Photo d'illustration

Malgré la levée de la motion de grève par le Front des syndicats de l’éducation, les cours n’ont repris que timidement ce jeudi 26 avril 2018.L’école béninoise reste toujours paralysée.Ceci malgré que les congés ont pris fin hier. 

Sur toute l’étendue du territoire nationale, les classes ont repris timidement. Le constat est que la base a suivi largement le mot d’ordre des centrales et confédérations syndicales telles que la Cosi/ Bénin, la Csa, l’Unstb. Lesdites confédérations syndicales n’entendent pas renoncer à la lutte malgré les intimidations du gouvernement.

En suivant le mot d’ordre de ces syndicats, les enseignants du primaire comme du secondaire n’ont pas repris les cours. En témoigne l’école primaire publique de Cadjèhoun où seuls 6 enseignants sont présents sur les 26 programmés. Pire, les 6 n’ont pas fait cours. Ceci, malgré la levée de la motion de grève par le Front d’action des syndicats de l’éducation il y a quelques jours.

Face à cette situation, une question s’impose alors. A quand la fin du bras de fer entre gouvernement et syndicats? La responsabilité du gouvernement est donc interpellée  afin que les enseignants et les élèves renouent avec les cours dans les salles de classe.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom