L’accès à l’eau potable dans les zones rurales du Bénin préoccupe la Banque mondiale. L’institution financière a accordé 220 millions de dollars au pays pour l’aider à améliorer l’accès à ce liquide vital dans les zones rurales. Ce financement octroyé par le biais de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) va servir à mettre en œuvre le programme « AQUA-VIE ».

Un programme destiné à l’amélioration des services d’approvisionnement en eau, par la construction de 270 systèmes d’adduction d’eau et la réfection de 360 systèmes existants dans les milieux ruraux du Bénin. A terme, « AQUA-VIE » devrait alimenter plus d’un million 600 mille personnes en eau potable.

Pour Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale au Bénin, l’accès à l’eau potable aux personnes pauvres est très important. L’homme a par ailleurs exprimé la joie de la Banque mondiale de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie d’approvisionnement en eau potable du Bénin dans les zones rurales à l’horizon 2030.

3 Commentaires

  1. Il faut en confier la gestion a Barthelemy K. C’est un specialiste de ce dossier et un digne fils de ce pays qui se regarde tous les matins dans un mirroir en se rasant et en parfaite harmonie avec sa conscience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire