Conclave de Djeffa : Boni Yayi revient sur les raisons de sa présence

Conclave de Djeffa : Boni Yayi revient sur les raisons de sa présence

Regroupé à Djeffa le samedi dernier, les forces politiques de l'opposition ont donné de la voix. Dans un message sur sa page facebook, l'ancien Président du Bénin, Thomas Boni Yayi est revenu sur les raisons de sa présence ce jour-là.

Crise sociale au Bénin : Le chemin de la paix

Ils étaient nombreux aux côtés du Président Ajavon samedi dernier pour décrypter la gouvernance Talon depuis deux ans. Parmi ces personnalités figuraient le Président Boni Yayi.

Cette récente apparition a suscité une vague de réactions surtout après la publication d’une vidéo montrant le président Yayi coulé des larmes. Pour éclairer la lanternes des curieux, ce dernier a expliqué dans un message posté sur son compte les raisons de sa présence mais aussi pourquoi il a versé des larmes.

LE SENS DE MA PRESENCE A DJEFFA A L’INVITATION DES FORCES VIVES DE LA NATION

Notre patrie va mal. Sortons de cette tautologie. Les symptômes s’aggravent mais les racines ne datent pas d’aujourd’hui. Interrogeons notre histoire et notre passé lointains. Notre responsabilité est partagée dans ce qui nous arrive. La surprise est que la rupture promise ne rassure plus le peuple. Le concept est génial mais la pratique sociale a déjà abouti à une crise de confiance en notre sein. Gouvernement – institutions – société civile – jeunes – femmes – travailleurs, peuple, etc.

L’Etat de veille conféré à tout citoyen a déserté le forum. Les acquis de notre Conférence Nationale et de notre constitution ne sont plus garantis. Nous en sommes tous comptables avec le silence de tous face à ce Peuple victime d’un système éducatif défaillant. Sans éducation point de démocratie.

Victime d’une crise de confiance, ce Peuple est dans le sous-sol d’une misère sans précédent avec le risque d’une aggravation programmée par le rejet répétitif de notre architecture légale et constitutionnelle en matière électorale. L’Appel de Djeffa est fondamental : le respect des décisions de la Haute juridiction constitutionnelle : la mise en place de la LEPI et du COS-LEPI pour des élections transparentes, équitables, pacifiques et consensuelles. Autrement plus d’Etat de droit et de Démocratie.

Mes gouttes de larmes, vraiment non préméditées et loin d’une comédie, état d’âme d’un ancien Président qui s’accuse aussi, à côté de mon ainé Nicéphore Dieudonné SOGLO dans la plus haute fonction au sommet de notre Etat, du Frère Melchior Albert TEVOEDJRE, de notre hôte Sébastien AJAVON, Président NATA et autres personnalités que je salue, je dis bien mes larmes sont le signe d’une honte, d’un regret et d’une alerte face au drame qui nous guette sans le consensus du processus électoral en cours.
Ces pleures partagent en même temps les souffrances de ce peuple et de cette jeunesse.

Où va ma patrie que j’aime si tant ? Assurément je n’ai pas le monopole du Cœur. Au terme de mon mandat constitutionnel au sommet de l’Etat, je m’attendais naturellement à plus de consensus, valeur constitutionnelle dans la gestion des affaires de notre cité commune, car à aucun moment je n’ai cru que tout était parfait sous moi. C’est évident et la Palice en dirait autant. Faire mieux que mon administration, c’est le sens de toute alternance démocratique. Autrement, cette alternance serait piégée.

Sortons vite ensemble de ce guêpier et de ce piège dans l’unité nationale et sans considération d’âge ni de sexe et allons à une république exemplaire qui facilite la mise en place d’un Etat fort et d’une Autorité respectueuse.

