, pour Gérard Gbénonchi, les deux parties doivent renouer avec le dialogue.

Rappelons que c’est dans ce contexte de grève au sein de la justice que le nouveau président de l’Unamab, le magistrat Dadaglo Robert va prendre service des mains de Michel Adjaka ce mercredi 07 mars 2018. Il s’est engagé à défendre les intérêts de ses collègues.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Vlavonou a-t-il confiance lui-même à la justice sous l’ère talon ? 

  • Avatar commentaire

    quel juge? les grevistes n en ont pas besoin. payez et retirez la loi . ou bien le monsieur vlavonou ne comprend pas l enjeu?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Encore ce vlavonou le papa recalé  de la suppression des grèves , ! 
    Dites lui que les beninois particulièrement les grévistes ne veulent plus être les gaous de ses amis du gouvernement ,
    ” à pas , payer les salaires en entier , à pas augmenter , à pas signer statuts particuliers , à pas repris le Travail ”