Endettement en Afrique : l’alerte de Tidjane Thiam, directeur du Crédit Suisse

Endettement en Afrique : l’alerte de Tidjane Thiam, directeur du Crédit SuissePhoto : ENNIO LEANZA - KEYSTONE

Tidjane Thiam, Directeur Général de la banque Crédit Suisse, semble en effet s'inquiéter des pays africains qui empruntent à outrance.

Balkanisation de l’Afrique: à Baku, Nicéphore Soglo sonne l’alerte pour y mettre fin

Directeur Général de la banque Crédit Suisse, l’Ivoirien Tidjane Thiam semble s’inquiéter de l’endettement grandissant de certains pays d’Afrique. En effet, celui-ci a tout simplement qualifié de « folie », le fait que de nombreux états aient recours aux eurobonds – prêts en devises étrangères libellées depuis un pays et ceux, afin de financer des infrastructures vitales pour un pays.

Selon ce dernier, le fait que des États n’aient de cesse de lever des euros va avoir une seule conséquence, à savoir : une nouvelle crise économique. D’ailleurs, les prémisses d’un tel événement semblent être déjà perceptibles à certains endroits, dont le Congo Brazzaville ou le surendettement pèse très lourd sur les perspectives économiques du pays.

D’autres pays, notamment ceux de la région du FCFA et plus particulièrement la Côte d’Ivoire, empruntent des milliers de milliards en Eurobond et ce, à des taux absolument incroyables. Une sortie qui sonne finalement comme un avertissement. Celui-ci sera-t-il entendu et bien reçu ?

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire

    S’il arretait de courrir derriere la femme d’autrui ce serait mieux. ce gars s’est presque installe a Dakar pour la femme de quelqu’un d’autre. Il ne perd rien a attendre.

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 7 mois

    Les diriegeants le savent, mais, ils le font juste, parceque c’est la maniere la plus facile de se faire de l’argent.

    Emprunter et faire disparaitre cela’ par la suite, sans laisser aucune trace. La CI avec toutes ses ressources ne devrait pas etre entrain d’emprunter, mais de preter. Comme nos dirigeants de soucient peu du peuple et de son avenir, nous voila’ devant le fait accomplit.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 7 mois

    Ce n’est pas la dette qui me gêne. C’est le fait que des financiers comme ce banquier ivoirien les trouvent outrancières.

    Tant qu’une dette peut-être remboursée par les produits des investissements faits avec, ça roule. Quand il n’y a plus de lien entre les revenus escomptés, ce qu’il y a dans les caisses du trésor et les montants à rembourser, ça devient coton…

  • Avatar commentaire
    OLYVER Il y a 7 mois

    eh oui et le bénin dans tout ça……..pitié personne ne veut nous preter …

  • Avatar commentaire

    C’est dommage que nos dirigeants ne comprennent pas que la dette est la chaine de l’esclavage. Joli rappel

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Agadjavi , voici une bonne leçon que vous donne  à toi , talon et son gouvernement, le digne et émérite fils de l’Afrique qui est thiam tidjane , de la même trame que l’autre pas moins digne Lionel Zinsou ;, dont les cursus universitaires , polytechnique pour l’un , ecole D’ULM Paris pour l’autre , doivent faire pâlir de jalousie , ton talon dog , zut à peine DEUG
    Agadjavi , dis à talon , que ” trop emprunter , s’endetter ” c’est maladie pour le benin 😡😡😡.