Bénin – Débat sur la rencontre de Djeffa : Choc entre Jean-Baptiste Hounguè et Victor Topanou

Bénin – Débat sur la rencontre de Djeffa : Choc entre Jean-Baptiste Hounguè et Victor Topanou

L’ancien ministre de la justice Victor Topanou et le président de "Bénin en route" Jean-Baptiste Hounguè étaient lundi dernier sur les plateaux de l’émission 100% Bénin de la chaîne de télévision Sikka TV.

Annulation de la présidentielle au Kenya: Une première qui fera tache d’huile selon Victor Topanou

Au cœur du débat, la rencontre du samedi 14 avril dernier à Djeffa. Une rencontre qui a porté sur les fonts baptismaux,  l’Union pour la défense de la démocratie (UDD). Dans son intervention, Victor Topanou a mis l’accent sur le bien-fondé de ces retrouvailles. A l’en croire, les personnalités se sont réunies  autour d’un point commun : la défense de la constitution constamment violée par le régime actuel.

Jean Baptiste Hounguè ne fait pas la même lecture de la rencontre de Djeffa. Pour le président de la coalition  “Bénin en route”, ce regroupement n’est fondé sur aucune idéologie. Ce n’est rien de plus qu’une alliance des frustrés contre l’homme au pouvoir.

Son argumentaire est battu en brèche par son vis-à-vis qui pense que le non-respect de la constitution peut bien faire sortir de leur réserve les anciens présidents du Bénin qui sont les garants moraux de la loi fondamentale. Il en a profité pour attaquer le président Talon qui laisse le BMP désobeir aux décisions de la haute juridiction .

Jean Baptiste Hounguè ne partage pas cet avis.Pour lui,la non-désignation des représentants du parlement au Cos-Lepi est de la faute du président Houngbédji .On ne saurait donc s’attaquer au chef de l’Etat qui respecte le principe de la  séparation des pouvoirs. Le président de “Bénin en route” est une nouvelle fois contredit par l’ancien ministre de la justice. Pour Victor Topanou, Patrice Talon en tant que garant de la constitution aurait pu en discuter avec le Parlement dans le cadre des relations avec les institutions.  Son silence montre qu’il soutient les députés du bloc de la majorité parlementaire à l’origine du non-respect de cette décision du juge constitutionnel.

L’ancien ministre va plus loin en rapportant les propos du ministre Sacca Lafia qui estime qu’on peut extraire la liste électorale du Ravip. Cette déclaration est inquiétante  selon le professeur.

« Le Ravip est plus fiable que toutes les autres listes ».

Jean Baptiste Hounguè a fait remarquer que le ministre de l’intérieur n’a rien affirmé. Cependant, il croit que « le Ravip est plus fiable que toutes les autres listes »« Une affirmation gratuite ! » rétorque M Topanou. Revenant sur la rencontre de Djeffa, le professeur d’université a souhaité que le mouvement se  consolide. A l’en croire, c’est le non respect des décisions de la Cour qui fait l’unanimité pour le moment mais il faut qu’ils  s’entendent sur un programme commun et sur la désignation des candidats aux prochaines joutes électorales.

Commentaires

Commentaires du site 22
  • Avatar commentaire

    Merci les chers amis. C’est très intéressant votre dẹ́bat.

  • Avatar commentaire

    Vraiment,j’ai apprécié la qualité de votre débat mais ce que vous devez savoir l’homme politique béninois est un hypocrite on dirait que WE not ready to développé our country

  • Avatar commentaire
    la faus Il y a 3 mois

    les béninois !! quand allez vous réveiller de ce sommeil ? lorsqu on trouve que ça va mal et qu on dénonce, on est contre le gouvernement.ce qui est bon pour moi peut ne pas l être pour toi il revient à chacun de dire le bien fondé de sa position.pourquoi s insulter? pourquoi injurier yayi? pourquoi injurier TOKPANOU?vanité des vanités

  • Avatar commentaire

    Le titre de l’article énonce un débat entre deux personnes mais seule la photo d’une est présentée. Et pour le second c’est un oubli ?

  • Avatar commentaire

    Topkanou doit nous dire ce qu’il a pu faire pour la République, pendant qu’il était ministre. Il est facile de dire à l’autre qu’il ne respecte pas la Constitution.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 3 mois

      Sa contribution au débat est déjà quelque chose de bien!!!

      Si tous les intellectuels du Bénin pouvaient seulement prendre des positions courageuses comme je viens de lire, des aventuriers comme nous en connaissons ne seraient pas à la tête de notre pays pour avilir l’image de notre pays et de sa démocratie.

      • Avatar commentaire
        TEKPO Yaovi Il y a 3 mois

        Pendant qu’il avait la possibilité de changer les choses qu’a t il pu faire ? Ce n’est pas avec des paroles qu’il pourra faire mieux. C’est en son temps qu’on faisant la nomination des personnes moins gradées à des postes au lieu de faire respecter les textes Yayi il avait tout joué au bon serviteur du prince et maintenant c’est notre cher professeur qui donne la leçon aux autres

  • Avatar commentaire

    Moi il y a une chose que je ne comprends pas, hier quand tous ceux là vous ont soutenu, appeler à voter TALON pourquoi n’aviez vous pas craché dessus ??

    Il ne s’agit nullement de suivre aveuglément quelqu’un, mais je ne vous apprends rien, en politique tous les coups sont permis. So, si vos anciens alliés d’hier, que vous villipendez aujourd’hui, se retournent contre vous, pourquoi ne doit t’on pas les suivre ?? 😂😂😂

    Encore plus, quand on sait que c’est grâce à leur poids politique que votre gars est là.

    • Avatar commentaire
      TEKPO Yaovi Il y a 3 mois

      Quel poids politique notre cher Tokpanou ! Consultez le résultats des dernières élections présidentielles pour vous en convaincre ! Ce sont des marchands politiques. Comme il n’a eu son compte avec Talon, Il crache sur ses actions.

  • Avatar commentaire
    conscience Il y a 3 mois

    That is true. En tout cas, moi je n’émarge au budget de ni Ajavon, ni Soglo, ni Yayi. Ainsi leur match de djeffa ne m’interesse pas.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 3 mois

    “alliance des frustrés “…………les mots sont bien trouvés

    “ Garants moraux”………………Garants de quoi ?  Ce ne sont que des garants opportunistes de leurs propres conditions d’aujourdhui.

    Cette coalition est la configuration même d’une bande de has-been, nostalgiques de pouvoir.

    Laissons les gémir et attendre la révolution delà jeunesse Béninoise……..le Bénin d’aujourdhui N’a aucune leçon à retenir des vieillards opportunistes que sont ces pépés qui nous emmerdent….

    • Avatar commentaire

      De quoi je me mêle? Jeunes oh!vieillards oh! c’est le bénin en marche.
      Action et reaction c’est comme cela ça marche.
      La constitution est querrellée ,
      Les défenseurs d’un côté et les violeurs de l’autre.
      Tout le monde balle à terre le bénin est un bien commun,
      sauvons le Bénin en souffrance.

  • Avatar commentaire
    Christelle Il y a 3 mois

    Tout montre que ce professeur est un aigri ni plus ni moins.

    Celui là même qui ne peut même pas se faire élire conseiller dans sa commune, que dis je dans son quartier.

    C’est purement regrettable

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Mais qu’il parle bien le francais ; face à lui tu dois fondre de plaisir , de jouissance ; c’est déjà bon à prendre 

  • Avatar commentaire
    ORRI BOBO Il y a 3 mois

    Il est souhaitable de voir des ennemies devenir subitement amis que de voir les amis d’hier devenir brusquement ennemis jurés

  • Avatar commentaire

    Un aigri ce Tapanou. Il réussit bien sur le terrain d’intoxication. Mais sur le plan politique c’est une feuille morte,une coquille vide 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Mi.na.ble ce jean-baptiste houngue à ce débat , il s’est fait étaler proprement par le professeur tokpanou qui était d’une aisance doctorale , dominant le débat , et houngue tout le long du débat comme un élève , de dire à répétition : oui Mr le professeur ” 
    Si c’est un des soutiens de talon , bonjour les dégâts .
    – et des vérités de tokpanou comme : ” depuis deux ans , talon a déjà violé 18 décisions de la cour constitutionnelle, ” bouche-bée de houngue , et j’en passe 

    • Avatar commentaire
      Christelle Il y a 3 mois

      Peux tu compte le nombre de decisions que ton pleureur a violé pendant ces minables 10 ans au pouvoit?

      N’importe quoi

      • Avatar commentaire
        damdam Il y a 3 mois

        Es-ce parce qu’on peut en compter sous le Pr. Yayi Boni, que le Pr. Talon doit également se permettre de ne pas exécuter ou faire exécuter des décisions de la Cour Constitutionnelle ? Moi je pense qu’il devrait ne pas faire ce que nous avons dénoncé sous l’ancien régime et qui ont motivé notre choix sur sa personne. Mais bon, il n’est pas tard pour mieux faire. Je crois que le Pr. Houngbédji à l’Assemblée Nationale lui montre sans fausse modestie la voie à suivre. Vivement qu’il en fasse de même.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 3 mois

      Nous sommes à une compétition de qui va violer plus la constitution???

      Si YAYI BONI a été battu à travers son candidat, c’est pour qu’il ait une meilleure gouvernance.

      Mais si Patrice TALON va faire pire que YAYI BONI, autant chercher par tous les moyens écourter son mandat avant qu’il ne soit trop tard.

  • Avatar commentaire

    Tokpanou ce monsieur me fait rire! Boni yayi qu’il trouve nickel aujourd’hui que n’a t il pas dit sur lui quand ce dernier était au pouvoir ? Un éternel aigri! Qui prendra celui là au sérieux si ce n’est ceux qui ne le connaissent pas! Quand on se présente à une élection présidentielle et qu’on obtient 6000 voix il est normal qu’on soit aigri!

  • Avatar commentaire

    Tous ceux qui étaient à djeffa n’étaient pas là pour les mêmes causes. Tous les ténors à cette réunion étaient là pour leurs intérêts propres. Les ennemis d’alors qui deviennent amis subitement ? Non ! Le béninois est très hypocrite. Tous les Béninois savent bien ce qui se passe.