Attaque de Toronto : après les terroristes, voilà venue l’ère des célibataires endurcis

Attaque de Toronto : après les terroristes, voilà venue l’ère des célibataires endurcisPremière photo du suspect Alek Minassian, le terroriste de l’attaque à la voiture bélier de Toronto

Au Canada, l'homme derrière l'attaque de Toronto ferait en fait partie d'un groupe de célibataires, appelé les Incels...

Pour le chef de la commission de l’UA: la Chine n’a pas espionné l’institution

Alek Minassian, l’auteur présumé de l’attaque de Toronto n’a absolument rien d’un terroriste. Et pour cause, celui-ci fait en fait parti des Incels (Involuntary Celibate), un groupe d’hommes, généralement des hétérosexuels âgés entre 18 et 35 ans et qui cultivent une certaine haine de la femme.

En effet, ce groupe est en fait un groupe de célibataires involontaires. Plaqués par une femme, il y a quelque temps de cela, ceux-ci n’arriveraient pas à passer outre leurs histoires et ont donc décidé de former une « fraternité ». Sur le net, ceux-ci sont ainsi très actifs sur les réseaux sociaux et ont même créé un site web uniquement accessible aux hommes.

Des modérateurs, pas très concernés

Très virulents envers la gent féminine, ceux-ci estiment que les femmes sont toutes des « s******s, incapables d’aimer ». D’autres assurent en outre qu’elles aiment manipuler, humilier et faire mal dès qu’elles en ont l’occasion. Un portrait peu reluisant, vous en conviendrez.

Mais ce qui choque particulièrement, c’est que ce groupuscule anti-féminin semble plus ou moins cautionner cette attaque. Si certains assurent que tuer ne résoudrait rien, d’autres en revanche, appelle à vénérer Alek Minassian. Une personne a même assuré que pour elle, cette journée était un véritable rêve tandis que l’un de ses acolytes a changé ses photos de profil avec celles du suspect numéro 1.

Commentaires

Commentaires du site 0