Bénin : nouvelle réglementation autour de la protection de la zone littorale

Bénin : nouvelle réglementation autour de la protection de la zone littorale

C’est à l’unanimité des députés présents ou représentés, que la loi relative à la protection et la mise en valeur de la zone littorale a été adoptée.

Bénin: La proposition de code électoral va écarter les candidatures fantaisistes, selon l’He Alladatin

C’est à l’issue de la séance plénière d’hier au palais des gouverneurs à Porto-Novo, en présence du ministre du cadre de vie, José Tonato. Les 110 articles du texte de loi subdivisés en six (06) livres, ont été examinés et ont suscité d’intenses discussions à l’hémicycle.

A travers ce vote, la représentation nationale vient de poser un acte majeur dans la vie économique de notre pays, et dans le cadre de la protection de l’environnement. Le transport de sable et de graviers dans les communes de la zone littorale, a fait l’objet de grands débats au sein de l’hémicycle. De nombreux amendements ont été également apportés à la loi avant son adoption.

Mais pour le ministre du cadre de vie, c’est une loi dont l’historique remonte très loin. La première fois que ce projet de loi a été introduit au parlement, c’est en 2003. Après, ce projet serait tombé dans les oubliettes et a été réveillé en 2016. Pour lui, c’est un parcours de plus d’un an déjà depuis 2016.

« C’est un texte législatif majeur dont notre pays a besoin pour aménager son littorale », a-t-il expliqué.

A en croire le ministre José Tonato, la zone littorale part de la mer jusqu’à une hauteur de 60 kilomètres. C’est une zone démographiquement dense et occupée, comportant tous les écosystèmes fragiles, les lacs, les fleuves, les océans, les zones humides, marécages et autres. C’est aussi des espaces de production halieutique. Ainsi, face à la pression démographique, il fallait encadrer les interventions. « C’est pourquoi nous avons besoin de cette loi… avant il y avait des sanctions qui réglementait un peu les choses, mais aujourd’hui c’est une loi… » a-t-il rassuré. Pour lui, cette loi tombe au moment où le gouvernement a engagé de véritables projets structurants sur la zone littorale

Commentaires

Commentaires du site 0