Accusée d’avoir lancé des piratages massifs, la Russie répond à Washington et à Londres

Accusée d’avoir lancé des piratages massifs, la Russie répond à Washington et à Londres

Les récentes accusations de la part des Usa et de la Grande Bretagne au sujet de piratages massifs n'ont pas laissé la Russie indifférente.

Accusé d’avoir provoqué un incendie, la descente aux enfers d’Emmanuel Eboue

Hier, lundi 16 Avril 2018, le FBI, le ministère de l’intérieur et l’agence britannique National Cyber Security Center accusaient la Russie d’être responsable d’attaques informatiques(à lire ici) contre les gouvernements, des entreprises privées, des fournisseurs d’infrastructures cruciales et des fournisseurs d’accès à interne.

Une accusation qui n’est pas du goût des autorités russes. Pointé du doigt au sujet d’attaques informatiques, le Kremlin a réagi ce mardi. Ceci par la voix de Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

Pour le Kremlin, ces accusations ne reposent sur aucune base. Dmitri Peskov a affirmé au cours de son intervention que les américains encore moins les britanniques ne sont efforcés de découvrir des prétextes.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    lumium Il y a 3 mois

    dans le cul