L’Appel de Djeffa a vécu et est devenu historique avec l’ultimatum lancé à tous pour le respect de notre Loi Fondamentale, notre Vouloir Vivre Ensemble, notre attachement à ce consensus à valeur constitutionnelle pour éviter le drame des processus électoraux mal préparés qui malheureusement nous menacent en ce moment.
Les réformes structurelles comme institutionnelles pour une véritable transformation radicale de notre pays, source d’une croissance inclusive dans l’intérêt de tous, notamment de cette jeunesse sans emplois sont possibles. Elles exigent cependant la cohésion et l’adhésion négociée de tous. Pour convaincre, ces réformes doivent éviter les conflits d’intérêts au sommet de l’Etat. Oui c’est possible. Soyons ensemble et unis autour de l’idéal de paix et de développement durable et partagé de notre pays.
En ma qualité d’Homme d’Etat et Homme politique, je défendrai toujours cet idéal à l’instar du combat des grands hommes d’Etat de ce monde, soucieux de leur leadership pour changer leur pays et notre planète. Le Président OBAMA est en pleine tournée dans son pays pour sensibiliser les américains sur les nombreux défis à relever par son pays comme une nation unie décidée à préserver sa place de première Puissance Mondiale. C’est mon rêve pour mon pays le Benin et je le partagerai sur toute l’étendue du territoire national et dans le monde. C’est mon Droit et mon Devoir.

Que Dieu vous bénisse tous et bénisse la jeunesse de mon Pays.
Dr Thomas boni YAYI
Ancien Président du Benin

Commentaires

Commentaires du site 31
  • Avatar commentaire

    C’est triste pour mon pays! Quand ils disent <>, c’est la caisse qu’ils envient. Des larmes seules ne suffisent pas pour me tromper moi. Que personne ne trompe donc personne. Ne serait-ce qu’à moi seul, il faut balayer ces voutours du développement dans l’oubli et réfléchir autrement.

  • Avatar commentaire

    C’est triste pour mon pays! Que personne ne trompe personne. Quand ils disent j’aime mon pays, c’est en considérant la caisse de l’État. Aucune gouvernance au monde n’a jamais été parfaite. C’est de la politique après tout. Ne serait-ce qu’à moi seul il faut balayer ces voutours du développement du Bénin dans l’oubli et réfléchir autrement.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 jours

    Parit-il avait versé des larmes!
    Des larmes de crocodile rien de plus.
    Si le garçon de Tchaourou avait la moindre idée des « souffrances de ce peuple et de cette jeunesse », il aurait pu durant son administration bât vents et marées pour faire sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve aujourd’hui.
    Thomas Boni Yayi avait littéralement mis le pays en faillite. Thomas Boni Yayi avait littéralement hypothéqué le pays en empruntant des millions et millions pour ne pas dire des milliards de francs cfa auprès des banques des quatre coins de l’Univers. Qu’avait-il accompli sur le territoire avec tous ces emprunts?
    Quelqu’un devrait lui offrir pour ses larmes un panier au lieu d’un mouchoir.
    Pourquoi on les voit maintenant hisser leurs têtes?
    Ils n’ont rien à nous enseigner.

  • Avatar commentaire

    Beaucoup…parle de yayi depuis des années…sans véritablement le connaitre..

    Tiburce adagbe..qui nous narre…la conquète du pouvoir..sa connivence avec talon et des intimités croustillantes….dit ce qu’il apu apperçevoir…de l’homme

    je reconnais en tiburce adagbé…quelqu’un de grande valeur intellectuel et littéraire…voir sociologue anthropolgue

    Qu’il soit intelligent…je n’ai aucun doute…et j’en suis fière..(d’ailleurs c’est un nordiste…et celà va de soi)..

    Ceci étant dit..j’affirme que yayi est foncièrement patriote…et aime ce pays…meme si il est limité structurellement..mentalement parlant

    Que chacun réecoute…ses discours…certes décousus..de la campagne présidentiellle…

    les beninois…sont tous responsables…de ce qui leur arrive…et je dis..tant pis….qu’ils crèvent…

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 4 jours

      Au faite, je croyais qu’il quittait la politique pour devenir pasteur !
      Qui peut encore croire celui qui disait n’avoir pas de salaire durant ses mandats ?
      Et l’affaire ICC?
      Et évangélique comme simple qualité pour êtrenommé ministre ?
      Et la honte qu’il nous foutais sur la cour de l’élysée avec un discours à ne plus en finir, ignorant les protocoles
      Et ( mon ami Obama )?
      Et l’affaire d’empoisonnement bidon
      Et son appel des nordistes à venir poser des questions aux sudistes !
      Il nous a trop honnit comme disent les Béninois

      • Avatar commentaire

        jojo…tu as parfaitement raison…et tu me rejoins…en quelque sorte

        le probleme de yayi…c’est d’abord lui meme…et la manière dont il est constitué mentalement struturellement…..

        quand on écoute yayi et on le compare…à talon…la différence est énorme

        L’un est docteur en économie monétaire…et l’autre n’a meme pas pu avoir un deuga…et pourtant talon…vaut mieux mille fois…yayi…en terme de personnalité

        C’est un fait..

        Cependant…yayi est resté un homme du peuple…paysans….talon…est un compradore…..et lui…il n’a rien à foutre du peuple

        Personnellement sa vision me plait beaucoup…en terme de vision….

        reforme des insti et de la’dministration des structures étatiques…et de la carte agricole du benin…

        Pour moi…talon…est bon…sauf qu’il est prédateur…

  • Avatar commentaire
    TEKPO Yaovi Il y a 4 jours

    La position actuelle de Yayi ne lui confère en rien une honorabilité. Il doit d’abord faire son mea culpabilité solennellement. Ensuite se mettre en retrait, conseiller et faire des intermédiations pour aider à régler les problèmes.

  • Avatar commentaire
    Brice DJOSSOU Il y a 4 jours

    Mes cher amis du forum, je suis triste pour mon ancien President BONI YAYI qui dit-on <> (Abert TEVOEDJRE,2005).Mais conseillez le d’aller retrouver ses fideles de l’eglise qu’il devrait instituer apres le pouvoir…
    on a plus besoin de lui !!!

  • Avatar commentaire

    Est-ce parce que la gouvernance de Yayi n’est pas loin s’en faut exengue de critiques, qu’il faut systématiquement balyer du revers de la main ses observations sur la gouvernance calamiteuse sous le sceau des conflits d’intérêt de Talon? Non et non! Cette posture de certains forumistes est pour le moins incompréhensible et même les décrédibilise.

    Il faut reconnaitre qu’après 2 ans au pouvoir, la Rupture annoncée qui devait nous conduire vers le “Bénin révélé” a causé plus de dégâts sur notre vivre ensemble que sous les mandats précédents depuis le Renouveau démocratique.

    Dans ces conditions, il est de la responsabilité de nous tous, de le dire, pour mieux nous prémunir des conséquences inéluctables de cet état de fait.

    • Avatar commentaire
      Rickkk@hotmail.fr Il y a 4 jours

      Cet homme est le principal responsable de la moralité de bas étage que possèdent les béninois
      Un irresponsable qui disait ne pas savoir tout ce qu on lui faisait signer pffff

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 4 jours

    Yayi a râté son mandat en mêlant Dieu avec les institutions.
    Sous son administration, la séparation de l’église et de l’état n’existait plus 
    Le Bénin ne saurait être gouverné par l’église de l’assemblée de Dieu
    Qu’il se mord lui-même les doigts que de venir nous verser ses larmes de crocodile. 

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 jours

    Tout le monde se bouscule pour (re)dire ce que tout le monde sait: la situation actuelle y compris l’avènement du Gouvernement d’aujourd’hui, sont le résultat d’une chaîne solidaire en responsabilités, en actes et en renoncements. En français simplifié “pas un pour rattraper l’autre”.
    Autant les avoir avec le balai, la serpillière,la pelle et le seau à la main pour nettoyer ce qu’ils ont laissé et qui encombre la vie des béninois.

    Je ne veux pas leur manquer de respect, mais voilà mon avis. 

  • Avatar commentaire
    Fracasse Il y a 4 jours

    En tout cas, le chapelet des crimes économiques et de sang du régime Yayi ne peut ni être oublié ni banalisé. Il faudra bien qu’on le lui rappelle. Sa comédie de mauvais goût ne peut impressionner que les amnésiques et ceux qui ont bénéficié de tous ces crimes. Il a encouragé et promu la délinquance sous toutes ses formes. Il prend les Béninois pour des imbéciles. Il a beau versé des litres de larmes, il devra répondre de ses crimes.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 jours

    ALLOMAN, agadjavi, des hyènes sur ce forum qui ricanent jaune , tellement ils ont la trouille de leur vie contre cette sortie de ces grands symboles de la vie politique du benin . à ceux ci , viendront bientôt s’ajouter bien d’autres comme koukpaki dont le silence doit troubler le sommeil de talon et de ses soutiens qui s’effritent vertigineusement.
    ALLOMAN ta diatribe est incompréhensible, ce qui est d’actualité, c’est la grève qui perdure , les recettes de l’état qui s’amenuisent à defaut d’être siphonnées par le clan talon , la misère galopante au benin etc etc 

    • Avatar commentaire

      Oumar, il y a une chose que je ne comprends pas chez certains fomuristes. Parce que Yayi a fait ci et ça, alors Talon qui fait pire ne doit pas être critiqué. Et pourtant ce sont eux-mêmes qui ont parlé de rupture d’avec les anciennes pratiques pour opérer des miracles, Et pourtant les maux sont là : « conflits d’intérêts », des « licenciements massifs », le « refus du dialogue avec les travailleurs », la violation des « décisions de justice », « marché gré à gré attribués au clan ou copains » et pour distraire on verse parfois dans une mascarade de lutte contre la corruption ciblée. Que dire alors de ces affaires dont les premiers responsables sont au gouvernement et dans le bloc de la majorité parlementaire?

  • Avatar commentaire

    allomann et agdjavi….!!

    je vous considère comme des gens de mauvaise foi…manifeste…

    Vous faites exactement..ce qu’on reprochait…aux refondateurs…

    lorsqu’on est intellectuel….et qu’on veut se prendre au sérieux..il faut etre impartial..dans ses analyses…

    or donc..il me parait…que vous etes des sectaires…qui s’imposent une seule vérité…

    Moi…je dévore…les écrits du petit tiburce adagbé….qui nous renseigne sur nous memes…et toutes les combinaisons et turpitudes..dont nous sommes victimes..

    • Avatar commentaire

      une bonne analyse…exige..un plan de réflexion et de la méthode..

      Pour…j’essaies de comprendre…notre évolution..politique,et sociologique…depuis…1960…

      1960..à 1972…

      1972..1990…

      90..à nos jours…

      Quelles mutations n’est ce pas….?

      yayi talon ou talon yayi..c’est tout simplement un deal…..dont les benéficiaires…sont cette oligarchie..administratives…de fonctionnaires..et de politique

      La démocratie..amauryenne…en vigueur chez nous…est une bonne ..affaire..pour une minorité d’initiés…

      et le congrès fcbe de parakou…la réunion…de djeffa…me conduisent…à dire encore…que ce peuple de tondus..se fera encore…enculé…proprement

      • Avatar commentaire

        mes chers contradicteurs….!!

        Reconnaissez que la gouvernance de talon…n’est pas saine,morale et ethique…

        la dualité…qui fait de talon deux personnalités hommes d’affaires et président de notre pays est un scandale en soi…..

        les faits sont tètus…n’est ce pas…

        donnez moi…un seul exemple…d’un secteur économique…ou le clan talon…est absent….

