Genève : Talon critique les chaînes de production de médicaments dédiées aux pays pauvres

Genève : Talon critique les chaînes de production de médicaments dédiées aux pays pauvres

Alors qu’il participait hier mardi à la Conférence internationale sur l’accès aux médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique francophone à Genève, Patrice Talon s’en est pris aux grands laboratoires européens de fabrication de médicaments.

Un an du pouvoir « néo-émergent » au Bénin: La gestion des faiseurs de roi

Dans un discours offensif, Patrice Talon s’est attaqué à ces grands laboratoires qui selon lui, développent des chaînes de production exclusivement dédiées aux pays pauvres. « Que les grands laboratoires cessent de développer des chaînes de production, exclusivement dédiées aux pays pauvres. Une telle discrimination est immorale .Elle viole l’éthique, côtoie pour le moins l’illicite et fragilise dans tous les cas notre lutte contre les faux médicaments » a déclaré le numéro 1 Béninois.

Pour Patrice Talon, il n’est pas tolérable  que dans un même pays, il y ait des médicaments produits pour les pauvres et non recommandés pour les pays riches. « Pourquoi au plan international, il y a des fabrications, des productions de médicaments qui sont destinées exclusivement  aux pays pauvres et non aux pays développés » s’indigne le chef l’Etat béninois.

Il en déduit que la lutte contre les faux médicaments n’est pas encore une réelle volonté des pays développés. Patrice Talon a donc plaidé pour une lutte sincère contre ce fléau parce que prévient-il, les microbes invaincus et aguerris dans les milieux pauvres ne manqueront pas de sévir partout dans le monde.

Commentaires

Commentaires du site 20
  • Avatar commentaire

    Aujourd’hui je suis fière de mon président. Talon a dit haut ce que ces tarés de la 3ème génération pensent bas. je dirai aux éternels jaloux de continuer leur mastubation intellectuelle.

    Patrice Talon = Lumba = Sankara = Behanzin = Kèmi

  • Avatar commentaire

    Cette lutte contre les faux médicaments a commencé depuis belle lurette! Du temps de Kérékou, il n’y avait rien de visible. Yayi a poursuivi le combat dès sa prise du pouvoir mais pensait à sa réélection. Talon a juste mis le pied sur l’accélérateur.

    Apparemment il se fout d’une probable réélection.  il doit être félicité et encouragé dans cette lutte qui profite à tous les citoyens du pays.  

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    Talon est cette *********** qui veut se faire aussi grosse que la vache . Il pense s’illustrer à l’international sur un sujet dont il ne maîtrise rien ; diantre qui sont ses conseillers ? Talon oublie t-il que  les remèdes contre les maladies qui déciment les africains , comme le sida , ebola , lassa , paludisme etc etc sont élaborés par ces européens ( chercheurs , investisseurs et autres ) puis ensuite ” donnés presque gratuitement à ces africains pour se soigner ? Et lui talon qu’il nous indique la petite aiguille qu’il a inventée , fait fabriquée pour sauver les beninois .

  • Avatar commentaire

    Est ce que le pr sait que ce qu’il dit des medicaments est vrai dans beaucoup de secteurs et meme entre pays developpes…

    Ce n’est pas une question morale, mais de rapports de force et d’interets…

    Nous n’avons developpe aucun standard de qualite , nous ne mesurons l’efficacite d’aucun medicament avant sa mise sur le marche a l’echelle pays ou continentale…

    En l’absence de standards, les autres definissent les standards pour vous et ils choisissent ceux qui leur assurent profit maximum( cout mini, prix maximum supportable par pays…)

    Faire des discours pour faire l’interessant , comme le precedent discours sur les agences de notation lors d’un voyage au Kenya ne fait pas bouger la situation…

    il faut definir des politiques et les mettre en oeuvre, y compris par des volets fiscaux et douaniers… mais c’est peut etre trop demander a des gens dont les interets sont lies a la distribution de produits etrangers…

    tout le reste n’est que theatre

    Gombo

  • Avatar commentaire

    Pour ceux qui pensent qu’il dit des bêtises vraiment vous ne savez pas de quoi il s’agit. Je le félicite vraiment, il a eu le courage de dire ce que tout nos présidents savent et ne disent rien. Les médicaments vendus en Europe et dans certains pays en Afrique ne sont pas pareils..! Vous voyez vous êtes là à s’attaquer au gars juste parceuqe vous ne l’aimez pas. Même quand il mène de bonnes actions vous devez critiquer ça. C’est triste. Vous faites trop honte..!

    • Avatar commentaire

      Il et vous ne nous apprenez rien de nouveau, this is common knowledge, comme le dit les anglais. Bof 🙄 bonne balade de santé à lui

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

     
    On voit bien que Talon ne connait rien en la matière. 
     
    Sa volonté de pouvoir mettre la main sur les structures pharmaceutiques du Bénin pour les hommes dans l’ombre pour qui il travaille le pousse á aller raconter des ânneries à une conférence internationale.
     
