Bénin : Vers un clash entre Talon et Houngbédji

Bénin : Vers un clash entre Talon et Houngbédji

La désignation des membres de la prochaine Cour constitutionnelle, risque selon nos sources, de mettre à mal les relations entre le Chef de l’Etat et

Bénin : Houngbédji reporte l’examen des dossiers de poursuites d’ex-ministres, Barthélémy Kassa critique

La désignation des membres de la prochaine Cour constitutionnelle, risque selon nos sources, de mettre à mal les relations entre le Chef de l’Etat et le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji.

Et, dans les coulisses, la volonté du Président Patrice Talon à vouloir contrôler à tout prix la prochaine mandature de la Haute juridiction, serait la pomme de discorde entre les deux hommes.

Selon la loi, la Cour constitutionnelle est composée de sept membres, dont trois désignés par le Gouvernement et quatre par le bureau de l’Assemblée nationale. Ceux-ci, une fois installés dans leur rôle, élisent en leur sein leur président. Que faire pour avoir son homme de main à la tête de cette institution, qui est l’organe régulateur du fonctionnement des institutions et de l’activité des Pouvoirs publics ? C’est ce qui donne actuellement du souci au Chef de l’Etat. Pour résoudre la question, il doit nécessairement agir sur le président de l’Assemblée nationale, ou sur le bureau de l’institution qui désigne de droit les quatre représentants du Parlement à la Cour constitutionnelle.

C’est dans cette démarche que, de sources proches du palais des gouverneurs, le Président Patrice Talon voudrait imposer aux députés deux personnalités dans les quatre qu’ils doivent désigner de droit. Avec ces deux noms, le Gouvernement aura de facto cinq représentants à la prochaine Cour constitutionnelle, qu’il pourra instrumentaliser à sa guise. A ce niveau, une mésentente serait née entre Me Adrien Houngbédji et certains membres du Bloc de la majorité présidentielle (Bmp), qui veulent que le Chef de l’Etat contrôle forcément la prochaine Haute juridiction constitutionnelle. On indique que la deuxième personnalité de l’Etat tient fermement au respect des dispositions de l’article 115 de la Constitution, qui stipulent :

« La Cour constitutionnelle est composée de sept membres dont quatre sont nommés par le bureau de l’Assemblée nationale, et trois par le Président de la République, pour un mandant de cinq ans renouvelable une seule fois… ».

Selon nos sources, Il aurait dit ne vouloir aucune instruction de la Présidence de la République dans la désignation des représentants de l’Assemblée nationale.

Manœuvres en cours

Pour contourner Me Adrien Houngbédji, le Gouvernement fait des pieds et des mains afin de mettre certains membres du bureau du Parlement à contribution, car selon le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, les noms proposés sont passés au vote. C’est d’ailleurs ce qui a permis à l’ancien Président de la République, Boni Yayi, de dicter sa loi au bureau du Parlement en 2008, en récupérant les quatre représentants de l’Assemblée nationale, par le biais du Professeur Mathurin Nago, président de l’institution parlementaire au moment des faits.

C’est dire que les tractations seront rudes, surtout que les adversaires du Chef de l’Etat en l’occurrence l’opérateur économique Sébastien Ajavon, l’ancien Président Boni Yayi et le Professeur Albert Tévoédjrè, vont certainement s’impliquer fortement, tout

comme c’était le cas lors de la tentative avortée de révision de la Constitution.

Changement de cap de Houngbédji

Soutenant les actions du Gouvernement du Président Patrice Talon, Me Adrien Houngbédji est même allé au-delà de ses prérogatives. Son refus de donner une suite favorable à la lecture d’une déclaration de la minorité parlementaire est évocateur.

De nombreux votes de lois déclarées anti constitutionnelles, notamment la loi sur le retrait du droit de grève aux travailleurs, sont légion. Et, c’est le président de l’Assemblée nationale qui en reçoit les coups dans l’opinion. Cela discrédite la représentation nationale. A l’allure où vont les choses, il apparaît clairement qu’il est en train de marquer un arrêt dans son soutien au Président Patrice Talon, qui apparemment, mène la majorité présidentielle en bateau.

En effet, dans son discours d’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale de l’année en cours, il a dit qu’il faut éviter la guerre entre les institutions de la République, et que personne n’est au-dessus de la Cour constitutionnelle. Pour joindre l’acte à la parole, il a ordonné la désignation des représentants de l’Assemblée nationale au Cos/Lépi, (Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée), qui était bloquée depuis décembre 2017. Pour l’opinion, c’est maintenant que Me Adrien Houngbédji joue son véritable rôle de président de l’Assemblée nationale. C’est dire qu’avant les prochaines joutes électorales, le paysage politique risque de connaître des changements aussi profonds que spectaculaires

Commentaires

Commentaires du site 35
  • Avatar commentaire
    Sabi le nordiste Il y a 5 mois

    Chez moi à Banikoara, la population travaille dur dur et l’argent de coton tombe chaque semaine. Faites y un tour pour voir de vos yeux!! Certains béninois veulent dormir et gagner dans leur rêve.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 5 mois

      Sabi , pas vrai , j’ai des parents aussi là-bas qui travaillent  dur dur , mais ne bénéficient pas des fruits du coton , combien de centre de santé, d’école y sont construits depuis deux ans ; rien 

  • Avatar commentaire
    Sabi le nordiste Il y a 5 mois

    Ici nous avons des bons théoriciens hein!! En tout cas Talon est là pour cinq et au moins les désordres de l’ancien régime ne continueront plus. Talon, donnez les concours frauduleux à ces jeunes et ils vont se taire.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 5 mois

    drien HOUNGBEDJI a intérêt à se racheter aux yeux du peuple béninois en permettant une cour équilibrée, pour des décisions justes.

    Si jamais, il manquait à cette dernière mission sa tête sera mise à prix!!!

    Pour les autres godillots du parlement, nous sommes dans un processus irréversible, avec ou sans cour constitutionnelle, Patrice TALON ne fera pas un second mandat, et va répondre devant la justice de la République de ses forfaits.

    • Avatar commentaire
      martin Il y a 5 mois

      réfléchit tu bien?il fait quoi contre loi de la cours pour se retrouver devant la justice.sûrement que tu n’est pas béninois. en tout cas talon avance.

  • Avatar commentaire
    Ulrich Legrand Il y a 5 mois

    Lorsqu’on a de bonnes idées, pourquoi chercher forcément à contrôler les institutions de la république. Cela ne vaut pas la peine.Je fais confiance aux cadres de ce pays. Notre démocratie nous est très chère. Nous n’allons pas laisser ce qui n’ont pas contribué à sa stabilisation nous la foutre en l’air.

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 5 mois

    Aziz et Bocco, je ne sais pas si on a les mêmes informations. Talon a tenté d’acheter le vote de sa constitution à l’assemblée. Si ce projet était bon pour les béninois et le Benin, il n’aurait pas eu recours à de tels procédés. Je suis persuadé que ce Monsieur n’est pas un génie. Il aurait pu rassembler tout le monde, mettre ses reformes en place et partir la tête haute. Mais il a voulu écraser ceux qui lui ont faite la courte échelle. Puis, il y a eu les déguerpissements, le remboursement par le gouvernement de milliards de nos francs à ses sociétés au moment ou il disait que Yayi a laissé les coffres vides.
    Nous les jeunes, nous devrons comprendre que Yayi, Soglo, Houngbedji. Tevoedjre sont tous du même accabit. Adjavon quand à lui doit comprendre qu’on ne peut vendre du poulet congelé et prétendre gouverner le Benin. On a besoin d’un véritable homme d’état à la tête du pays et je pense même que mon ami Olla serait un meilleur candidats que ces gens là. Remercions-les quand même pour leur activisme qui montre qu’ils ne sont pas insensibles aux souffrances de béninois.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 5 mois

      Merci pour l’ami OLLA , agadjavi doit être jaloux 

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 5 mois

      “On a besoin d’un véritable homme d’état à la tête du pays” !!!