        Ils sont partout…là..ou il a du blé

        cette voracité pathologique..à s’accaparer..de tout dans ce pays..entrainera une guerre civile…car en effet…je vois mal…ce clan…se laisser déposséder…démocratiquement…de tout ce qu’ils ont acquis frauduleusement..

    • Avatar commentaire
      Le wassangari Il y a 4 jours

      @Aziz.bien dit ! Talon a investi tous les secteurs clés de notre économie. Que reprochait on finalement à Yayi ? Pas différent au final ces 2 messieurs.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 4 jours

    Les béninois n’ont pas oublié les mics macs de Yayi Boni qui a refusé au Cos Lepi, et ceci jusqu’à la dernière minute, le financement de la confection des listes électorales pour les présidentielles de 2016 et le climat dramatique qui a entouré cet évènement au Bénin. Yayi Boni peut essayer maintenant de tromper ou berner les amnésiques et le petit peuple, mais pas les observateurs de la vie politique au Bénin. Et puis, Boni, sait qu’il devra répondre tôt ou tard, en compagnie de ses sbires, des dix ans de gestion scabreuse et décadente du Bénin. Dans un avenir proche, il devra répondre d’un certain nombre de crimes économiques, financiers et rituels (assassinat de Dangnivo et de dame Agbossou)…
    Pour preuve, voici le rappel de quelques pans de leurs méfaits contre le peuple pour lesquels des comptes leur seront demandés tôt ou tard…
    -ICC Services avec les pasteurs politiciens qui ont plongé des millions de béninois dans la misère profonde pour des générations pour plus de 150 milliards,
    – scandale Maria Gletta avec 45 milliards engloutis dans leurs comptes et poches,
    – et comme conséquences des délestages récurrents et permanents, dont les seules solutions étaient les déplacements de Yinwè pour aller pleurer devant les Présidents Nigérians et Ghanéens et quémander des KWH octroyés de manière aléatoire. Il ne savait même pas qu’il y avait de petites centrales qu’on pouvait réhabiliter ;
    -scandale majeur de la construction de l’Assemblée nationale qui restera à jamais la plaie la plus hideuse de votre sombre passage au pouvoir (45 milliards),
    – scandales des concours frauduleux dont les places étaient monnayées à 10 millions,
    – scandale des machines agricoles à coups de milliards,
    – scandale des prétendues usines de jus de fruits qui n’ont produit aucun centilitre de jus,
    – scandale des logements dits sociaux qui sont engloutis dans les forêts de Ouèdo, Fongba Lokossa, etc.
    -insécurité dans les villes et campagnes (braquages intempestifs et périodiques à Cotonou Missèbo et dans les autres contrées du Bénin, y compris à côté du domicile de Yinwè),
    – Assassinat de Dangnivo et Mme AGBOSSOU . A cet égard, Yayi devrait être considéré comme le premier Gayman du Bénin.
    – désarticulation du tissu social de notre pays avec organisation de messes d’actions de grâce et de remerciements du Dieu Yayi Boni, créant des frustration pour les contrées n’ayant bénéficié d’aucune nomination, occasionnant entre autres le meurtre d’un officier par les coupeurs de retour d’une messe ..
    – désarticulation du tissu agricole avec les résultats désastreux en matière de culture cotonnière nonobstant la mobilisation des Ministres et le l’hélicoptère blanc pour sillonner tout le territoire
    – les minutes de silences observées à chaque Conseil des Ministres pour le décès de la mère du beau-frère du gardien du Directeur Départemental de…..la liste est longue
    Talon se chargera bientôt de rappeler tout ce beau monde à leurs responsabilités devant la justice bientôt.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 4 jours

      Un diagnostic sans concession pour rappeler aux bons souvenirs des hurluberlus du Yinwêland, les méfaits de Baba Scotch. Je ris sous cape quand je vois le charlatan de Tchaourou venir se poser en “sauveur” après avoir littéralement tout saccagé pendant dix longues années. On le leur rappellera chaque fois que le besoin se fera sentir.

    • Avatar commentaire

      Vous vous contredisez là. Les premiers responsables de certains scandales sont au gouvernement et dans le bloc de la majorité parlementaire. ne dit-on pas que la charité bien ordonnée commence par soi même?

    • Avatar commentaire
      Florentine Il y a 4 jours

      C’est bien parler de ce qui est reell aujourd’hui sa ne sais à rien de critiquer yayi un tueur peu aujourd’hui nous sauver

  • Avatar commentaire
    Agbodjalou Il y a 5 jours

    Oubliez ces demons (Yayi, Soglo, Ajavaon…) qui ne cherchent que la vengeance et leurs interets personnels. Le Benin n’en a plus besoin d’eux. Il nous faudra après mieux que Talon mais de grace mefions nous de ces elements dangereux qui ont deja pour la plupart fait leur preuve. Soglo lui il court parce qu’on a arrache la mairie et le parti a son fils. Yayi n’a plus rien a prouver. Il nous a enfonce davantage après ses dix ans. Ajavon quant a lui moins intelligent que Talon a un probleme fundamental: la jalousie. Oui il a commence par s’interesser a la politique parce que l’homme d’affaire comme lui (son rival Talon) avait declare sa candidature a la presidence. Il critiquait tout le temps Yayi mais ne s’etait jamais declare candidat a une election presidentielle ou creer un parti politique. Il n’a aucune capacite de chef d’état.Cherchons plutot comment nous allons faire pour empecher l’argent de jouer un role dans nos elections. Confier les destinees de notre pays a Ajavon ce serait comme enfermer un zemidjan dans une cabine de pilotage d’un avion pret a decoller et lui demander de nous conduire a l’autre destination.

  • Avatar commentaire
    Le wassangari Il y a 5 jours

    @Elias vous avez du lire transversalement les récits de Tiburce Adagbe. Pensez vous que c’est Houngbedji également financé par Talon qui ne lui aurait pas cédé le butin de guerre “Sonapra” une fois élu ? Non Talon n’est pas un saint et Yayi non plus. Yayi voulait le pouvoir et était prêt à tout pour l’obtenir. Talon voulait plus d’hegemonie sur l’économie et n’a pas lésiné sur les moyens. Ainsi va la politique mais aussi les affaires. Reconnaître qu’il est comptable de tout ce qui arrive aujourd’hui est il faux ? C’est un acte salutaire même si cela a des relents politiques. Rassurez vous c’est le genre d’arguments qui fait mouche auprès des moins scolarisés. A bon entendeur rdv en 2019

  • Avatar commentaire

    Yayi on sait tout aujord’hui grace à Tiburce Alagbé.Sans Talon tu Ne seras jamais president,tu te courbais devant lui et puis apres tu lui a donné les Usines de la Sonapra et puis il t’a offert le KO et on était tous là quand tu nous a sorti le concept de la Dictature du Développement et tu lui a donné le port par le PVI-NG.patati patata.Au lui de choisir un candidat dans ta coalition tu a imposé un beninois from blanc pour nous.Tu n’es pas le leader due Nord,tu n’as pas la carure de Kérékou et sans me Bako Arifari kassa et consort qui ont des fiefs et maitrisent leurs zones tu Ne pouvais rien et ILS sont tous avec Talon aujord’hui.Admirer le calme de Talon et de la majority.ILS Ne parlent pas mais ILS travaillent en sourdine et CE qu’ils prepatent est plus qu’une  bombe. 

    • Avatar commentaire
      Florentine Il y a 4 jours

      N’importe Quoi c’est TALON qui lui à amener en 2006 ?? Vous me faites honte quand vous parlez de cette façon