Levée d’immunité parlementaire : La lettre de Me Djogbenou lue devant les députés

Levée d’immunité parlementaire : La lettre de Me Djogbenou lue devant les députés

Plainte d’Ajavon dans l’affaire cocaïne au Bénin: Comment le parquet bloque la procédure

Longtemps annoncée, c’est finalement hier jeudi 12 avril 2018 que la lettre du garde des sceaux au président de l’Assemblée nationale, a été lue devant les députés.

C’est désormais chose faite, la suite de la procédure est à attendre du côté du parlement. La stratégie avait été bien huilée de la part du gouvernement.

Elle a consisté à entretenir l’opinion sur la question de la levée des immunités parlementaires des députés, et de l’autorisation des poursuites des anciens ministres par l’Assemblée nationale. Après avoir assez préparé l’opinion à accueillir cette question, le gouvernement a donc fait parvenir ses demandes. Le gouvernement demande à l’Assemblée nationale de lever les immunités parlementaires de : Valentin Djènontin, Mohamed Atao Houninho et Idrissou Bako. Par ailleurs, le gouvernement demande aussi à l’Assemblée nationale de permettre des poursuites judiciaires contre les anciens ministres : Komi Koutché, Valentin Djènontin, Aboubakar Yaya et Fatoumatou Djibril. Selon des explications de spécialistes, l’Assemblée devrait se réunir pour désigner l’un des siens pour conduire la procédure conformément au règlement intérieur du parlement.

C’est cette procédure qui devra décider par vote si le parlement autorise ou non la poursuite des députés et anciens ministres, devant la haute cour de justice. Et la question que se posent les observateurs depuis peu, c’est de savoir si les députés

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire

    Qui est le chef de la justice chez nous.Et vous voulez qu’elle soit équitable.

  • Avatar commentaire
    comlanvi le pivotant Il y a 1 mois

    qui sont ceux qui veulent lever des immunités parlementaires des,députés cités?

  • Avatar commentaire

    Vive la rupture, les choses sérieuses vont commencées.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Oui Christelle,que l’impunité doit cesser , mais voilà que celui qui déclenche la lutte contre l’impunité, est celui là même qui devrait être puni avec l’extrême rigueur ; on fait comment ? 

  • Avatar commentaire
    Arminus Il y a 1 mois

    J’ai constaté que chacun chez dépend son camp avec ardeur. Mais sachez que les Béninois ne sont pas naïfs. Si Kassa s’est rangé du côté du Pr et du jour au lendemain,nous assistons à un non- lieu,vous voulez que le peuple dise quoi. La lutte contre la corruption est purement sélective. Gardez votre silence et profitez,mais “vanité des vanités,tout est vanité”

  • Avatar commentaire

    Sujet divers: LNT ne donne plus les nouvelles des assisses à la Cour d’Appel de Cotonou. Merci

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Ce gouvernement incapable de répondre aux aspirations des beninois , fait de la diversion pour détourner les problèmes 

  • Avatar commentaire

    Oh vous faites rire celui qui parle de levée de l’immunité de Kassa et de Sacca Lafia je voudrais lui dire qu’à aucun moment Sacca Lafia n’a été cité dans aucun des scandales du régime Yayi ! Mieux quand le monsieur était au Cos Lepi votre mentor (yayi) a envoyé l’ige qui y a fait 15 jours cherchant à lui coller quelque chose mais hélas pour eux! Quant au fameux dossier Maria Agleta ou quoi encore en fin connaisseur de yayi le ministre Sacca a refusé de se compromettre dans ce dossier évitant malicieusement de faire le jeu de Yayi pour être livré après ! si tu ne sais pas pourquoi yayi l’a évincé de son gouvernement en 2011 va te renseigner! Quant à Kassa c’est yayi qui avait joué son jeu floue pour qu’enfin on nous sorte un non lieu ! qu’est ce que vous reprochez aujourd’hui à l’actuel régime ? Soyons sérieux !

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

    Si les députés du 7 è législature devraient être consequents dans leur acte, Ils ne devraient pas procéder á Lever l’immunité des nom cités.

    Car si Kassa Barthelemy, Sacca Lafia n’ont pas eu leur immunité en son temps levée pourquoi à présent doit on procéder à Lever l’immunité aux honorables Djènontin Valentin , Mohamed Atao Houninho , Idrissou Bako et les autres.

    Ce qu’il a lieu de faire, c’est de supprimer dans la constitution ce privilège discriminatoire, qui voudrait mettre tant de barrières pour juger. lorsque une catégorie de béninois commet des malversations punies par la loi.

    Tous les béninois devraient être nés libres et égaux en droit et en dignité.

    • Avatar commentaire
      Adjavi Il y a 1 mois

      Vous parlez d’un moment où la lute contre la corruption etait de la parole. Vous serez etonné!

    • Avatar commentaire
      TEKPO Yaovi Il y a 1 mois

      Béninois typique vous êtes. Vous ne voulez pas que ce pays bouge avec vos arguments à dormir debout

  • Avatar commentaire
    Moufadalou Il y a 1 mois

    Et kassa Barthélémy dans tout ça

  • Avatar commentaire
    Taofic Il y a 1 mois

    il est dit.(enlève les poutres qui sont sous tes yeux d abords avant d enlever autruis).rien ne prouve que tout est aussi rose tel qu on le croie. l avenir dira le reste.

  • Avatar commentaire
    Chrystelle Il y a 1 mois

    Il faut que l’impunité cesse dans ce pays.
    Les délinquants a col blanc se réfugient dans l’assemblé nationales
    Si jetais a leur place et je ne me reprochait rien je vais me présenter au tribunal
    C’est ce que je pense
    Rien q des delinquants

    • Avatar commentaire
      Ulrich Il y a 1 mois

      d’accord à 100%. après il faut juste espérer que la justice soit équitable et basée sur des preuves tangibles.

      • Avatar commentaire

        Si la justice était équitable, les grossistes ne seraient pas en prison mais plutôt le DPMED. C’est lui qui a autorisé le labo et les médicaments achetés par ces grossistes. Soyez réalistes, la justice n’est pas équitable