Patrice Talon à l’occasion de ses deux ans de pouvoir : « Notre mission est de réparer le présent … »

Patrice Talon à l’occasion de ses deux ans de pouvoir : « Notre mission est de réparer le présent … »

06 avril 2016 - 06 avril 2018. Cela fait deux ans que Patrice Talon a pris ses quartiers au Palais de la Marina.

Bénin : Patrice Talon et la tentation irrépressible du pouvoir fort

En ce jour anniversaire de son accession au pouvoir le président a délivré un message au peuple béninois par le biais d’un post publié sur sa page facebook.

Dans les premiers mots de ce message, le président a rappelé le désir de réformer qui l’animait alors qu’il n’était encore qu’un simple candidat. Son élection à la tête du pays n’a fait que consolider cette volonté de réformer à l’en croire. Aujourd’hui poursuit-il, c’est devenu « mon credo, l’impératif préalable à la révélation de notre potentiel commun, facteur essentiel de développement de tous les peuples ». Patrice Talon a par ailleurs reconnu que ces réformes exigent des efforts de chaque béninois. Mais pour lui, rien de grand ni de beau, rien de durable ne s’obtient sans l’effort requis, sans l’investissement obstiné, sans l’organisation rigoureuse.

En acceptant de faire ces sacrifices Patrice Talon reste convaincu que l’Etat pourra améliorer le quotidien proche des béninois et de leurs progénitures, qui vivront dans un pays où leur avenir ne sera pas conditionné par le niveau social de leurs parents. Un pays où « chacun peut disposer du minimum, s’instruire et se soigner quelle que soit sa catégorie sociale ».

« Je vais au rythme qu’impose notre droit au bonheur »

Pour le numéro 1 des béninois, ce rêve est possible et c’est justement parce qu’il croit les béninois capables de le bâtir qu’il a envie de les entraîner dans son rythme jugé « effréné » ou « trop pressé ». Il rassure cependant, qu’il ne va pas trop vite.

« Je vais au rythme qu’imposent les urgences, les attentes, les exigences de notre pays ; je vais au rythme qu’impose notre droit… je vais au rythme qu’impose notre droit au bonheur tout simplement ».

Le chef de l’Etat a par ailleurs évoqué les actions qu’il a menées depuis son accession au pouvoir. Il s’agit entre autres de l’assainissement des finances publiques, les chantiers de construction des centrales thermiques,  le projet asphaltage, les projets touristiques, le Ravip, et la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé qui va démarrer sous peu.

Il a enfin reconnu que ses actions ne sont pas comprises de tout le monde.Mais il reste convaincu que  « ces crispations circonstancielles laisseront échapper les sillons nouveaux de l’Etat moderne auquel (chaque béninois) aspire» parce que la mission de son gouvernement est de «  réparer le présent et semer pour demain ».

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    Est-ce que C’est crédible ce que dit Talon? Peut-on en 5 ans de gouvernance seulement faire d’un pays un pays moderne?

    On promet aux Béninois de faire du Bénin sans eux en cinq ans un pays développé.
    Voilà un pil-leur né qui Avance des mots pour endormir la conscience du des populations, Piller au Maximum pendant cinq ans et partir.

  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 3 mois

    Pour une fois, le Bénin a à sa tête un homme éclairé.
    Si pour le moment les salaires des fonctionnaires sont payés à la fin de chaque mois, les fonctions régaliennes de l’état assurées, il n’y a pas péril en la demeure, avançons seulement.
    Seuls ceux qui ne posent aucun acte ne sont jamais critiqués.
    Vive Talon.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    commentaire effacé (injures)

  • Avatar commentaire

    Pouff! Pouff! ce président est décidément le ”jean-michel à peu près” de la politique.
    Les mots ont quand même un sens. Ce Monsieur ne répare pas le présent mais plutôt le détruit.
    Et quand il dit qu’il va semer pour demain; mais comment peut on semer sur des gravats hein ?

    Il est incompris parce qu’il est incompréhensible.
    il donne le sentiment de ne pas savoir là où il va.

  • Avatar commentaire

    C’est juste des mots alignés. Quelles réformes demande de ne pas payer les salaires à bonne date. Quel est ce type de réforme qui crée une classe des privilégiés de la république en maintenant la grande masse dans la misère et la pauvreté, alors que les privilégiés gagne le centuple des genres de la classe des pauvres. La nature ne vend rien et jamais à crédit.

    • Avatar commentaire
      Remocrate Il y a 3 mois

      Pour une fois, le Bénin a à sa tête un homme éclairé.
      Si pour le moment les salaires des fonctionnaires sont payés à la fin de chaque mois, les fonctions régaliennes de l’état assurées, il n’y a pas péril en la demeure, avançons seulement.
      Seuls ceux qui ne posent aucun acte ne sont jamais critiqués.
      Vive Talon.