Le Recensement administratif à vocation d’identification de la population évolue à pas de tortue dans le département du Couffo. Une situation qui fait peur au président de l’Union fait la nation, Bruno Amoussou.Le faible taux d’enrôlement des populations du Couffo, dans le cadre du Recensement administratif à vocation d’identification de la population inquiète Bruno  Amoussou, président de l’Union fait la nation.

Depuis le mois de novembre où l’opération a été lancée, les populations du Couffo ne sortent pas comme l’auraient souhaité les forces politiques de la zone. Au 31 mars 2018, d’après les chiffres du superviseur départemental  du Ravip, Jérémie Adomahou le Couffo a atteint un taux d’enrôlement de 82,48% environ.

C’est à craindre visiblement puisque l’opération prend fin le 30 avril 2018, soit dans trois semaines. Alors qu’il est envisagé un taux de 100% d’enrôlement, les agents impliqués dans la mise en œuvre de cette opération sont exhortés à redoubler d’ardeur pour atteindre un taux de 100% d’ici la fin du mois d’avril.

Voir les commentaires
Loading...

2 Commentaires

  1. Pourquoi s’inquiète-t-il? Tout est bon sous la rupture, même les faibles taux d’enrôlement. Alors qu’il la ferme!

  2. Et c’est vraiment avec ce truc que TALON veut organiser les élections pour se faire réélire???

    Il mettra le pays à feu et à sang!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom