Un premier produit «Air Artistes» entre le Bénin et la France

Un premier produit «Air Artistes» entre le Bénin et la France

Au terme de la résidence de création à Cotonou, cinq artistes impliqués dans le projet «Air Artistes» ont présenté samedi 31 mars 2018 à l’espace Le Parking, une performance qui résume le métissage né de trois disciplines artistiques et de cultures différentes.

Conavab 2017: 64 artistes de musique traditionnelle en lice

«Air Artistes» a désormais un ‘’passager’’ à faire circuler et faire voir entre le Bénin et la France. Ce projet «Air Artistes» initié par la compagnie française Archimusic associée aux compagnies Walô et Multicorps du Bénin, a accouché d’une performance à l’issue de la première étape de rencontre de création entre les artistes béninois et français à Cotonou.

Après six jours de travail, Emmanuelle Brunat, Lucrèce Sidoine Atchadé, Nègre Djamile, Raphaël Houédécoutin et Yves Rousseau, sur scène samedi 31 mars 2018 à l’espace ‘’Le parking’’ à Fidjrossè à Cotonou, ont fait disparaître les frontières entre les deux pays. C’était un spectacle certes léger, mais riche en contenu et original dans la conception artistique.

En une heure, le voyage a été très long avec des mots, des mouvements du corps et des notes de musique. Le métissage est unique. C’est une performance où Yves Rousseau et Emmanuelle Brunat venus de France ont su accorder leurs notes vocales et instrumentales, au son des peaux d’animaux que sait bien faire parler le percussionniste béninois Raphaël Houédécoutin, en réponse aux mouvements du corps d’ébène de la jeune chorégraphe Lucrèce Sidoine Atchadé, disciple de Rachel Agbossou.

Les mouvements de la jeune fille qui commencent sur le toit d’un bus-cuisine, ne sont que l’expression corporelle sous une formule contemporaine sur fond de ‘’agbadja’’, de ‘’gounbé’’ et de ‘’gbon’’, pour reprendre les mots cadencés du slameur Nègre Djamile, racontant le Bénin, l’Afrique, le monde… Et ces vers vont rencontrer les lignes du contrebassiste Yves Rousseau, puis le cycle recommence. C’est une chaîne parfaite entre les cinq créateurs.

Cerise sur le gâteau, Raphaël Houédécoutin en plus de ses mains et pieds qui jouent, met à contribution sa voix dans cette performance. Béninois ou Français, chacun s’y retrouve pour partager le bonheur ou la magie qui nait, quand les arts notamment la musique, la danse et le slam se rencontrent. Voilà le contenu de «Air Artistes» depuis la semaine dernière, en attendant d’autres créations, notamment celles de l’étape de France en Novembre prochain. Pour l’instant, ces artistes pourront se servir de cette performance comme billet entre le Bénin et la France.

«Air Artistes» est un projet de promotion de la circulation des artistes et des créations artistiques entre ces deux pays, avec la possibilité d’ouverture à d’autres pays à moyen ou long terme

Commentaires

Commentaires du site 0