      Mr Helian, vous avez bien raison, mais le peuple béninois n’est pas en mesure de choisir un véritable Chef d’Etat!!!

      Aussi longtemps que la société civile, les intellectuels, et la presse vont s’associer aux politiques pour intoxiquer et manipuler le peuple ne pourra jamais fait un choix judicieux.

      L’élection de Patrice TALON est la conséquence de la défaillance de cette composante de la société béninoise.
      Ce n’est ni une fatalité ni une malédiction, le système démocratique comme le nôtre a besoin d’une société civile forte, des intellectuels apolitiques et une presse au service de l’information et de la vérité.

      Et tout ça fait défaut, alors nous allons continuer à naviguer à vue.

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 5 mois

      Je battrais Olla au second tour avec 99,99% des voix.

      En tout cas, j ‘approuve l’état de fait qu’un vendeur de poulet congelé ne peux gouverner mon pays.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 5 mois

        Ne caricaturez pas ADJAVON, il n’est pas un vendeur de poulet!!!

        Il est un chef d’entreprises opérant dans le secteur de l’importation des produits de volaille et autres.

        Il est à la tête de plusieurs entreprises au Bénin en Afrique et en France, donc il n’est pas un vendeur de poulet.

        Il est vrai, qu’on peut légitimement souhaiter meilleur profil, et je suis de ceux qui le souhaitent.

        Mais notre pays, à l’heure actuelle ne peut pas élire un Président du profil de Nicéphore SOGLO ou de YAYI BONI.

        Les mœurs politiques se sont tellement dégradées au point où les hommes dont les profils sont mieux indiqués à diriger un pays avec efficacité sont devenus des vassaux des groupes d’intérêts.

        Mais pour moi, il y a urgence, il faut mettre un terme au pouvoir de Patrice TALON, et même s’il faut faire alliance avec le diable, je n’hésiterai pas.

        Et heureusement, même si ADJAVON n’est pas Saint, il n’est pas encore un diable.

  • Avatar commentaire

    Talon est un homme sincere et véridique. C’est un vrai homme d’affaire et c’est ca qui lui a permis d’avoir sa fortune. Les affaires c’est la confiance , Il pensait que l’on pouvait adopter cette posture en politique en nous disant des le depart tout ce qu’il fera une fois au pouvoir. Nous avons accepte maintenant vient le moment d’appliquer et tout le monde cri. Meme les premiers soutien;

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 5 mois

      @Bocco,

      Décidément vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez. Pata, un homme sincère ???? Vous voulez dire ? Vous savez comment il a eu sa fortune ? Je suis sûr que non.
      Je vous pose une question rouge et je sais que vous n’allez pas répondre : donnez moi un exemple de ce qu’il a dit pendant la campagne qu’il va faire et qu’il fait et qui nous gêne. Un seul svp.

    • Avatar commentaire

      Bien dit, et si les gens ne comprenent pas encore que c’est des presidents comme Talon que le Benin a besoin, je me demande s’ils veulent vraiment le developement de ce pays.

  • Avatar commentaire

    hélian…vous dénoncez là..la franchise de talon….!!!

    Entre autres…c’est ce que j’aime en lui

    Tout le monde c’est qu’il est al capone…et pourtant…on a voté pour lui…malgré les mises en garde

    en toute honneté…que peut on lui reprocher

    A t il menti..à quelqu’un dans ce pays..pour venir au pouvoir..?

    Le type ne c’est jamais renié….et a été franc avec nous..

    nous devons..nous en prendre à l’élite…et non à talon

    On a voté..pour lui par revanche…et pour punir yayi…n’est ce pas…
    si je dis que les beninois…sont des tondus…je sais de quoi je parle…

    • Avatar commentaire

      la vérité…cruelle…..est la suivante..

      si un candidat…nous propose…un model de société…de sueur,de souffrance sur la base du travail…pour devenir prospère..dans ce pays….personne ne votera pour lui..

      mais celui…qui nous dira…etre capable..de fournir..un kénéninsi…..à chaque beninois…afin qu’il devienne..riche sans effort…il sera elu par ko..

