L’absence d’un constitutionnaliste au sein des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle n’inquiète pas Me Charles Badou.
Reçu vendredi dernier dans l’émission « l’ hebdo » de la radio Océan Fm, l’avocat a laissé entendre que cette situation ne remettait pas en cause la qualité des nouveaux membres de cette cour. « L’absence de constitutionnaliste dans la future équipe de la Cour constitutionnelle n’entache en rien la qualité de ses membres » a déclaré Me Charles Badou qui dit compter sur les aptitudes des membres nommés pour faire fonctionner cette cour sans anicroche.

Accorder le bénéfice du doute à Joseph Djogbénou

L’avocat a par ailleurs évoqué la nomination de Joseph Djogbénou comme nouveau membre de la Cour constitutionnelle.

Pour Me Badou, les béninois ont le droit d’être inquiet mais il faut qu’ils accordent le bénéfice du doute à l’actuel garde des sceaux. Il faut qu’il soit jugé sur les actes qu’il posera et non sur des présomptions.

9 Commentaires

  1. Ce Badou n’est devenu qu’un des nombreux klébés de Talon. Tout est rose. Comment dire le contraire puisqu’il boit aux rivières de la rupture.

  2. La Cour constitutionnelle en rejettant la loi du retrait du droit de grève aux Magistrats et aux agents de santé, a exorté à son encadrement: mais des députés godillots soumos à Talon sont venus dire à la place publique qu’ils ne feront Point d’encadrement, mais plutôt attendre la Formation de la nouvelle Cour constitutionnelle pour revenir àla Charge et pour voter de nouveau loi pour le retrait du droit de grève. Jusqu’ici, il n’a pas eu d’encadrement de la loi.

    La décision de la Cour constitutionnelle a été ignorée. Et il en est ainsi dans plusieurs décisions de la Cour.

    Maintenant ils envoient Djogbenou à la Cour pour l’élire et mettre définitivement le pays Sous leurs bottes.

    Ceux qui attendent autre Chose de cdes pillards et hors-la-loi ne sont que des pauvres créatures appelés à vivre dans l’esclavage.

  3. Absence de constitutionaliste , celà augure bien de ce que va se dire et ce faire au sein de la cour constitutionnelle. Quand à djogbenou point besoin de bénéfice du doute , en ce qui le concerne , il est à condamner d’office, pour s’être illustré de façon exécrable étant que garde des seaux

  4. Pour l’absence de constitutionnaliste, on verra, mais il eut-été plus rassurant qu’il y en ait.

    S’agissant de DJOGBENOU, il y a plus que des présomptions pour se faire une idée des qualités de l’homme et du professionnel… Moi je garde à l’esprit le torche-c… qu’un groupe de pros a pondu, grassement payé par la Présidence.

    • quant à moi…je pense..que djogbenou..peut nous surprendre positivement..

      Ce monsieur comme tous les hommes dits politiques..est un situationniste…et dans cette position..souvent tres fragile..il faut torcher le cu du chef..pour garder ses privilège

      Aujourdhui..avec un cdd..de dix ans..je ne le vois pas..se soumettre à talon..

      Mais…j’en suis pas tellement sur..donc prudence…!!

       

       

       

       

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire