Côte d’Ivoire : la presse parle d’espionnage de Soro par le gouvernement Ouattara

Côte d’Ivoire : la presse parle d’espionnage de Soro par le gouvernement Ouattara

Situation tendue ce jeudi en Côte d’Ivoire. Des espions du gouvernement ont été surpris à quelques encablures de la résidence de Guillaume Soro à Zakoua, le village de l’épouse du président de l’Assemblée nationale.

Attaques contre des gendarmeries : le gouvernement ivoirien accuse des proches de Gbagbo

Selon la presse ivoirienne, des individus venus d’une autre région du pays se sont établis dans le périmètre où se trouvait la résidence de Guillaume Soro. De leur repère ils ont envoyé un drone pour survoler la maison du président de l’Assemblée nationale. Le numéro de cet engin dans le ciel a éveillé la curiosité des villageois qui se sont mis à la recherche des pilotes du drone.

C’est ainsi qu’ils sont tombés sur ces individus. Interrogés sur leur dessein, les suspects  ont fourni des réponses pour le moins floues et contradictoires. Certains affirmaient qu’ils étaient venus pour installer l’eau et le courant tandis que d’autres se faisaient passer pour des géologues et des cartographes venus de la capitale économique Abidjan.

Les villageois leur ont donc demandé d’exhiber les documents qui corroboraient leurs dires. C’est ainsi qu’ils ont présenté un ordre de mission signé du Directeur de cabinet du Ministre de l’intérieur Vincent Toh Bi Irié. Pour les villageois, ce document prouve qu’ils sont des espions du gouvernement.  En effet, selon le document, ces individus étaient officiellement en mission de télédétection et de relevés cartographiques dans les localités de Katiola, Bouna, Zakoua, Ferkessédougou, Bondoukou et Doropo. Une mission entamée le 12 avril et qui devrait prendre fin le 06 mai prochain.

Pour rappel, la camp Ouattara soupçonne Guillaume Soro de cacher des munitions chez sa femme à Zakoua et dans son village à Ferkessédougou. Les drones seraient donc envoyés pour vérifier si ces armes étaient réellement aux endroits soupçonnés. Il y a d’ailleurs des sources au niveau du renseignement qui ont révélé des informations tendant à corroborer cette thèse. A en croire ces informateurs, la présidence a acheté des drones capables de détecter des armes à feu.

Commentaires

Commentaires du site 0