      Certes ..je caricature…mais c’est la vérité

      Les negres…sont des jouissifs..fainéants,partisans de moindre effort….et surtout irrationnels….

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 5 mois

      @Aziz,

      Que des affirmations gratuites!!! Donne nous un seul exemple de sa franchise pendant la campagne. Et ne te dérobe pas cette fois-ci.

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 5 mois

    Je vous fait le pari que la Cour constitutionnelle échappera à Talon même s’il y met toute sa fortune. Après cette étape et son échec prévisible aux législatives, j’espère qu’il gagnera en humilité et en maturité. Au Benin, il y a des gens qui ont encore de l’honneur et qui ne se laisseront pas acheter.

    • Avatar commentaire

      Houngbedji fait de la surenchère. Quelques centaines de millions et Djog prend les rênes de Cour.

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 5 mois

    J’avais dit sur ce forum que Houngbedji est un grand malin. Son soutien indéfectible à Talon était pour moi une manière de préserver ses acquis surtout sous la vague déferlante de destitution des maires. Il va à la retraite et il est actuellement très confortable financièrement. Pour ceux qui sont naifs, revoyer la vidéo dans laquelle il s’était bien foutu de Talon qui était aller lui proposer de l’argent pour avoir le soutien du PRD. Aucune personne ayant un minimum de fibre patriotique ne peut soutenir la politique menée par Talon depuis son arrivée au pouvoir. J’ai halluciné en l’entendant parler de sa fortune devant le conseil épiscopale, de ce qu’il peut se faire soigner aux frais de la princesse devant les représentants de la communauté musulmane. On a l’impression de quelqu’un qui manque terriblement de jugement et à qui le pouvoir à monter à la tête. Comme dit un proverbe bantou, plus le singe monte haut dans les arbres plus son postérieur est exposé à la vue de ces congénères restés en bas. Talon avait tout pour réussir et rentrer dans l’histoire. Il a choisi la petite porte, celle des arrangements…quel gâchis.

  • Avatar commentaire

    Mon Cher Journaliste, pourquoi voulez-vous qu’il ait clash ? Etes vous devenu un agent du diable qui met du désarroi là où il y a la bonne ambiance?
    Vous insinuez même ce qui n’existe nul part. Quel est l’article du Règlement Intérieur qui parle du vote des membres du bureau pour désigner les représentants de la Cours Constitutionnelle par l’AN ?
    Renseignez vous bien auprès de votre collègue Ismael KEKO, il vous expliquera le processus. Évitez ces insinuations qui frise de la désinformation.
    Merci pour votre compréhension.

  • Avatar commentaire
    Ange Franco ADOMOU Il y a 5 mois

    Ici c’est le Bénin, ça ne passera pas !

  • Avatar commentaire
    Taofic Il y a 5 mois

    Bonjour j attend la composition des membres de la nouvelle cour constitutionnelle. pour apprécier les soupçons.su le pr de son.côté désignait deux femmes et un homme intellectuels et respectueux connues du peuple cela obligera l assemblée à faire pareil .les femmes sont plus courageuse que nous les hommes. exemple.paix a son âme .mde.Houéssou.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 5 mois

    Les faits révélés par l’article sont sans doute vrais malgré la dénégation des nains politiques du forum. Ce qui se joue ce sont les prochaines élections, malgré son âge Adri veut toujours vivre politiquement et financièrement, et Pata ne lui inspire aucune confiance, c’est donc normal qu’il ne souhaite pas que Pata contrôle le Président de la CC.
    Cela étant, je n’ai aucune confiance en un Adri toujours à l’affût de la moindre occasion pour se faire du blé. J’attends donc tranquillement de voir où ces 2 lascars vont nous amener car nous avons bien cherché. Je suis sûr qu’ils vont nous la mettre profondément et sans vaseline. Lol !

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 5 mois

    Talon et Djogbenou sont bien bêtes. Dés sa prise de fonction Talon a distribué 10 millions de nos Sous à des éminents professeurs et autres pour qu’ils puissent le soutenir dans sa volonté de réviser la constitution: Est-ce que ces gens-là l’ont soutenu?
    Il apartagé aussi de l’argent aux députés de l’assemblée pour que son projet de révision soit débattue d’urgence et conclure. A-t-Il été écouté?
    Non le peuple n’est pas bête?

  • Avatar commentaire
    Fracasse Il y a 5 mois

    Le soi-disant clash n’est qu’un vœu de l’auteur de l’article

  • Avatar commentaire
    la faus Il y a 5 mois

    pourquoi le pr veux contrôler la cour ? comment vouloir une chose et son contraire en même temps ?

  • Avatar commentaire

    C’est de bonne guerre.Et jusqu’à la fin du mandat de Talon le PRD Sera toujours avec lui et si il veut rempiler le PRD le supportera.Le PRD a dit qu’il Ne fera plus jamais l’opposition et j’aime CE language de vérité.Quelque soit le President élu et ILS ont un poids politique non négligeable

  • Avatar commentaire
    A.SERAPHIN MAHOUGNON Il y a 5 mois

    C’EST BIEN D’ANALYSER MAIS IL NE FAUT AFFIRMER CAR À COURS SUR LE CHEF ÉTAT ET LE PR DE ASSEMBLÉE PEUVENT COLLABORER SANS QUE PERSONNE N’EN SOUPÇONNE MIEUX AU NIVEAU DU BUREAU DE L’ASSEMBLÉE QUI VOUS DIT QUE LE CHEF DE L’ETAT PAS SES HOMMES MAINS LA POLITIQUE RESTE EXTRÊMEMENT COMPLEXE DANS NOTRE PAYS TOUT SE PASSERA SANS PROBLÈME ICHALLAH.MERCI

  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 5 mois

    Aurait aurait Serait serait Donnez des infos sûres

  • Avatar commentaire

    Je croyais que Talon disait que Yayi détenait trop de pouvoirs et qu’il faut rompre avec cette pratique? Finalement ce que l’on critique en l’autre c’est qu’on l’a soi-même dans son ADN. Tchikoiiiii.
    De toutes les façons avec « la ruse et la rage » tous ceux qui vont favoriser cette caporalisation de la Cour Constitutionnelle version rupture, feront un jour les frais. Allez demander à Ajavon il en sait quelque chose pour avoir banalisé la prophétie de Martin Rodriguez peu avant les élections : « Talon sera pire que Yayi. Et la première victime de la rupture sera Ajavon Sébastien lui-même ensuite viendront les autres ». No Comment.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Que houngbedji tienne bon encore une fois , lui qui dans sa chaire et son âme, ( peut-être pas dans sa poche ) souffre le martyr par ce que fait subir talon au benin , à sa population, le benin par la gouvernance devenu la risée du monde , un état vo.you , avec des apprentis dictateurs à sa tête .
    Ils ont l’exécutif , soumettent le judiciaire à leur talon , zut à leus bottes , avilissent par l’argent volé au benin , des deputés godillots, à l’assemblée  et maintenant , veulent s’offrir à leur coupe la cour constitutionnelle ; NO PASSARAN .
    Que talon ne se trompe pas , le peuple du benin ne se laissera pas faire , et si par malheur il passe , il restera au peuple l’article 66 de notre constitution.😡😡😡

  • Avatar commentaire

    talon est dans un champs politique…et de ce point de vue..il a tout à fait le droit de livrer à des manouevres…pour controler tous les pouvoirs..

    Aux autres..de ne pas céder…à ses caprices…

    un fait est évident…talon djogbénou…ne sont pas betes…..c’est le peuple…qui l’est…

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 5 mois

      @Aziz,

      Non, le peuple béninois n’est pas bête et l’a montré à plusieurs reprises. Il faut en fonction des données du moment.
      Revisite l’histoire du Bénin et tu verras toi même. Penses-tu que Pata aurait gagné si le Doc n’avait pas voulu lui coller un inconnu et Yovo de surcroît ?