Nigéria : Buhari convoqué devant le parlement

Nigéria : Buhari convoqué devant le parlement

La violence grandissante au Nigéria préoccupe la représentation nationale. C'est d'ailleurs pourquoi une grande majorité des représentants a donné son accord pour que le Président nigérian Muhammadu Buhari viennent s'expliquer sur ce sujet.

Nigéria : un site populaire affirme que Buhari souffre de pertes de mémoire

Ce n’est pas un secret. Depuis plusieurs années, la situation sécuritaire au Nigeria semble se dégrader de plus en plus. En dehors du terrorisme qui a pris de l’ampleur ces derniers années avec des attaques qui se multiplient, le centre du pays est enclin à des violences.

Selon des chiffres provenant d’organisations digne de foi, des centaines de personnes ont perdus la vie depuis le début de cette année dans Etat de Benue au centre du pays. Cette semaine encore plusieurs personnes ont été massacrées par une bande d’assaillants pendant une cérémonie de funéraille selon des sources sécuritaires. Cette situation n’a pas laissé indifférente la représentation nationale qui a convoqué le président Buhari pour qu’il vienne s’expliquer sur les actions et mesures qu’il a prises pour freiner le phénomène.

Si pour Yakubu Dogara, le président de la chambre des représentants, a assuré que la sécurité des personnes et des biens fait parti des prérogatives du gouvernement, il estime tout de même que le Président Buhari doit se présenter devant la représentation nationale pour parler des actions entreprises. Il signale également que la chambre des représentants a approuvé le remplacement des chefs de service et conseillers en sécurité.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA Il y a 7 mois

    Des bandes de soi disant bergers ou pasteurs Foulani armés de Ak47 massacrent regulierement dans le centre les pauvres paysans et Buhari n a rien trouvé a dire ! Sauf que tres recemment il est allé reconforter les victimes ! Quant a chatier les criminels Buhari le justicier est une tortue aveugle! Pendant ce temps se poursuit un nettoyage ethnique qui ne dit pas son nom Un Boko Haram n.2!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Gbetomagnon, ils vous ” bai.sent tous , vont continuer toujours et encore à vous bai.ser , à vous d’avoir en mains vos tubes de vaseline en mains pour vous soulager de temps à autres , et ce tube de vaseline peut aussi être le bla-bla-bla devant les parlementaires un moment , en entendant les prochaines élections pour ceux qui ne sont pas satisfaits de sanctionner, puis que le nouveau venu , le leurs mette plus fort , et répétita cher ami 

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 7 mois

      “…ils vous ” bai.sent tous , vont continuer toujours et encore à vous bai.ser…et répétita cher ami” 🙂 🙂 Sans façon, je veux bien te laisser ma place.

  • Avatar commentaire
    unbeninois Il y a 7 mois

    Si ceci pouvait inspirer d’autres parlements! Mais une chose est de convoquer le PR; autre chose est de lui poser les questions, et sans tabou, qui concernent vraiment le pays. Cela peut il se passer dans mon pays?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Si c’est ça seulement, il viendra , fera son speech , son bla-bla-bla, puis repartira libre , sans pourtant que les victimes soient ressuscitées ; 
    Gbetomagnon, ainsi va le monde depuis la nuit des temps . 

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 7 mois

      “fera son speech , son bla-bla-bla, puis repartira libre” Et c’est normal, c’est une demande d’explication politique, due par le responsable du pays, pas une audition préalable à une garde à vue.

      La facture en Démocratie, le Chef la paye sur la base de ses explications, lors des élections qui suivent.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 7 mois

    A quand l’Afrique francophone aura des Démocratie de ce niveau inspirée du modèle anglo-saxon où le Parlement représentant la Nation, intime des compte-rendus aux chefs d’Etat ?

    La France à commencé sa mutation démocratique et se libère du côté féodal de la Ve République dont l’Afrique francophone a hérité pour en accoucher de systèmes plus pervers et autocratiques encore. 

    A quand au Bénin ? Où les Ministres en sont à poser des lapins aux parlementaires qui par ailleurs ne peuvent pas se faire respecter tellement ils sont incapables et vénaux.