Bénin : Les députés pour une promotion de la gouvernance participative

Bénin : Les députés pour une promotion de la gouvernance participative

L'Union Européenne (UE) s'engage pour deux (02) ans à soutenir la représentation nationale dans ses activités liées à la promotion des droits de l'Homme

Bénin : Le gouvernement à la barre ce jour à l’hémicycle

Mais aussi au renforcement de la contribution de l’Assemblée nationale aux travaux de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH), et dans la mise en œuvre des recommandations de l’Examen Périodique Universel (EPU), sur les droits de l’Homme.

Au lancement officiel du projet d’appui à l’Assemblée nationale pour la promotion de la gouvernance participative et des droits de l’Homme, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Eric Houndété, représentant le président de l’Assemblée nationale, a précisé qu’il s’agira de renforcer le plan de communication de l’Assemblée nationale et à mettre en place un système de suivi de l’application des lois et des interpellations du gouvernement en matière de promotion des droits de l’Homme.

Le projet va consister également à appuyer l’organisation des auditions publiques et des séminaires de renforcement des capacités des parlementaires et des assistants des commissions sur les techniques de rédaction des lois et des amendements avec un focus sur la promotion des droits de l’homme.

« Ce programme me paraît donc très ambitieux et cadre avec les réformes politiques et institutionnelles en cours dans notre pays » a-t-il déclaré.

Il n’a pas manqué de dire ses sincères remerciements au Chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) et à la Représentante de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite pour ce programme de grande envergure. Quant à l’honorable André Okounlola, président de la Cellule opérationnelle du comité de pilotage, il a d’entrée remercié M. Olivier NETTE pour le rôle très important qu’il a joué dans la concrétisation de ce projet. Ses mots de remerciements sont également allés à l’endroit de la délégation de la section béninoise du NIMD et de leurs partenaires députés néerlandais qui œuvrent inlassablement pour la promotion de la démocratie, de l’Etat de droit, des droits de l’Homme, de la diversité et du respect mutuel.

Toutefois, il se dit persuadé que la mise en œuvre de ce projet permettra aux deux institutions d’atteindre les résultats escomptés pour le bien-être des populations avides de justice et de sécurité. Quant à M. Alessandro Tedesco, Chargé de programme-justice et droit de l’homme de l’UE au Bénin, il affirme que le Bénin est à juste titre considéré comme une vitrine de concertation en Afrique, et se trouve régulièrement parmi les pays africains les mieux classés pour les critères de démocratie.

Selon ses propos, c’est bien l’Assemblée nationale qui se trouve au sommet des processus politiques d’inclusion au Bénin, en jouant un rôle fondamental dans le développement d’un processus décisionnel participatif, et dans l’amélioration de l’accès du public à l’information

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 0