Face à la recrudescence des crimes rituels au Bénin, certains béninois ne manquent pas de jeter l’opprobre sur le culte vodoun. C’est pour dénoncer cet état de chose que la confrérie Whouindogninou a organisé une conférence de presse vendredi dernier à Abomey.Pour Dah Vigan Godjo, président de cette confrérie, les crimes rituels commis au Bénin ont tôt fait de discréditer le culte vodoun.

Certains béninois font désormais « l’amalgame entre ces mécréants et nous adeptes des religions endogènes » regrette M Godjo qui rappelle que le vodoun est une religion de paix. Une religion qui ne demande aucun sacrifice humain.

Il a également fait savoir qu’on ne saurait manipuler le vodoun pour obtenir un quelconque avantage.« Nous autres adeptes du vodoun demeurons très inférieurs au vodoun et ne pourrons prétendre le manipuler à des fins d’intérêts malveillants et sordides » a-t-il expliqué.  Tout en condamnant ces crimes rituels, M Godjo a indiqué qu’on ne devrait en aucun cas continuer à jeter l’opprobre sur une religion qui compte beaucoup d’adeptes à travers le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire