Bénin – Agriculture : Le secteur va mieux selon le ministre Gaston Dossouhoui

Bénin – Agriculture : Le secteur va mieux selon le ministre Gaston Dossouhoui

Le ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui a été reçu dans l’émission "Le Bénin en chantier" portant sur le thème : «L’agriculture béninoise en pleine transformation» ce mardi 03 avril 2018.

Gouvernance agricole au Bénin : Le Renova propose un plan d’actions

Il a évoqué les réformes entreprises en deux ans et rassure que le secteur de l’agriculture a de beaux jours devant lui.

L’agriculture béninoise va mieux et la manière dont les acteurs travaillent dénote d’une meilleure santé de l’agriculture a témoigné le ministre Gaston Cossi Dossouhoui sur l’émission Le Bénin en chantier ce mardi. Le chef de l’État a une vision pour le secteur et travaille chaque jour en lien avec son Programme d’action pour faire du secteur agricole le principal levier de développement de l’économie béninoise. Le Programme d’action du gouvernement (Pag) a prévu un certain nombre d’organisation par pilier.

« L’agriculture est au cœur de l’axe 4 du Pag du gouvernement  qui parle de la croissance économique et à son pilier 3 qui parle de l’amélioration des conditions de vie de la population, c’est l’agriculture qui apporte l’énergie vitale  pour le développement de notre économie », a détaillé le ministre Gaston Dossouhoui.

Le président Patrice Talon dans son Pag a choisi de faire des investissements structurants dans le secteur agricole, et pour y parvenir, l’axe choisi c’est le développement des filières agricoles. « Nous ne saurions faire tout à la fois où tous les sols, tout l’écosystème ne supportent pas tout au même moment », a-t-il dit. Pour le ministre, le gouvernement a fait une réorganisation de la filière et a donné le pouvoir aux régions qui sont adaptées à telle ou telle filière de connaitre son épanouissement et d’y investir profondément ; c’est une approche totalement nouvelle.

Le ciblage des filières phares à haute valeur ajoutée à savoir l’Ananas, l’Anacarde, le maraichage ont marqué les deux ans dans le domaine de l’agriculture. Il a mentionné également les filières conventionnelles qui portent sur la sécurité alimentaire et même nutritionnelle de la population qu’il faut renforcer pour réduire les importations agricoles vers le pays. Le gouvernement entend renforcer l’exportation agricole : le riz, le maïs, le manioc et comme autre filière émergente le Soja.

En deux ans de gestion Gaston Dossouhoui a indiqué que le gouvernement a travaillé sur la production animale, halieutique, l’économie forestière ; tout un ensemble qui constitue l’agriculture. L’État a crée sept pôles de développement que dirigent des nouvelles agences de développement territoriales créées.

Commentaires

Commentaires du site 0