Le directeur général de l’Agence Nationale du Transport terrestre a tenu ce matin une conférence de presse à Cotonou. L’objectif de cette sortie médiatique : informer l’opinion des réformes en cours dans le secteur des transports.Il a aussi fait le bilan de l’opération d’immatriculation des motos.La première réforme est relative l’obtention du permis de conduire au Bénin . Selon le Dg Thomas Agbeva , « le processus d’obtention des permis de conduire a été renforcé et sécurisé». Il n’est plus possible  d’obtenir son permis en restant chez soi, comme  cela se faisait par le passé . La seconde réforme est liée aux auto-écoles. M Agbeva indique que le processus d’ouverture de ces centres a été revu. En plus, il faut une formation spécifique désormais  pour être moniteur d’auto-écoles.

En ce qui concerne les transporteurs, ils doivent  prendre par trois postes de contrôle sur les  axes  Cotonou-Porga et Cotonou-Malanville. Le Dg de l’ANATT a par ailleurs fait un bilan de l’opération d’immatriculation des motos  au Bénin. Pour M Agbeva, 325 mille motos environ ont été enregistrées depuis le démarrage des campagnes foraines organisées dans les 77 communes du Bénin depuis 2016.Il fait remarquer qu’à Cotonou, les populations tardent encore à  immatriculer leurs motos.

« Sur 10 motos aujourd’hui, statistiquement, c’est à peine que nous aurons 04 motos  immatriculées » a déploré le Dg de l’ANaTT. Les retardataires ont encore 2 mois pour se mettre à jour. Passé ce délai, il y aura une opération de répression, a averti Thomas Agbeva.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom