Nouveau siège du parlement : Patrice Talon reçoit ce jour la conférence des présidents

Nouveau siège du parlement : Patrice Talon reçoit ce jour la conférence des présidents

La poursuite et l’achèvement des travaux de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, préoccupent à plus d’un titre le bureau de l’Assemblée nationale et son président Me Adrien Houngbédji.

Bénin : « depuis quinze ans … le coût de l’entretien… des routes a plus que doublé », dixit Alassane Seidou

C’est dans ce cadre que le chef de l’Etat, Patrice Talon, reçoit demain au Palais de la République, vendredi 27 avril 2018, les membres de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale. A cet effet, il est prévu une séance de travail qui va permettre de voir les contours de ce projet qui perdure.

On se rappelle que ce chantier a été abandonné depuis plusieurs années par le régime défunt, qui a commandité des audits. Le chantier en question avait couté plus de 16 milliards de francs Cfa, sur le dos du contribuable béninois. Avec le gouvernement du président Patrice Talon, les audits se sont poursuivis malgré que les conclusions des premiers audits auraient révélé que ce chantier ne souffre d’aucune irrégularité. Des voies se sont levées dans le rang des parlementaires il y a quelques jours, lors des débats sur le rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale.

Des sources proches de l’institution parlementaire, avancent même qu’aucune dotation n’est prévue dans le budget 2018 pour la poursuite du chantier. Aujourd’hui, le président Adrien Houngbédji et le bureau qu’il dirige, entendent mettre fin à cette situation. Une réunion de la conférence des présidents a eu lieu pour débattre de ce dossier qui tient beaucoup à cœur à la deuxième personnalité de l’Etat, et à la 7e législature.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 8 mois

    Damn you do!
    Damn if you don’t!
    Il nous est impossible de transcendre cette mentalité puante qui est devenue un miroir qui embellit le visage chaque fois qu’on se taille un regard dedans. Car la foundation du nouveau parlement a été mise place depuis des décennies bien avant que le Président Patrice Talon ne rêve conquérir La Marina.
    Pourquoi s’en prendre au Président Patrice Talon?
    Ce parlement devrait être achevé depuis des années si le budget alloué n’avait pas trouvé leur place dans les poches des malheureux et imbéciles béninois.
    Des milliards de franc CFA destinés pour la construction n’ont pas vu leur jour pour les travaux du parlement.
    Le problème est au niveau de détournements de fonds de l’état. Ceux qui aboient sont des chiens qui ne peuvent pas mordre. Ils ont des yeux, mais il leur manque le soleil dans leurs yeux pour voir. Ils ont la Conscience, mais leur jugeote est aussi faible que celle des animaux.

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 8 mois

    Sacré Olla ton inconstance est sans pareil. Ce n’est pas toi qui a dit et ne cesse de crier de ne pas toucher à ton yinwè LE PREMIER RESPONSABLE. Car dans quel pays on lance un appel d’offre pour les mobiliers de bureau sans avoir terminer la construction du bâtiment. De surcroît le prestataire àurait été payé à 100% sans même commencer à livrer un seul mobilier.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 8 mois

      Monmawê, tu n’es pas du tout malin , si talon si prompt à envoyer des gens maillons faibles en prison pour des bricoles de 2 millions reçus  et pas prouvés de commission , c’est qu’il se rend compte que dans se scandale du siège de l’assemblée , bien nombreux sont les deputés de son bloc de deputés godillots qui vont tombés, parce que compromis dans ce scandale , comme celui de Maria guetta .
      Peut-être un de ces deputés est celui qui aurait été payé 100% pour une commande de meubles de bureau , avant même que l’immeuble de l’assemblée ne soit construit . 
      Talon ici marche avec ruse sans rage 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    à quelle diversion veut il s’atteler ce talon ; il y a eu de nombreux audits déjà, et ce qu’on lui demande c’est de renvoyer les coupables de cette énorme gabegie de nos deniers publics à la justice point barre