    Dans aucun pays du monde il n’existe des législations qui permettraient la fabrication des produits pharmaceutiques uniquement pour la consommation des pays pauvres. La loi interdit une telle pratique.
     
    Mais ce qui est admis, c’est la production des génériques. Et ceux-ci sont à la portée de tout le monde, et surtout des pauvres aussi bien en Europe , aux Etats Unis d’Amérique et partout dans le monde.
     
    Il s’agit des médicaments, dont la patente est arrivée à expiration et l’on peu les produire à coûts réduits. Les grands laboratoires investissant des sommes énormes dans les recherches conduisant à la composition d’un médicament et sa mise sur le marché, établissent des prix pour ces médicaments qui leur permettent pendant la validité de leur patente de rentrer dans le retout de leurs investissements jusqu’à l’amortisation totale des investissements.
     
    Il est clair qu’ils ne sont pas interessés à ce que les produits génériques continuent par être produits par eux-mêmes et faisant concurrence à leurs innovations.
     
    Mais le généric et le produit innové ont le même effet .  Point de discrimination.
     
    Talon devrait d’abord s’instruire avant de faire étalage au haut lieu de son ignorance notoire.
     
    Mais si tant est que l’on soupconne les grands laboratoires de production discriminatoire á l’égard des pays pauvre, n’est-il pas mieux de construire soi-même des laboratoires au lieu de continuer à se faire apôtre des importations?
     
    Créer un laboratoire ppharmaceutique ne demande pas de si grands investissements. Les milliards détournés chaque année dans le coton chez nous peuvent largement servir à cela.
     
     
     

    • Avatar commentaire

      Ne sous-estimez pas cet homme qui ne peut s’avancer sur un terrain aussi miné sans preuves de ce qu’il dit!

    • Avatar commentaire

      son ignorance en la matière il est juste allé l’exposer devant le monde. Il dit faire une lutte contre les faux médicaments, les concernés sont en liberté et les innocents sont enfermés.

      Le mepris qu’il a pour les pharmaciens ou le complexe d’inforiete le pousse à agir sans recul.

      Oui, il faut punir mais non à l’injustice. Nous sommes dans une république de deux poids deux mesures ou la raison du plus fort est la meilleure et tout le monde se tait par peur de représailles

       

  • Avatar commentaire

    Que les pays pauvres se donnent les moyens et produisent leurs médicaments eux mêmes.  Cela signifie qu’il faut commencer par soutenir les efforts locaux tels que API Bénin, Valentin Agon et les autres qui agissent déjà dans ce sens.

  • Avatar commentaire

    Les engrais et pesticides utilisés en masse par le magna du coton sont aussi destructeurs et dangeureux que les faux médicaments. La preuve, il suffit de voir le drame du Lac Toho à Athiémé avec des milliers de poissons morts. Un jour des experts nous prouverons aussi que ces engrais et pesticides ont contribué à un désastre humain et environnmental.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 semaines

      J’ai appris aujourd’hui que les faux médicaments, c’est quand même 800.000 morts dans le monde/an !

      -La drogue rapporte 100 $ pour 1$ investi,

      -Le faux médicaments : 1000$ pour 1$ investi…

      C’est un fléau de morbidité  immédiate (celui qui les prend est déjà malade), qui alimente la criminalité et le terrorisme.

      Maintenant, je ne vois pas trop où est le problème que les labos développent des médicaments pour les maladies des pays pauvre sur des lignes de prod. particulières. Les emballages, formes (pastilles, spray) des médicaments des pays occidentaux ne constituent-ils pas une bonne partie du coût de fabrication donc du prix ? C’est ce qui fait en Europe même que les pouvoirs publics poussent les génériques (emballages, formes, fabrication et bien sûr moléculess) moins onéreux

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 semaines

      “Un jour des experts nous prouverons…que…engrais…pesticides…un désastre humain et environnmental.” C’est déjà fait je crois.

  • Avatar commentaire

    Vraiment merci mon Président. Discours clair, limpide et précis. Je reste sans voix. Il y en a qui en perdront leur latin  je veux dire Olla machin, et compagnie. Maintenant qu’il a tenu un discours franc et ferme même en face des puissances occidentales, ce n’est pas le minuscule atao et ses vils défenseurs amoraux  et immoraux qui vont inquiéter. Le chien aboie la caravane passe !!

  • Avatar commentaire

    merci president

  • Avatar commentaire

    Merci Prego, il faut leurs dire la vérité. Trop c’est trop.

    J’apprécie le courage de l’homme. N’est pas donné à n’importe qui de critiquer le système pharmaceutique à une conférence internationale.

    Vive la rupture.

  • Avatar commentaire

    Pour une fois au moins la rupture sera appréciée. Bravo prego!

    • Avatar commentaire

      Les aigris laudateurs de l’opposition ne l’entendront pas de cette oreille. Ce sont des irréductibles boisseaux qui ne font que tout peindre en noir!

      Merci président, je suis fier de ton éloquence, ton savoir faire et savoir dire!