Affaire de surfacturation au ministère du cadre de vie : Les clarifications de Jean-Baptiste Elias (communiqué)

Affaire de surfacturation au ministère du cadre de vie : Les clarifications de Jean-Baptiste Elias (communiqué)

L'affaire de surfacturation au Ministère du Cadre de vie continue de faire parler d'elle. Le Président de l'ANLC à travers un communiqué a réagi après les derniers développements et apporte des clarifications.

Affaire Mètongnon : « L’Anlc n’est pas saisie » selon Jean-Baptiste Elias

Suite à l’article d’un de nos contributeurs intitulé “Fin de la cabale contre LBM : La justice vide le dossier”(à lire ici), notre rédaction a reçu un communiqué du Président de l’ANLC qui vient apporter des précisions sur cette affaire. A en croire, le communiqué signé par le Président de l’institution, Jean Baptiste Elias, il n’y a pas de décision de justice puis qu’aucun juge n’a statué sur cette affaire.

En attendant d’avoir plus de précisions sur cette affaire, nous vous invitons à lire le communiqué de l’ANLC. Nous reviendrons sur cette actualité dans les prochaines heures.

COMMUNIQUE

MISE AU POINT DE L’AUTORITÉ NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION.
Depuis le vendredi 25 mai 2018 circule sur les réseaux sociaux un élément signé de EBEN.
L’élément a pour titre :
AFFAIRE DE SURFACTURATION AU MINISTÈRE DU CADRE DE VIE : LA JUSTICE BLANCHIT LES MIS EN CAUSE
Puis la Presse écrite et audio visuelle en ont largement fait écho le lundi 28 mai 2018.
1) A ce jour 29 mai 2018 ,aucun juge n’a connu ni traité ce dossier. Il est demandé à tous ceux qui en parle de sortir la décision du juge qui a connu et jugé cette affaire.
2) Aucun juge n’ayant statué sur ce dossier, Il ne peut y avoir une décision de NON LIEU
3) Aucune cour d’appel n’a connu ce dossier à la date du 29 mai 2018. Que ceux qui en parlent apportent la copie de la décision de la cour d’appel
4) L’Autorite Nationale de lutte contre la corruption donnera le vendredi 01 juin 2018 à 16 h à la salle de conférence de l’autorité nationale de lutte contre la corruption, une conférence de presse sur cette affaire pour éclairer la population .
Aucun membre de l’Anlc n’a menti et personne à l’Anlc ne s’est trompé dans le traitement de ce dossier. Nous avons voulu sauver plus de 300.000.000.de francs Cfa pour l’Etat . L’Anlc se réjouit d’avoir fait son travail et est sur le point d’atteindre cet objectif . Et c’est l’essentiel.
Cotonou le 29 mai 2018.
Le Président de l’Anlc
Jean Baptiste Elias.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire

    Ils sont où ceux là (Monwé et Fido) qui jubilaient en affirmant que LTN avait soutenu des contres vérités dans l’article:https://lanouvelletribune.info/2018/05/fin-de-la-cabale-contre-lbm-la-justice-vide-le-dossier/

    Je constate avec regret que beaucoup de guignoles sont manipulable à souhait. Manquant d’arguments, ils sautent sur la première occasion qui se présente à eux. Vraiment nul comme ligne de défense.

  • Avatar commentaire

     
    En plus de la politique de la « ruse et de la rage », il faut que le peuple béninois s’attende à celle du deux poids deux mesures. Vous êtes opposants ou vous servez deux mesures de riz et haricots, le tribunal de première instance du  conseil des ministres  vous juge et on accélère la procédure en violation parfois de la loi et des institutions juridiques. Vous êtes mouvanciers ou du BMP, on prend son temps, le conseil des ministres ne se prononce pas et la justice attend.  Où est le procureur Togbonon pour ne pas s’autosaisir de cette affaire ? Voilà ce qui génen dans ctete lutte sélective. On parle ici de 300 millions à comparer avec une prétendue retro commissions douteuse de 2,5 millions.
     

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Karl , cette politique de deux poids , deux mesures de talon est RAGEANTE , ils vont le payer et trés trés cher

  • Avatar commentaire

    Cette affaire est en train d’être étouffée. On verra si jean baptiste elias va tenir bon. Sinon comment comprendre que depuis qu’il a révélé cette affaire preuves à l’appui, aucune décision n’ait été prise contre les personnes impliquées dont le ministre lui-même contrairement à ce qui est fait de coutume par le gouvernement. cette lutte selective contre la corruption est vraiment injuste.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

    Où est donc passée la lutte implacable contre la corruption? Sur base d’un simple rapport de vérification on radie policiers et directeurs d’école. Où est donc passé Talon le champion de la lutte contre la corruption quand tout cela se passe dans sa cour. J’espère que ce n’est pas un de ses stratagèmes de non lieu qu’il a mis en branle pour noyer cette affaire. On voit très bien que la lutte contre la corruption ne concerne que ceux qui ont quelque chose à dire de sa gouvernance. La vérité si je mens.

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 3 mois

    Voilà qui est clair, la justice aussi tarde à réagir sur cette affaire. On vous tient à l’œil.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    monmawê , il t’arrive parfois de la mettre en veilleuse , ta gro.sse gueule , ce sont des klébés de talon de ton espèce , qui ont dû faire courir le bruit du non lieu , et puis en matière de non-lieu , talon est le champion , et ce n’est pas kassa qui me démentirait ; pour 5 kg de riz et quelques haricots pour l’ordinaire de petits directeurs d’école , vous savez être rapide comme l’eclair en les radiant , mais lorsque celà concerne des amis coquins , vo.leurs , vous traînez les pieds , tchrous

    • Avatar commentaire

      La grosse gueule c’est toi « olla oumat ». Intellectuel taré. Toi je ne sais même pas comment te qualifier. Le vol est votre sang..!

    • Avatar commentaire
      Moïse Il y a 3 mois

      olla oumar . Tu réfléchis parfois..? Juste quelques secondes..?

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er Il y a 3 mois

      Peut-on être un tout p’tit peu plus poli sur ce forum et cesser les injures?

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 3 mois

    Si ce que je lis est vrai alors j’avais bien dit aux plai.santins de ne pas croire que Jean Batsite Elias allait se taire s’il a les preuves en béton.  Donc ceux qui disaient que le gouvernement a enterré le dossier doivent savoir la fermer et attendre que les choses aillent jusqu’au bout.