Bénin : Francis Kpatindé parle des coulisses de l’interview avec Talon

Bénin : Francis Kpatindé parle des coulisses de l’interview avec Talon

Francis Kpatindé, Rédacteur en chef au journal « Le Monde Afrique », est l’un des journalistes à avoir interviewé le Chef de l’Etat Patrice Talon sur l’émission ‘’Internationales’’.

Bénin : Le Prd rachète l’ancien cinéma Iré Akari pour en faire son siège

Il a lui-même été reçu en interview lundi dernier sur Radio Frissons Fm, où il a raconté les coulisses de l’interview du Président Patrice Talon. Lisez ici ces impressions sur cet entretien.

Vous êtes l’un des journalistes à avoir interviewé le Président Patrice Talon. Comment avez-vous préparé cette émission ?

Cette émission n’a pas été préparée avec le Chef de l’Etat, mais plutôt entre Françoise Joly Rédactrice en Chef de ‘’Internationales’’ à Tv5 Monde, et moi-même. Nous étions les premiers à arriver à Cotonou et on s’est vu deux fois pour définir les thématiques à aborder. On devrait être 03 avec Sophie Mallibeaux de Rfi, mais malheureusement elle n’a pas pu rejoindre Cotonou à cause des grèves de ‘’Air France’’.

Est-ce que c’est le Président Patrice Talon qui a souhaité cette émission ?

Cette émission était dans le paperline depuis plusieurs mois, parce que vous savez que de pareilles émissions ne s’organisent pas du jour au lendemain. Rfi, Tv5 Monde et Le Monde, ont voulu interviewer le Chef de l’Etat béninois au moment où il boucle ses deux années de gestion du pouvoir. C’était prévu pour la première année, mais on n’a pas pu le faire. Ils ont pris le rendez-vous pour l’an 2 d’exercice du pouvoir. Les tractations ont commencé depuis plusieurs semaines. Le Chef de l’Etat a marqué son accord, mais ce n’est pas une affaire de communication. C’est de l’information. Il voulait de vraies questions et des gens qui le bousculent. On ne lui a communiqué aucune question. Ceux qui le connaissent savent qu’il ne fait pas dans la langue de bois. C’est quelqu’un qui dit ce qu’il pense et adore des questions gênantes. Si ce n’est pas le cas, il aurait choisi peut être un organe acquis à sa cause. L’émission ‘’Internationales’’ ne concerne pas que l’Afrique. Il y a la Russie, les Etats-Unis et autres qui sont intéressés. C’est pour cela que nous recevons des personnalités différentes de tous les continents, d’une semaine à l’autre. Il peut s’agir d’un diplomate, d’un ministre ou de Michaëlle Jean, la secrétaire générale de la francophonie.

Est-ce que pour l’émission avec Patrice Talon, les questions étaient connues d’avance ?

Non ! Ces trois chaines internationales réputées ne communiquent jamais les questions à l’avance. De toute façon, le Président Talon n’était pas demandeur de cela. Il voulait des vraies questions. On ne lui a rien communiqué.

Est-ce que vous avez été satisfait des réponses que le Président Talon vous a données ?

Pour certaines questions oui, peut-être pour d’autres un peu moins. C’est à vous qu’il revient de juger. Nous ne pouvons pas être juge et partie. Notre boulot est de poser des questions même les plus gênantes. Il a répondu à sa manière.

Dites-nous un mot sur les coulisses !

On s’est entendu sur le rythme à imprimer, et on savait que nous avons 50 minutes pour l’émission. On ne lui a rien communiqué de plus. Les techniciens de Tv5 ont installé leurs équipements dans l’une des salles du palais. On s’est assis devant lui et nous lui avons posé les questions. Il a joué au jeu en répondant à nos questions.

Souce: Frisson Radio

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 2 mois

    J’espère que ici vous allez vous en inspirer, et arrêter de publier n’importe quoi même de contre vérité. Votre dernier article sur la grève est erronée

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 2 mois

    Personnellement, j’ai été déçu par la prestation de Francis Kpatindé. Au plan physique, il était assis, comme avachi, donnant l’impression d’une personne manquant de dynamisme. Pire, les questions qu’il a posé étaient loin de refléter la qualité qui lui était prêtée… On avait l’impression d’un journaliste qui n’avait aucune connaissance approfondie de la situation du Bénin lorsqu’il a déclaré que la quasi-totalité de la classe politique du Bénin était opposée à Talon, en faisant référence au conclave de Djèffa….. Par ailleurs, son manque de pugnacité m’a également marqué très négativement….Pas à la hauteur… Dommage

  • Avatar commentaire

    C’est ça Olla tu n’as rien à dire parce qu’il n’a pas fait la langue de bois et à dire la vérité. En plus il répond bien aux questions et s’exprime bien mieux que les anciens présidents. Il faut le reconnaître même si tu ne l’aime pas.

    • Avatar commentaire
      touraa Il y a 2 mois

      peut-être pour d’autres un peu moins meme le journaliste reconnais que tout n’a pas été répondu.resté toujours a dire ce qui est injuste

    • Avatar commentaire
      touraa Il y a 2 mois

      peut-être pour d’autres un peu moins que repondez vous a un peu moins soyez juste

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Bof , rien de nouveau